English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Mouette des brumes
Ang: Red-legged Kittiwake
All: Klippenmöwe
Esp: Gaviota Piquicorta
Ita: Gabbiano zamperosse
Nd: Roodpootdrieteenmeeuw
Sd: beringmås

Photographes:

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Otto Plantema
Trips around the world

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334202

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Audubon  

ARKive (Christopher Parsons)

Bird Web (Seattle Audubon Society)

Wikipedia, the free encyclopaedia 

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Alaska Department of Fish and Game

Red-legged Kittiwake foraging ecology by Rachael A. Orben

Alaska SeaLife Center

Trends in populations of Red-legged Kittiwake Rissa brevirostris, a Bering Sea endemic

SORA - Red-legged Kittiwake colonies in the Aleutian Islands, Alaska

Copulatory behaviour of the cliff-nesting Red-legged Kittiwake

 

Accueil

Page Laridés

Sommaire fiches

 

Mouette des brumes
Rissa brevirostris

Ordre des Charadriiformes – Famille des Laridés

INTRODUCTION :
La Mouette des brumes est endémique de la Mer de Béring et se reproduit sur plusieurs iles au large des côtes de l’Alaska, mais elle passe tout l’hiver en mer.
Très semblable à la Mouette tridactyle, elle a les pattes rouges et non noires, critère qui a donné son nom anglais à l’espèce. Elle se nourrit de poissons, calmars et invertébrés marins, et nidifie sur les corniches rocheuses des falaises côtières où sont établies les colonies.  
Après la reproduction, la Mouette des brumes quitte la colonie en septembre et passe l’hiver dans le nord-est de l’Océan Pacifique et dans le Golfe d’Alaska.
La population de la Mouette des brumes est menacée par la raréfaction des ressources de nourriture provoquée par la pêche commerciale intensive, mais aussi à cause des changements climatiques et du réchauffement des eaux maritimes. L’espèce est actuellement Vulnérable.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 36-38 cm
Envergure : 90 cm
Poids : 340-450 gr

La Mouette des brumes adulte en plumage nuptial est blanche, avec le manteau, le dos et le dessus des ailes gris. Les extrémités des ailes sont noires et on remarque le bord de fuite blanc. La queue est blanche.
Les parties inférieures sont blanches sauf le dessous des ailes qui est gris, toujours avec les extrémités noires.
La tête est blanche.
Le bec est jaune, mais plus pâle et plus court que chez la Mouette tridactyle. Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire étroit et rouge. Les pattes et les doigts palmés sont rouges, en général orange vif ou écarlates, et les griffes sont noires.
Mâle et femelle sont identiques.

L’adulte non-nuptial a quelques marques gris foncé sur la tête et le cou.
Le juvénile et l’immature ont davantage de noir sur les primaires externes, tandis que les primaires internes et les secondaires sont blanches. On peut voir aussi un collier sombre sur la nuque.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Mouette des brumes est présente en Mer de Béring. Elle se reproduit sur les Iles du Commandeur, les Iles Pribilof et les Iles Aléoutiennes. Après la reproduction, elle passe l’hiver en mer dans le Pacifique Nord.

HABITAT :  
La Mouette des brumes se reproduit sur des îles et établit ses colonies sur les falaises rocheuses côtières. Le nid est construit sur une corniche étroite au-dessus de la mer.
En mer, elle préfère généralement les eaux profondes et se trouve souvent sur et au-delà de la limite de la plateforme continentale. Pendant l’hiver, elle peut se trouver loin des continents dans le nord du Pacifique, ou près de la limite de la banquise dans la Mer de Béring.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Mouette des brumes a des cris plus haut-perchés que la Mouette tridactyle. Elle émet souvent des crissements hauts et répétés « suWEEEEr »

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Mouette des brumes se nourrit de diverses espèces de poissons, calmars, crustacés et autres invertébrés marins.
Elle pêche de jour et de nuit, souvent au-dessus des eaux profondes où elle bénéficie des remontées d’eau le long de la plaque continentale. Elle se nourrit en voletant brièvement au-dessus de la proie localisée, avant de plonger pour la saisir. Elle poursuit aussi ses proies avant de plonger pour les capturer. Les bancs de poissons attirent des groupes d’espèces mélangées.
Les grands yeux de la Mouette des brumes pourraient être une adaptation à ses comportements nocturnes, lui permettant ainsi de détecter ses proies dans la pénombre.  

Pendant la saison de reproduction, elle se reproduit en colonies sur les corniches rocheuses face à la mer. Un petit territoire autour du nid est défendu par le couple.
Les parades ont lieu au nid. L’oiseau marche lentement en balançant la tête, et le mâle fait des offrandes de nourriture à la femelle. L’accouplement a lieu sur l’étroite corniche. Le mâle tient le cou de la femelle avec son bec, peut-être pour garder l’équilibre. Les deux partenaires partagent les tâches liées à la nidification.

La Mouette des brumes hiverne habituellement en mer dans le nord de l’Océan Pacifique et dans le Golfe d’Alaska. Elle peut aussi être observée à la limite de la banquise dans la Mer de Béring.

Le vol est gracieux et actif, avec des battements rapides et peu profonds.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction commence en avril-mai, avec la construction du nid en mai. La ponte a lieu de la mi-juin à la mi-juillet.
La Mouette des brumes se reproduit généralement en colonies composées de diverses espèces d’oiseaux marins, y compris la Mouette tridactyle. Les nids sont à environ 50 centimètres les uns des autres.

Mouette tridactyle

A gauche (pattes noires)

Le nid de la Mouette des brumes est une plateforme avec une coupe peu profonde au centre. Il est fait avec de la végétation et de la boue, et placé sur une corniche étroite au-dessus de la mer. Le même site peut être réutilisé plusieurs années de suite, et le nid reconstruit s’il a été détruit par les tempêtes hivernales.   

La femelle dépose 1-2 œufs gris, chamoisés ou verdâtres avec des marques brunes. Les deux adultes incubent pendant 30 jours (25 à 32 jours). A la naissance, les poussins duveteux ont la tête et le dessous blancs, tandis que le dos est brunâtre ou gris.
Les poussins sont couvés par les adultes pendant les deux premières semaines. Ils sont nourris par régurgitation. Les jeunes quittent le nid environ 37 jours après l’éclosion, mais ils y retournent souvent pour y être nourris pendant quelques jours de plus.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
La Mouette des brumes est affectée par la réduction des ressources alimentaires à cause de la pêche intensive, des changements climatiques et du réchauffement des eaux. De plus, les goélands, les rapaces, les rats et les renards, ainsi que les humains, sont une menace pour l’espèce.
La population globale est estimée à 279 600 individus matures, et placée dans la fourchette 100 000/499 999 individus matures. Après un déclin rapide, cette population semble aujourd’hui avoir récupéré et s’être stabilisée.
Mais actuellement, la Mouette des brumes est toujours classée en tant qu’espèce Vulnérable.