English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Moineau domestique
Passer domesticus

Ordre des Passériformes - Famille des Passéridés

QUELQUES MESURES:
L: 14-16 cm; Env: 19-25 cm; Poids: 25-32 g

LONGEVITE : 13 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
C’est un oiseau trapu au bec noir robuste et aux pattes rosâtres. 

Le moineau domestique mesure de 14 à 16 cm de longueur, pour une envergure de 19 à 25 cm, et il pèse de 25 à 32 grammes. Sa durée de vie est d’environ 13 ans. 
Le mâle adulte présente des parties supérieures châtain foncé rayées de noir sur le dos et les scapulaires. Sur les ailes, on peut voir une barre alaire blanche bien nette. Les rémiges (longues plumes de l’aile qui permettent le vol) sont brunes bordées de brun plus foncé. La queue est brun foncé avec le croupion grisâtre.
Les parties inférieures grisâtre clair contrastent fortement avec le menton et la bavette noirs.
Sur la tête, la calotte et la nuque grises sont bordées de châtain-roux depuis l’arrière de l’œil, en passant sur la zone auriculaire, et finissant sur les côtés du cou. Les joues sont blanc grisâtre. Les yeux sont brun foncé avec les lores noirs. 
En plumage d’hiver, le mâle présente une bavette plus diffuse et beaucoup moins étendue, et un plumage plus terne dans l’ensemble, moins roux. Le bec est également plus clair.

La femelle a un plumage plutôt brun rayé de noir sur le dessus, et grisâtre en dessous. On notera l’absence de bavette noire, et la présence d’un sourcil blanc chamoisé. Le bec est jaunâtre. La calotte est brune.
Le juvénile ressemble à la femelle.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cri typique du moineau domestique est un vigoureux « chii-ip », mais on peut aussi entendre un « chip » court et monotone.
Quand il est excité, il émet des sons brefs, répétés et rapides. Quand il vole, il lance un « chwiiit » court.
Son chant est une série de gazouillis et de couinements répétés.

HABITAT :
Le moineau domestique vit autour des habitations, depuis le centre des villes et les zones résidentielles jusqu’aux régions plus désertiques, dans les cultures et les campagnes.
Il est plus rare en forêt et en général absent des vrais déserts. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le moineau domestique est mondialement présent, excepté aux Pôles. Natif d’Eurasie et d’Afrique du Nord, il a été introduit en Afrique du Sud, en Amérique du Nord et du Sud, en Australie et en Nouvelle Zélande. En Amérique du Nord, cent oiseaux furent lâchés à Brooklyn, New York, en 1851. Ils sont à présent communs et largement répandus dans tout leur habitat.

COMPORTEMENTS DANS LA NATURE:
Le moineau domestique se déplace d’une manière agile au sol, en sautillant rapidement pour se nourrir. Il capture aussi des insectes en vol après des poursuites actives. Ils se nourrissent en groupes afin de se protéger mutuellement contre d’éventuels prédateurs. C’est un oiseau  rarement solitaire. Même en période de reproduction, cette espèce reste grégaire. Elle forme également des troupes importantes en automne et en hiver. 
La nuit, des bandes énormes s’installent pour dormir dans la végétation haute, dans les plantes qui grimpent sur les murs, dans les arbres ou sous les tuiles. L’arrivée à ces dortoirs au crépuscule, et le départ à l’aube sont toujours très bruyants.  
La parade nuptiale est spectaculaire. Plusieurs mâles hurlent en tournant autour d’une seule femelle, les ailes ouvertes dont la pointe traîne sur le sol, le bec pointé vers le ciel et la queue déployée et relevée de façon à exposer le gris du croupion. Au bout d’un moment, la femelle les oblige à se disperser en leur donnant des coups de bec. Les mâles continuent alors à crier d’excitation et se disputent dans les branches, même en l’absence de la femelle.
Les moineaux domestiques se reproduisent en colonies sous les toits ou dans les cavités des constructions. 

