English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Océanite à ventre noir
Ang: Black-bellied Storm-Petrel
All: Schwarzbauch-Sturmschwalbe
Esp: Paíño Ventrinegro
Ita: Uccello delle tempeste ventrenero
Nd: Zwartbuikstormvogeltje
Sd: Svartmagad stormsvala

Photographes:

Simon Tan
PBase Bird galleries

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A Complete Guide to Antarctic Wildlife by Hadoram Shirihai and Illustrated by Brett Jarrett - Edited by Guy M. Kirwan - ALUL.A Press Oy, Finland - ISBN 9519894705

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

New Zealand Birds Online

Australian Antarctic Division: Leading Australia's Antarctic Program

New Zealand birds and birding (Narena Olliver)

AVIBIRDS.COM

Ocean Wanderers "Ride the Wave"

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

HBW Alive

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Océanite à ventre noir
Fregetta tropica

Ordre des Procellariiformes – Famille des Hydrobatidés

INTRODUCTION : 
L’Océanite à ventre noir est présent dans l’Océan Austral et se reproduit sur plusieurs iles subantarctiques. Comme il préfère les eaux froides, c’est vraiment une espèce reproductrice de ces contrées.
Le genre Fregetta comprend deux espèces principales, mais il existe six formes distinctes. Ce genre appartient à la sous-famille Oceanitinae et présente une grande diversité dans sa taxonomie.
L’Océanite à ventre noir est menacé par les prédateurs introduits sur les iles où il se reproduit.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 20 cm
Envergure : 43-46 cm
Poids : 43-63 gr

L’adulte a un corps compact, des ailes arrondies et la queue carrée et courte.
La tête, le cou, la poitrine et les parties supérieures, y compris les ailes et la queue, sont brun noirâtre, alors que le croupion et l’abdomen sont blancs. Le bas-ventre et la rayure ventrale centrale sont noirs mais variables. Cette rayure relie la gorge et la poitrine noirâtres aux couvertures sous-caudales.

En dessous de l’aile, les rémiges et le bord d’attaque sont noirâtres, alors que le centre de l’aile est blanc. Sur le dessus de l’aile, les couvertures sont plus brunes que les rémiges noirâtres. On peut voir des liserés clairs sur les scapulaires et aux extrémités des grandes couvertures, formant un panneau indistinct même en plumage frais. Les sous-caudales sont également noirâtres.

Le bec est noir et crochu en son extrémité. Les longues narines tubulaires externes pourraient permettre à l’oiseau de détecter la nourriture à l’odeur. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts palmés sont noirs.

Les deux adultes sont semblables, bien que la femelle soit légèrement plus grande que le mâle au niveau des ailes, de la queue et des tarses.
Le juvénile ressemble à l’adulte.       

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
L’Océanite à ventre noir a deux sous-espèces.
F.t. tropica (ici décrite et représentée) est présente depuis l’Arc des Antilles Australes, et dans le sud de l’Océan Indien jusqu’aux Iles Antipodes.

F.t. melanoleuca se trouve dans l’Archipel de Tristan da Cunha et l’Ile Gough. Cette race a quelquefois l’abdomen partiellement blanc ou même tout blanc. Cependant, il arrive que cette sous-espèce ne soit pas acceptée et qu’elle soit alors rattachée à F. grallaria (Océanite à ventre blanc).

HABITAT :
L’Océanite à ventre noir est très pélagique et se nourrit près ou au-delà de la plaque continentale. Il se reproduit dans les iles subantarctiques sur des amas de rochers, des pentes rocheuses nues ou dans la végétation épaisse et même dans les tourbières où il peut creuser son terrier.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO      
L’Océanite à ventre noir est silencieux en mer, mais aux colonies, il émet un sifflement haut-perché « huuuuu » ou des séries plus douces de « pip-pip-pip-pip » répétés. Sur le sol, il produit un sifflement prolongé aigu.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
L’Océanite à ventre noir se nourrit de crustacés, calmars et petits poissons. La majorité des crustacés est du genre Euphausia. Il se nourrit en vol avec les pattes pendantes, ou bien trempe le bec dans l’eau et saisit la proie à la surface ou juste en dessous. Il lui arrive de plonger depuis les airs mais à faible profondeur.
 
Il se nourrit aussi en compagnie des orques ou d’autres cétacés. Selon la distribution, on peut aussi le voir autour des chalutiers, en particulier dans le sud de l’Océan Indien, mais en général, il suit rarement les bateaux.
Il est souvent solitaire ou parfois en petits groupes. Il se nourrit principalement de nuit.

L’Océanite à ventre noir se reproduit en colonies où ses habitudes sont exclusivement nocturnes. Les deux partenaires sont monogames et les liens du couple durent pour la vie. Le couple revient parfois au même terrier et ils se montrent territoriaux autour de l’entrée. Lorsqu’ils sont menacés par un intrus ou un prédateur, ils rejettent le contenu de leur estomac sur l’intrus. Cette substance est produite par les adultes pendant la période d’élevage du poussin.
L’espèce est vulnérable à certains prédateurs naturels comme les labbes et les hiboux, surtout lorsqu’ils sortent des terriers.

Les parades nuptiales sont composées de poursuites aériennes au cours desquelles deux oiseaux ou plus volent vite en décrivant des cercles au-dessus du site de nidification tout en criant fortement. Cependant, la majorité des comportements sexuels se déroule à l’intérieur du terrier. Les oiseaux se lissent mutuellement les plumes et frottent leurs becs. L’accouplement a certainement lieu dans la chambre d’incubation.

L’Océanite à ventre noir migre vers le nord après la reproduction, et gagne les zones tropicales et subtropicales des Océans Atlantique, Indien et Pacifique.
Le vol est agile, dynamique et erratique. Il vole en général plutôt bas sur l’eau en glissant lentement avec les pattes pendantes en trempant les doigts palmés dans l’eau. L’oiseau semble alors marcher sur l’eau !

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La ponte a lieu entre décembre et février. L’Océanite à ventre noir se reproduit en colonies lâches au milieu des rochers cassés ou dans un terrier creusé dans le sol tendre ou la tourbe.

La femelle dépose un seul œuf blanc, légèrement tacheté du côté le plus large. Cet œuf est grand par rapport à la taille de l’oiseau. Les deux adultes partagent l’incubation pendant 35 à 44  jours, avec des tours de 1-6/3-7 jours.
A la naissance, le poussin est couvert de duvet gris pâle. Il est nourrit une fois par jour par ses parents. Il quitte le nid au but de 65 à 71 jours après la naissance.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Océanite à ventre noir est largement répandu dans sa distribution. La population globale était estimée en 2004 à environ 500 000 individus. Quelques déclins sont à prévoir à cause des mammifères introduits tels que souris, rats et chats, mais aussi à cause des prédateurs naturels comme les labbes et les hiboux.
L’Océanite à ventre noir est actuellement considéré comme non menacé.