English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Paruline d’Oriente
Ang: Oriente Warbler
All: Fornswaldsänger
Esp: Reinita de Oriente
Ita: Parula dell'Oriente
Nd: Forns Zanger
Sd: gulbröstad kubasångare

Photographes:

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 15 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553682

BIRDS OF THE WEST INDIES – by Herbert Raffaele, Kristin Williams et Tracy Pedersen – Helm – ISBN: 9780713649055

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)

Cuba Explorer - Birds of Cuba - Endemic and near endemic birds of Cuba

A new subspecies of Oriente Warbler for Pico Turquino, Cuba, with ecological comments on the genus  
By Orlando H. Garrido

 

Accueil

Page Parulines

Page Passériformes

Sommaire fiches 

 

Paruline d’Oriente
Teretistris fornsi

Ordre des Passériformes – Famille des Parulidés (Incertae sedis)

INTRODUCTION :
La Paruline d’Oriente est endémique de Cuba où elle occupe la partie Est de l’île, tandis que la Paruline de Fernandina se trouve à l’Ouest.
Les deux espèces sont placées dans la famille des Parulidés, mais actuellement, cette place reste incertaine à cause de l’absence de trois molécules d’ADN, décelée au cours de diverses analyses. Les travaux de recherche sur les Parulines sont toujours en cours car ces oiseaux évoluent très rapidement, avec des genres très étroitement liés, rendant difficile le classement de ces espèces dans un genre ou un autre.
La Paruline d’Oriente fréquente une grande variété de forêts depuis les plaines jusqu’aux montagnes, et la population semble stable pour le moment. 

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 13 cm
Poids : 7,5/13 gr

La Paruline d’Oriente adulte a les parties supérieures grises, y compris la calotte et la nuque. La face, la gorge, la poitrine et le haut de l’abdomen sont jaunes, tandis que le bas de l’abdomen et les couvertures sous-caudales sont blanc grisâtre pâle. Les flancs sont légèrement teintés de brunâtre.
Le bec est long et légèrement courbé vers le bas. Il est noirâtre, avec les bords des mandibules gris pâle. Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire jaune. Les pattes et les doigts sont bleu-gris. 
Mâle et femelle sont identiques, mais le juvénile n’a pas encore été décrit.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Paruline d’Oriente se trouve dans la partie Est de Cuba.

HABITAT:
La Paruline d’Oriente est présente depuis les forêts de plaine jusqu’aux forêts de montagne avec des sous-bois naturels. Elle fréquente habituellement les bois broussailleux près de la côte, tandis que dans les montagnes, elle préfère les forêts plus humides. L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO                  
La Paruline d’Oriente émet un bavardage rapide et haut-perché, ainsi que des notes variées bourdonnantes et rauques Le chant est une série de notes bourdonnantes alternant avec des notes plus douces « tsi-tsi-tsi… ». Elle émet également un « tchip » aigu.
Dans les groupes, tous les oiseaux émettent un trille sonore, rauque et persistant, souvent répété plusieurs fois lorsqu’ils se sentent menacés.    

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Paruline d’Oriente se nourrit d’insectes, chenilles, araignées et petits lézards, et consomme quelques petits fruits à l’occasion.
Elle se nourrit surtout dans le sous-bois et sur le sol. Elle est active le matin quand elle cherche ses proies plus haut, jusqu’à 5 mètres de hauteur ou davantage, tandis que l’après-midi, elle redescend à des niveaux plus bas ou vient sur le sol. Elle « balaie » la végétation verticalement et horizontalement. Elle glane des insectes et autres invertébrés sur la végétation, souvent en voletant. Elle sonde les creux du bois et de l’écorce, ainsi que les bouquets de feuilles mortes. Les proies principales sont les Coléoptères, les Homoptères et les Lépidoptères.    

La Paruline d’Oriente est grégaire en dehors de la reproduction. Elle forme des bandes d’espèces mélangées ou des groupes plus petits comprenant de 4 à 16 individus. Cependant, pendant la saison de reproduction, les deux partenaires se nourrissent ensemble.

Les comportements nuptiaux de cette espèce sont inconnus. En tant qu’espèce sédentaire, elle est probablement monogame et défend son territoire toute l’année, y compris ses meilleures zones de nourrissage.
Les parades n’ont pas été décrites, mais l’on peut penser que le jaune vif de la face, de la gorge et de la poitrine est mis en valeur par des postures adaptées accompagnées de chants.

La Paruline d’Oriente est sédentaire à Cuba, et elle n’effectue que des vols courts dans la journée.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu entre mars et juillet, avec la ponte en mars-avril.
La Paruline d’Oriente nidifie en forêt. Le nid est construit sur une branche horizontale ou au milieu de plantes parasites comme Tillandsia fasciculata. Il est fait avec de la mousse, des herbes fines, des radicelles et des plumes. Aucune végétation ne tapisse le fond du nid. Il est souvent caché dans une fourche d’arbre couverte de mousse, à environ 90-110 centimètres de hauteur.

La femelle dépose 2-3 œufs blancs teintés de verdâtre, avec des marques sombres sur le côté le plus large. L’incubation dure 8-9 jours. Les poussins sont probablement nourris par les deux parents. Ils quittent le nid 10-11 jours après l’éclosion.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Paruline d’Oriente a une distribution restreinte à Cuba. Elle est localement commune dans la partie Est de l’île, et particulièrement commune dans les provinces du sud à Granma, Santiago de Cuba et Guantánamo.
La population semble stable pour le moment, et la Paruline d’Oriente est actuellement considérée comme non menacée.