OBSERVATION PERSONNELLE :
J’ai été le témoin involontaire et discret d’un comportement nuptial inédit chez cette espèce au moment de l’accouplement. Cela se passait en Estrémadure (Espagne) au mois de mai dernier.

Sous un pont garni de nids d’hirondelles de fenêtre, un moineau domestique était posé sur un nid démoli et attendait calmement avec une plume blanche dans le bec. J’ai vu arriver une femelle qui s’est posée près de lui, réceptive à l’accouplement. Ma surprise a été grande quand j’ai vu qu’elle tenait bien serré dans son bec, un morceau de fleur violette (lavande espagnole) qu’elle a gardé jusqu’à la fin des ébats.
Les deux oiseaux se sont accouplés plusieurs fois en quelques minutes comme le font les moineaux. Le mâle a gardé la plume blanche pendant les premiers accouplements et a fini par la lâcher. En revanche, la femelle a gardé la fleur au bec jusqu’au bout !
Si chez certaines espèces, il est courant de voir le mâle faire des offrandes à la femelle pendant la parade nuptiale (pétale de fleur, brindille de bois ou nourriture), ce comportement chez le moineau domestique est inédit et n’a apparemment jamais été observé. 
Le moineau domestique deviendrait-il « fleur bleue » ?   

Toutes les photos de cette scène:  PHOTOGRAPHIC RAMBLE

VOL :
Le moineau domestique a un vol rapide et direct, plus ondulant quand il vole haut. Il peut voler à des vitesses variables, selon qu’il chasse des insectes ou qu’il se déplace d’un perchoir à l’autre.

REPRODUCTION:
Le moineau domestique niche dans des crevasses et des trous à l’intérieur ou sur les immeubles, sous les toits de tuiles ou dans des trous dans les arbres. Les deux adultes construisent le nid avec des herbes sèches, des plumes, des ficelles et des morceaux de papier. La reproduction commence en général au mois de mai.
La femelle dépose de 3 à 5 œufs blanc-grisâtre et tachetés de gris foncé et de violacé. Mais leur couleur peut varier d’une femelle à l’autre.
L’incubation commence avec le dernier œuf pondu, et dure environ 10 à 14 jours, assurée principalement par la femelle. Mais le mâle participe en couvant pendant quelques minutes lorsque la femelle s’éloigne pour se nourrir.

Les poussins sont nidicoles, et nourris par les parents par régurgitation d’insectes. Les jeunes quittent le nid à l’âge de deux semaines environ, et deviennent indépendants au bout de 26 à 28 jours.
Cette espèce peut produire jusqu’à quatre couvées par an, habituellement trois.

ALIMENTATION:
Le moineau domestique se nourrit de graines diverses et de semences, d’insectes et de larves, mais aussi de fruits, vers de terre et araignées. En milieu urbain, il peut trouver de tout et profite de toutes les opportunités pour se nourrir. 

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le moineau domestique est la victime des oiseaux de proie, mais aussi des chats et des chiens, des ratons laveurs et des serpents selon la partie du monde où il vit.
Parce qu’ils sont abondants près des habitations, ils sont devenus une nuisance, portent préjudice aux oiseaux natifs des régions où ils ont été introduits, et sont des nuisibles pour les récoltes agricoles.
Cette espèce reste commune et largement répandue dans tout son habitat. Cependant, des déclins sont observés depuis quelques années, pas encore vraiment compris, mais malheureusement constatés dans plusieurs endroits, et plus particulièrement en Grande Bretagne, mais également dans quelques autres pays Européens.  

Ang : House Sparrow
All : Haussperling
Esp : Gorrión Doméstico
Ital:  Passera europea
Nd:  Huismus
Russe: Воробей домовой
Sd: Gråsparv

Texte et photos de Nicole Bouglouan

Sources :

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIQUE by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm -ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Préface de Magnus Magnusson – Editeurs: Michael Cady- Rob Hume - ISBN: 0749509112

Avibase (Lepage Denis)

Pájaros de España

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopaedia)

 

Accueil

Sommaire fiches

Oiseaux des jardins

Page passériformes


Plus

de

Photos

Chorus