English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Océanite tempête
Hydrobates pelagicus

Ordre des Procellariiformes – Famille des Hydrobatidés

QUELQUES MESURES : 
L : 14-18 cm
Env : 36-39 cm
Poids : 23-29 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 20 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’océanite tempête est le seul membre de la famille des Hydrobatidés. Cet oiseau accompagne souvent les navigateurs et suit les bateaux. C’est la plus petite espèce des oiseaux marins Européens.

L’adulte a les parties supérieures brun foncé, y compris les ailes et la queue. Le croupion est blanc, et on peut voir une faible barre claire en travers des grandes couvertures alaires.
Les parties inférieures sont entièrement brun foncé, excepté une barre blanche sous l’aile.
Les ailes sont courtes et arrondies. La queue est plutôt carrée.
La tête est brun foncé. Le bec fin et crochu est noir, avec des narines tubulaires externes sur la mandibule supérieure. Les yeux sont brun foncé à noir. Les pattes et les doigts sont noirâtres. 
Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile présente une barre plus nette sur le dessus des ailes.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’océanite tempête est un oiseau silencieux quand il est en mer. En revanche, à la colonie, il émet de longs vrombissements discordants « arrr-r-r-r-r-r-r… » dans le terrier, finissant par un « chikka » soudain.
Pendant les vols nuptiaux, il lance des « terr-CHICK » perçants.

HABITAT :
L’océanite tempête vit généralement loin des terres, excepté pendant la saison de reproduction. C’est un oiseau essentiellement marin et pélagique.
Cette espèce se reproduit sur des îles au large et parfois sur des promontoires rocheux ou herbeux.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’océanite tempête vit dans le nord-est de l’Atlantique, depuis l’Islande, le long des côtes ouest de l’Europe et de l’Afrique, et aussi en Méditerranée depuis l’Espagne jusqu’en Grèce, et sans doute aussi en Turquie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’océanite tempête se nourrit surtout de petits poissons, calmars et crustacés, ainsi que de débris. Il se nourrit en voletant au-dessus de l’eau, avec les pattes pendantes. Il semble ainsi « trottiner » sur la surface de l’eau. Il peut s’y poser brièvement pour se nourrir. Il suit les bateaux de pêche qui jettent des débris de poisson.

L’océanite tempête est une espèce migratrice qui hiverne en Afrique du Sud et en Namibie. Quelques oiseaux des populations méditerranéennes restent près des zones de reproduction en hiver, ou se dispersent vers l’est parfois jusqu’à la Mer Noire.

L’océanite tempête est grégaire toute l’année aussi bien aux colonies qu’en mer. Ils se rassemblent en petits groupes lâches pour pêcher, mais de grandes bandes sont souvent vues là où les sources de nourriture sont abondantes.

L’océanite tempête est un oiseau actif la nuit, quand les adultes reviennent à la colonie. Ils arrivent après le coucher du soleil, mais le plus fort de l’activité se situe dans l’obscurité complète. Les nicheurs qui ont des tâches liées à la nidification passent la nuit à l’intérieur du terrier, et s’envolent vers la mer avant l’aube.
Cet oiseau rejette le contenu de son estomac en guise de défense. C’est une substance huileuse produite pendant l’élevage des jeunes. Mais quelques prédateurs, en particulier les faucons, sont capables de les capturer en vol, et d’autres comme les labbes et les rapaces nocturnes, les attendent à la sortie du terrier.

L’océanite tempête effectue des vols nuptiaux au cours desquels les oiseaux se poursuivent. Ils volent en cercles et vite au-dessus du site de nidification, l’un suivant l’autre de près tout en criant fortement. A ce moment-là, si le vol est effectué dans l’obscurité, le croupion blanc est un repère pour les oiseaux.
La femelle est absente pendant deux ou trois semaines avant la ponte afin de constituer des réserves pour fabriquer le gros œuf qui représentera 20 à 30% de son poids. Le mâle visite le terrier la nuit pendant cette période.
Cette espèce produit une seule couvée par an.

VOL :
L’océanite tempête a un vol assez direct, effectué avec des battements presque continus comme les chauves-souris, intercalés de brefs glissés, torsions et virages. Il vole toujours près de la surface.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction varie selon la distribution.
L’océanite tempête se reproduit en colonies dans des crevasses rocheuses ou des terriers. Si le sol est meuble, ils peuvent creuser le terrier eux-mêmes avec le bec et les pattes. Ils peuvent aussi utiliser des terriers abandonnés par d’autres oiseaux de mer ou des lapins. Habituellement, le tunnel mesure environ trois mètres de long et la chambre d’incubation est au bout.

La femelle dépose un seul gros œuf blanc. L’incubation dure environ 42 jours, partagée par les deux parents qui se relaient en effectuant des tours de 4 à 7 jours. A la naissance, le poussin est couvert de duvet gris pâle. Les parents le couvent pendant la première semaine. Il quitte le nid entre 64 et 73 jours après la naissance. Il est nourri pendant la nuit avec une substance pâteuse faire de poissons et de crustacés partiellement digérés.
Ensuite, le jeune s’envolera de nuit vers la mer où il vivra probablement entre deux et quatre ans avant de rejoindre un groupe de non-nicheurs.

ALIMENTATION :
L’océanite tempête se nourrit principalement de zooplancton, crustacés, calmars et petits poissons, mais aussi de déchets et de débris de poisson.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’océanite tempête est un oiseau largement répandu et l’espèce n’est pas menacée actuellement.
Cependant, ces oiseaux sont les proies des mammifères introduits tels que rats, chats, souris, mangoustes, ainsi que de l’effraie des clochers selon l’habitat.

Ang : European Storm-petrel
All :  Sturmschwalbe
Esp: Paíño Europeo
Ital:  Uccello delle tempeste europeo
Nd:  Gewoon Stormvogeltje
Russe:  Прямохвостая качурка
Sd:  Stormsvala

Photos d’Aurélien Audevard
Son site: OUESSANT DIGISCOPING

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire fiches