English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ortalide à ventre roux
Ortalis ruficauda

Ordre des Galliformes – Famille des Cracidés

QUELQUES MESURES :
L : 53-61 cm
Poids : M : 640-800 gr – F : 430-540 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’Ortalide à ventre roux est assez semblable à un dindon en apparence. Ces oiseaux sont très bruyants et chantent en chœur au lever du soleil.
L’Ortalide à ventre roux est représentée sur les armoiries de Trinidad & Tobago à côté d’un Ibis rouge. L’ortalide, ou Cocrico, représente Tobago dont il est l’emblème, alors que l’ibis représente Trinidad.

L’adulte a un plumage assez terne, avec les parties supérieures brun foncé. Les rémiges et la queue sont brun noirâtre.
Les parties inférieures sont chamois grisâtre, devenant fauve sur le bas-ventre et les couvertures sous-caudales.
La tête et le haut du cou sont gris, avec deux plaques de peau nue et rouge de part et d’autre du menton.
Le bec fort est gris pâle. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts robustes sont gris.

Ang : Rufous-vented Chachalaca  
All : Rotschwanzguan
Esp: Chachalaca Culirroja
Ital: Ciacialaca codarossa
Nd: Roodbuikchachalaca
Russe: Рыжая Чачалака

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Tom Merigan
Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire fiches

La femelle est semblable en plumage mais elle est plus petite que le mâle.
L’immature ressemble aux adultes.

On trouve deux sous-espèces, « ruficauda » et « ruficrissa ». Cette dernière a l’extrémité de la queue blanche et un plumage légèrement plus vif. 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Ortalide à ventre roux est très bruyante et principalement à l’aube. Le mâle lance des « ka-ka-rooki-rooki-ka » bas et sonores. La femelle répond par un « watch-a-lak » plus haut-perché.
Ils émettent des gloussements, un sifflement bas et montant, ainsi qu’un cri rauque discordant quand ils se sentent menacés.
On peut entendre un chorus sonore au lever du soleil.

HABITAT :
L’Ortalide à ventre roux est commune dans les broussailles de toutes sortes, vertes ou épineuses, et les forêts dans les zones ouvertes, les bosquets secs et les galeries forestières. Cette espèce se trouve souvent près de l’eau, le long des fleuves ou près des lagunes.
C’est surtout un oiseau des basses terres, des cultures abandonnées avec une seconde génération de plantes et des palmiers, ainsi que les clairières dans les forêts humides. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE : 
L’Ortalide à ventre roux se trouve au nord-est de la Colombie et au nord du Venezuela où on peut la voir jusqu’à 1600 mètres d’altitude.
Elle vit aussi sur Tobago, et l’espèce a été introduite sur Bequia et Union Island dans les Grenadines.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE : 
L’Ortalide à ventre roux se nourrit en groupes de 4 à 20 oiseaux, parfois plus de 50. C’est une espèce arboricole. Elle marche sur les branches en cherchant des fruits et des graines, des jeunes pousses et des feuilles. Ces groupes peuvent aussi venir sur le sol pour se nourrir de graines et de fruits tombés.
Ces oiseaux se nourrissent habituellement tôt le matin et en fin de journée. Ils se reposent pendant les heures plus chaudes de la mi-journée, lissent leurs plumes, prennent des bains de poussière et de soleil.

Pendant la saison de reproduction, les Ortalides à ventre roux chantent en chœur aux premières lueurs du jour. Elles commencent juste après le lever du soleil et chantent pendant une heure ou deux. Pendant la journée, on peut entendre quelques courts sursauts vocaux d’environ cinq minutes. Occasionnellement, ces chœurs peuvent à nouveau être entendus en fin d’après-midi.

Les parades nuptiales semblent être simples. Le mâle se pavane et crie avec la tête dressée. Les deux sexes se lissent mutuellement les plumes, se donnent des petits coups de bec, effectuent quelques poursuites rapides et des offrandes de nourriture, aussi bien au sol qu’à la cime des arbres.

L’Ortalide à ventre roux est probablement sédentaire dans son habitat, mais ce comportement est peu connu actuellement.

VOL :
L’Ortalide à ventre roux vole bien. Elle est capable de s’envoler verticalement et vole aisément, mais sur des distances courtes.
Les vols soutenus sont rares, mais elle peut effectuer de longs glissés avec le support de sa longue queue, après une « explosion » de battements d’ailes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE : 
La saison de reproduction a lieu toute l’année à Tobago, avec un pic entre mars et juin. En Colombie, la ponte a lieu en juillet.
Le nid de l’Ortalide à ventre roux est en général placé dans un arbre, entre 1 et 3 mètres de hauteur, mais parfois à 20 mètres au-dessus du sol.
Cette espèce peut aussi nidifier sur le sol aux lisières des clairières herbeuses. Le nid est fait de rameaux de bois et de feuilles, et peut quelquefois être tapissé de végétation fraîche.

La femelle dépose 3-4 œufs blancs. L’incubation dure environ 28 jours, par la femelle. Le mâle reste souvent près du site du nid pour surveiller les éventuels intrus. La femelle abandonne parfois le nid pour se nourrir, mais elle revient vite s’il se met à pleuvoir afin de protéger les œufs ou les poussins.
Ceux-ci sont très précoces et abandonnent le nid très vite après la naissance (entre quelques heures et un ou deux jours). Ils sont capables de s’agripper aux branches et de grimper dans la végétation. Ils peuvent aussi voltiger sur de courtes distances 3 ou 4 jours après l’éclosion.
Les jeunes sont nourris par les adultes qui leur donnent de la nourriture régurgitée au bout du bec. Ils picorent sur le sol quelques jours plus tard.
Ils restent en groupes familiaux pendant quelques semaines.

ALIMENTATION :
L’Ortalide à ventre roux se nourrit principalement de fruits et de feuilles, mais elle consomme également des jeunes pousses, des fleurs et des graines. Ces oiseaux se nourrissent en groupes dans les arbres ou sur le sol.

 

PROTECTION/MENACES/STATUTS:  
Les populations de l’Ortalide à ventre roux sont stables à Tobago, et l’espèce est commune en Colombie.
Ces oiseaux ne sont pas menacés actuellement.