English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre août et décembre, souvent avant les autres espèces de la forêt humide.
L’Oxylabe à gorge blanche construit un nid en forme de coupe au niveau de la couronne d’une fougère arboricole, à environ 1 ou 2 mètres de hauteur.
Il n’y a pas d’autres informations pour le moment.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Oxylabe à gorge blanche est commun dans la forêt primaire dans l’est et le nord de Madagascar. Il est également présent dans plusieurs zones protégées à travers sa distribution.
La population semble décliner à cause de la destruction de l’habitat, avec la déforestation et l’éclaircissage des forêts.
Cependant, l’Oxylabe à gorge blanche ne semble pas encore globalement menacé.  

Fr: Oxylabe à gorge blanche
Ang: White-throated Oxylabes
All: Weißkehlfoditany
Esp: Silvícola Sirontsirona
Ita: Oxilabe golabianca
Nd: Witkeeloxylabes
Sd: vitstrupig madagaskarsångare
Mal: Farifitra mena, Sirontsirona, vangamaintiloha

Photographe:

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price
 
Illustration :

Joseph Smit (1836-1929)

Origine de l’illustration:
Proceedings of the Zoological Society of London (vol. 1872, plate LXXIII)

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

Birds of Madagascar: A Photographic Guide Par Pete Morris, Frank Hawkins – ISBN: 0300077556, 9780300077551- Editeur: Yale University Press, 1998

Wildlife of Madagascar par Ken Behrens,Keith Barnes - ISBN: 140088067X, 9781400880676 – Editeur: Princeton University Press, 2016

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

CREAGUS - MALAGASY WARBLERS Bernieridae 

Fatbirder - Bernieridae - Malagasy Warblers

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Famille des Bernieridés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Oxylabe à gorge blanche
Oxylabes madagascariensis

Ordre des Passériformes – Famille des Bernieridés

INTRODUCTION :
L’Oxylabe à gorge blanche est endémique de Madagascar. Il se trouve dans la forêt primaire humide de l’est de l’île où il se déplace à travers les sous-bois épais.
Il faisait auparavant partie de la famille des Sylviidés, les fauvettes de l’Ancien Monde. Il est aujourd’hui inclus dans la famille des Bernieridés, endémique de Madagascar. Il est le seul membre du genre Oxylabes.
L’Oxylabe à gorge blanche est vulnérable à la destruction de son habitat à cause de la déforestation, mais il n’est pas globalement menacé pour le moment.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 17-18 cm
Poids : 18-30 gr

L’Oxylabe à gorge blanche a le dos, les ailes et la queue brun foncé terne. Les ailes sont courtes mais la queue est assez longue.
Sur les parties inférieures, le menton et la gorge sont blancs. La poitrine et l’abdomen sont brun foncé terne, mais le haut de la poitrine est légèrement plus vif.
Sur la tête, la calotte, les joues et la nuque sont brun-roux. On remarque un sourcil blanc étroit, plus évident en arrière de l’œil. Il est souvent plus long chez le mâle. Une petite tache blanche se trouve juste devant l’œil.
Le bec long et robuste est gris foncé terne. Les yeux sont brun-roussâtre foncé. Les pattes et les doigts robustes sont gris foncé ou d’un brun terne.  
Mâle et femelle sont identiques.

Le juvénile a la tête gris noirâtre sombre, tandis que le reste du plumage est brun-olive foncé avec quelques taches jaunes sur les côtés du cou, et des plumes aux liserés jaune verdâtre sur les ailes. La commissure du bec est jaune.
La gorge devient très vite chamoisée ou jaune chamoisé, et cette couleur peut s’étendre jusqu’au bas de la poitrine. La calotte et la nuque deviennent pâles, roux terne. Les liserés disparaissent des plumes des ailes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
L’Oxylabe à gorge blanche se trouve dans le nord, le nord-ouest et l’est de Madagascar (Montagne d’Ambre, et Tsaratanana et Sambirano, vers le sud jusqu’à Andohahela.

HABITAT :
L’Oxylabe à gorge blanche fréquente les sous-bois épais de la forêt humide primaire, depuis le niveau de la mer jusqu’à 1600 mètres d’altitude, mais il est plus commun à moyenne altitude, entre 800 et 1600 mètres. Il lui arrive parfois de s’aventurer à la lisière de la forêt dans les habitats adjacents.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Oxylabe à gorge blanche a pour cri de contact un trille haut-perché et descendant « ssshhrewwww ». On peut également entendre un « tsit » calme si l’oiseau est proche.
Le chant peut être émis en duo par les deux partenaires. L’un des oiseaux émet un « whit-treet tirooet teeoo » court et sifflé, tandis que le second émet une sorte de cliquetis sonore à peu près à la moitié du précédent. Mais ces deux éléments peuvent aussi être émis séparément.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
L’Oxylabe à gorge blanche se nourrit principalement d’insectes tels que Scarabéidés, Homoptères et Orthoptères. Il capture aussi des araignées.  
Il se nourrit généralement sur le sol mais n’hésite pas à grimper parfois jusqu’à 5 mètres au-dessus du sol pour sonder les touffes de feuilles mortes. Il lui arrive à l’occasion de suivre des rongeurs.

L’Oxylabe à gorge blanche se déplace souvent en couple ou en groupe familial, mais aussi en bandes d’espèces mélangées avec l’Oxylabe à sourcils jaunes, la Newtonie sombre, le Bulbul d’Appert et quelques autres.

Il sautille souvent sur le sol, et n’hésite pas à grimper sur des branches basses pour chanter.
Les parades nuptiales ne sont pas connues. Mais les motifs contrastés de la tête et de la gorge sont probablement mis en valeur par des postures adaptées.

L’Oxylabe à gorge blanche est sédentaire sur l’île.
Les ailes courtes et la queue assez longue indiquent les habitudes terrestres de l’espèce. L’oiseau vole rarement et sur des distances courtes.

Joseph Smit (1836-1929)

Juvénile en haut

Mâle adulte en bas