English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Greylag Goose
All : Graugans
Esp : Ansar Común
Ital: Oca selvatica
Nd: Grauwe Gans
Sd: Grågås

Photographes:

José Luís Beamonte
Pájaros de España

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Niraj V. Mistry
Photo Galleries

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:   

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

GUIDE DES CANARDS, DES OIES ET DES CYGNES – de Steve Madge - Delachaux et Niestlé - ISBN: 2603013769

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

Avibase (Lepage Denis)

Pájaros de España (JL Beamonte)

 

Accueil

Page Ansériformes

Sommaire fiches

Oie cendrée
Anser anser

Ordre des Ansériformes – Famille des Anatidés

QUELQUES MESURES :
L : 76-90 cm
Envergure : 147-180 cm
Poids : 2500-4100 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’Oie cendrée est une espèce de l’Ancien Monde et l’ancêtre de la plupart des oies domestiques. Elle est aussi la plus grande des oies grises.

L’adulte a le corps trapu et le plumage gris-brun sur les parties supérieures où les plumes bordées de blanc-crème donnent un aspect barré. Les rémiges sont noirâtres. La queue blanche est arrondie et porte une seule barre noire.

Les parties inférieures sont blanchâtres et présentent des petites taches ou des mouchetures brun grisâtre. Les flancs sont plutôt bruns avec des plumes aux liserés pâles. L’abdomen et les couvertures sous-caudales sont blancs. Le dessous des ailes est blanc et gris avec les rémiges plus sombres.
La tête et le cou sont brun grisâtre.

Selon la sous-espèce, le bec et les pattes sont soit orange chez Anser anser anser, soit rose chez Anser anser rubrirostris. Les yeux sont brun foncé entourés d’un cercle oculaire orange ou rose selon la race.

Anser anser rubrirostris

Les deux sexes sont semblables.
L’oie juvénile présente habituellement des parties supérieures plus irrégulièrement barrées et un plumage plus terne.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Oie cendrée émet des cris en vol, des séries sonores de notes ressemblant à des coups de klaxon, et des « aahng-ahng-ung » profonds et répétés. Quand elles sont en groupes, le bruit est audible à une certaine distance. 
Cette oie produit des sons plus profonds et plus métalliques que les autres races d’oies grises.

HABITAT :
L’Oie cendrée fréquente les zones humides avec des terres découvertes, près des prairies ou avec des bordures végétales.
Pendant l’hiver, cette espèce se trouve dans les marécages et les zones cultivées dans les campagnes ouvertes, et aussi sur les lacs et les lagunes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’Oie cendrée est une espèce de l’Ancien Monde, mais quelques populations férales et des oies domestiques sont présentes en Amérique du Nord.
La race « A.a. anser » se trouve en Islande, au Nord et au Centre de l’Europe.
La race « A.a. rubrirostris » se trouve en Turquie et en URSS jusqu’au Nord-est de la Chine.  
Il y a quelques populations sédentaires mais la plupart d’entre elles se déplacent vers le sud pour hiverner sous des latitudes plus clémentes. De nombreux oiseaux hivernent en Espagne, et surtout dans les zones humides de Doñana en Andalousie.
D’autres mouvements ont lieu en fonction de l’étendue des glaces au cours des hivers les plus rudes.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’Oie cendrée est essentiellement végétarienne et se nourrit de nombreuses plantes comme herbes, feuilles, racines, tiges, fruits et jeunes pousses. En hiver, elle prend aussi des céréales et des légumes.
Elle se nourrit en broutant sur le sol ou en pataugeant dans l’eau où elle bascule d’avant en arrière comme les canards.

Ces oies sont souvent vues en groupes et sont grégaires. Elles se nourrissent et dorment en général ensemble en dehors de la saison de reproduction. Même les parades nuptiales ont lieu au sein du groupe. Elles peuvent nidifier en colonies lâches.
Vivre en groupe réduit le risque de prédation, et facilite la recherche de nourriture.

Afin de conserver l’unité du groupe, il est nécessaire de maintenir certains critères spécifiques pour aider au contact visuel entre les membres du groupe. Certaines différences physiques peuvent provoquer des attaques et des poursuites contre les intrus, comme l'image suivante le prouve.

Une oie de la race « rubrirostris » portant un collier d’identification a passé quelques jours dans une réserve où plusieurs oies de la race « anser » sont présentes. Cet « intruse » à l’aspect différent a été régulièrement poursuivie et chassée par les oies locales.
Ces postures menaçantes sont utilisées pour garder les distances individuelles et pour défendre le territoire.

Le couple d’Oies cendrées reste en général uni pour la vie, mais le territoire n’est pas maintenu toute l’année. La plupart des juvéniles restent avec les adultes jusqu’au printemps suivant. Les jeunes passent souvent l’été de leur deuxième année sur leur territoire natal, et peuvent aider à la défense et à l’élevage des poussins de l’année.

VOL :
L’Oie cendrée a besoin de courir à la surface de l’eau pour arriver à s’envoler avec son corps lourd et trapu. Mais elle vole très bien grâce à ses ailes puissantes. Elle effectue des battements rapides et continus pour maintenir son vol direct. Lors des vols en formation, la plus âgée mène le groupe.

Elle se pose sur l’eau après une descente avec les pattes pendantes, et glisse sur une certaine distance sur l’eau avant de s’arrêter.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La saison de reproduction démarre en mars-avril.
L’Oie cendrée nidifie souvent en colonies lâches. Le nid construit par le couple peut être placé sur le sol ou parfois dans un arbre. C’est une coupe peu profonde faite de tiges de roseaux et d’herbes, dont l’intérieur est tapissé de duvet. Quand le nid est au sol, il est en général caché dans les roselières. 
La femelle dépose 4 à 6 œufs. L’incubation dure environ 27-28 jours. Les poussins sont nidifuges, couverts de duvet vert-olive brunâtre sur le dessus et jaune en dessous. Ils sont emplumés au bout de 50 à 60 jours après la naissance. Ils obtiennent leur maturité sexuelle vers l’âge de 2 ou 3 ans.   

ALIMENTATION :
L’Oie cendrée se nourrit principalement de plantes, feuilles, herbes, racines, fruits et jeunes pousses. En hiver, elle consomme des céréales, des pommes de terre et des légumes.
Son bec typique lui permet de brouter l’herbe sur le sol et de sonder la vase des marais pour atteindre les racines et les tubercules.

Anser anser rubrirostris

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Oie cendrée n’est pas une espèce menacée actuellement. Cependant, le drainage des zones humides et la pression due à la chasse ont causé plusieurs déclins.
De plus, ces oies endommagent les récoltes, ce qui entraine des conflits avec les agriculteurs.
Plusieurs réintroductions ont été menées avec succès dans quelques pays.

Plus

de

photos