English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ortalide chacamel
Ortalis vetula

Ordre des Galliformes – Famille des Cracidés

QUELQUES MESURES :
L : 55 cm
Env : 66 cm
Poids : 300-680 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’ortalide chacamel adulte a une zone de peau nue gris foncé autour de l’œil. La tête est grise et présente une légère crête. On peut voir une petite zone de peau nue sur la gorge du mâle.

En période nuptiale, elle est rouge, mais autrement, elle est gris rosâtre. Cette plaque de peau est bordée de plumes courtes et douces. Le cou, la poitrine et le dos sont brun olive. L’abdomen est brunâtre ou jaunâtre. Les sous couvertures caudales sont cannelle foncée, mais le dessus de la longue queue est gris avec un reflet vert et une zone claire à l’extrémité.
Le bec est épais et noirâtre. Les yeux sont ambre foncé. Les pattes courtes et puissantes sont gris foncé. 
Les deux sexes sont semblables, le mâle pouvant être plus grand que la femelle.
Le juvénile ressemble à l’adulte, avec parfois des stries foncées sur le dos.

On trouve 4 sous-espèces :
O.v. mccallii ; O.v. vetula ; O.v. pallidiventris ; O.v. deschauenseei.
Elles diffèrent par la taille et la couleur du plumage. 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cri de l’ortalide chacamel est un bavardage rauque et répété, composé de trois syllabes « kuh-kuh-kuh », ou « cha-cha-lac », souvent émis en groupes à l’aube ou au crépuscule.
On peut aussi entendre un bas « kur-kur-kur… » assez rude. Les cris sont très sonores, et ses cris d’alarme ressemblent à un aboiement enroué.

HABITAT :
L’ortalide chacamel  vit dans les zones boisées broussailleuses et les lisières de forêts, les bosquets et les forêts secondaires denses, les rives boisées le long desquelles il construit souvent son nid.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
L’ortalide chacamel est résident depuis le sud du Texas jusqu’au nord ouest du Costa Rica et au Nicaragua.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’ortalide chacamel se nourrit du bas des arbres jusqu’en haut, et parfois sur le sol. Il peut se nourrir aussi dans d’étranges positions, y compris la tête en bas. 

C’est un oiseau grégaire et bruyant. Typiquement en groupes de 4 à 20 oiseaux, il crie fortement depuis la cime des arbres. Il lance ses cris rauques depuis les hautes branches, souvent à l’aube ou au crépuscule. C’est un oiseau difficile à voir dans le feuillage. Ils peuvent rester silencieux pendant de longues périodes, mais si un seul oiseau commence à chanter, les autres chantent aussi, et leur chœur augmente et se répand dans la forêt.
L’ortalide chacamel marche aisément le long des branches où il se nourrit de feuilles et de bourgeons. C’est un oiseau timide, souvent caché dans la canopée.      
Pendant la période nuptiale, le mâle émet des cris plus profonds et plus forts que pendant le reste de l’année.

VOL :
L’ortalide chacamel traverse souvent les routes et les cours d’eau en volant avec des glissés descendants, queue déployée et cou tendu. Ses ailes sont arrondies.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
L’ortalide chacamel peut utiliser d’anciens nids d’autres espèces, mais habituellement, le nid est situé sur une branche basse dans un arbre, à environ 90 cm à 9 mètres de hauteur, au milieu d’une végétation épaisse. Le petit nid est une structure plutôt lâche, faite de rameaux de bois, et tapissée de mousse et de feuilles.
La femelle dépose 3 à 4 œufs blanc terne. L’incubation dure environ de 22 à 27 jours, assurée par la femelle. Les poussins quittent le nid environ 24 heures après la naissance  et suivent leur mère. Ils sont capables de s’agripper aux branches et d’y grimper, et ils peuvent effectuer de courts vols dès la première semaine. Ils ont leur plumage complet à environ trois semaines. Les deux parents les élèvent encore pendant quelques temps après leur envol.
Cette espèce produit une seule couvée par an.

PROTECTION / MENACES / STATUS :
Dans les zones où il n’est pas protégé, l’ortalide chacamel est considéré comme un gibier. Cette espèce est menacée par la perte de son habitat, spécialement en Amérique Centrale où la déforestation est importante. Leur habitat broussailleux favori disparaît, reconverti en zones agricoles. 
Cependant, cette espèce n’est pas vraiment menacée pour l’instant, et elle est encore commune dans la majeure partie de sa distribution. 

ALIMENTATION :
L’ortalide chacamel se nourrit de fruits de toutes sortes, feuilles, bourgeons, baies et noix, mais aussi d’insectes. Au printemps et en été il consomme des escargots et des chenilles.

Ang : Plain Chachalaca
All : Braunflügelguan
Esp : Guacharaca Mexicana
Ital : Ciacialaca comune
Sd : Nordlig chachalaca

Photos de Tom Merigan
Son site : Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA by National Geographic Society - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Birds songs of the Yucatan Peninsula (Dan Mennil's)

 

Accueil

Sommaire fiches