English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Newtonie d’Archbold
Ang: Archbold’s Newtonia
All: Braunstirnnewtonie
Esp: Newtonia de Archbold
Ita: Newtonia di Archbold
Nd: Archbolds Newtonia
Sd: archboldnewtonia

Photographes:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Newtonie d’Archbold
Newtonia archboldi

Ordre des Passériformes – Famille des Vangidés

INTRODUCTION :
La Newtonie d’Archbold est endémique de Madagascar où elle est présente dans le sud-ouest et le sud de l’île. Elle fréquente les broussailles épineuses subdésertiques et localement, les forêts sèches plantées de feuillus au niveau de la mer.
Cette espèce est aujourd’hui dans la famille des Vangidés, mais elle était auparavant dans celle des Sylviidés qui rassemble les fauvettes de l’Ancien Monde.
Le genre Newtonia est endémique de Madagascar, et suite à des analyses génétiques, il a été suggéré que ce genre serait issu de la même lignée malgache que les Vangidés. La voix et la structure du nid indiquent également cette origine.
La Newtonie d’Archbold n’est pas globalement menacée et elle est assez commune localement.
Le nom de cette espèce rend hommage à Richard Archbold, un zoologue américain.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 12 cm
Poids : 7-8,5 gr

La Newtonie d’Archbold a la tête et les parties supérieures brun grisâtre. Les rectrices sont gris-brun avec des liserés chamois. Les rémiges sont gris-brun foncé avec des liserés chamois, tandis que les tertiaires et les couvertures sus-alaires sont brun grisâtre.
Sur les parties inférieures, le milieu du menton et la gorge sont blanc chamoisé. La poitrine et les flancs sont plutôt couleur cannelle tandis que l’abdomen et les couvertures sous-caudales sont blanc chamoisé. Les couvertures sous-alaires  sont cannelle/chamois pâle.

Sur la tête, le front, la zone autour de l’œil et quelquefois la partie antérieure de la calotte sont brun-roux foncé. La zone qui s’étend depuis les lores jusqu’à la région malaire est gris foncé et finement tachetée de chamois clair. Les joues et les couvertures auriculaires sont brun grisâtre avec parfois une teinte rousse.
Le bec est noir. Les yeux sont blanchâtres ou blanc jaunâtre pâle. Les pattes et les doigts sont gris pâle ou noirâtres.
Mâle et femelle sont identiques.
Le juvénile a moins de roux sur la tête. Sur les ailes, les secondaires ont des liserés chamois-cannelle, et les grandes couvertures ont de larges extrémités brun-roux.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :   
La Newtonie d’Archbold se trouve dans le sud-ouest et le sud de Madagascar, depuis le sud de Morondava, vers le sud à l’intérieur d’une étroite bande le long de la côte jusqu’à l’ouest de Port Dauphin.

HABITAT :   
La Newtonie d’Archbold fréquente les forêts d’épineux et les zones broussailleuses adjacentes, et dans la partie nord de la distribution, les bordures dégradées des forêts de feuillus.
Cette espèce est généralement rare dans les zones côtières de la forêt d’Euphorbia et les galeries forestières, et elle est absente des mangroves. Elle est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 100 mètres de hauteur, et quelquefois dans les parties isolées des montagnes rocheuses jusqu’à 600 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Newtonie d’Archbold crie et chante depuis un perchoir caché. Elle émet un puissant « tekeetee toodee tee » souvent répété.
Le chant est une série rapide de sifflements sonores et bas et plutôt mélodieux « pitit-chew whetit chitipew-chewit chitipew-chewchew ». Ce chant peut aussi être entendu en hiver car il n’est pas restreint à la saison de reproduction. Elle chante aussi fortement quand elle se nourrit.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Newtonie d’Archbold se nourrit de petits arthropodes comme les coléoptères, les isoptères, les lépidoptères et les orthoptères, et consomme aussi des araignées.

Elle se nourrit de manière active  dans les arbustes et les arbres bas, sautillant de branche en branche pour glaner des proies sur le feuillage, les brindilles ou même l’écorce. Il lui arrive aussi de chercher sur le sol. Elle se déplace dans la végétation basse, parfois même très épaisse.

La Newtonie d’Archbold est souvent en groupes, probablement familiaux, composés de 2 à 5 individus. Elle peut aussi se joindre à des bandes d’espèces mélangées, mais elle reste parfois en bordure du groupe.
Elle est habituellement assez loquace et peut devenir agressive envers les autres espèces, y compris les humains.
Les comportements nuptiaux ne sont pas connus mais les deux adultes partagent les tâches liées à la reproduction.  

La Newtonie d’Archbold est apparemment sédentaire.
Elle a des ailes plutôt courtes et rondes, indiquant que l’oiseau n’effectue que des vols courts.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
Le nid de la Newtonie d’Archbold est une coupe profonde cachée au milieu des arbustes bas et épais et pas très loin du sol. Un nid a été trouvé à 95 centimètres de hauteur.  C’est une structure faite de longues tiges d’herbes. D’autres tiges et des lanières d’herbes pendent souvent à l’extérieur du nid, sans doute en guise de camouflage. Le nid est soutenu par deux rameaux fins qui passent à travers la structure et liés à deux autres par des toiles d’araignées.

La femelle dépose 3 œufs blanc rougeâtre avec des taches brun clair. Les deux adultes incubent chacun à leur tour.
Des juvéniles ont été observés en novembre/décembre, et une autre observation a été faite en mai.      

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Newtonie d’Archbold est assez commune localement dans sa distribution restreinte. Elle est confinée dans les forêts côtières de l’île.
L’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.