English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Paruline de Townsend
Ang: Townsend’s Warbler
All: Townsendwaldsänger
Esp: Reinita de Townsend
Ita: Parula di Townsend
Nd: Townsends Zanger
Sd: townsendskogssångare

Photographes:

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures & Tom Grey's Bird Pictures 2

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 15 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553682

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

The Birds of North America online

Audubon

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Bird Web (Seattle Audubon Society)  

Boreal Songbird Initiative

Wikipedia, the free encyclopaedia

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Vancouver Avian Research Centre

 

Accueil

Page Parulines

Page Passériformes

Sommaire Fiches

 

Paruline de Townsend
Setophaga townsendi

Ordre des Passériformes – Famille des Parulidés

INTRODUCTION :
La Paruline de Townsend est une paruline très colorée qui se reproduit dans les forêts de conifères de la côte nord-ouest de l’Amérique du Nord. Elle passe l’hiver plus loin au sud sur la côte Pacifique, avec des populations au Mexique, en Amérique Centrale et dans le sud-ouest des Etats-Unis.
Elle fréquente divers types de forêts tout au long de l’année, pour se reproduire et pour hiverner. Elle se nourrit d’insectes, de graines et d’araignées en été, mais elle consomme aussi des baies et du nectar sur ses aires d’hivernage.  
Le nom de cette paruline rend hommage à l’ornithologue Américain John Kirk Townsend qui récupéra cette espèce et beaucoup d’autres. L’oiseau a été décrit en 1837.
La Paruline de Townsend est décrite comme étant « commune » dans sa distribution. La population semble stable et l’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 12-13 cm
Envergure : 19-20 cm
Poids : 9 gr

Chez la Paruline de Townsend mâle adulte, les parties supérieures jaune verdâtre sont striées de noir. Sur le dessus des ailes plus gris, les grandes et moyennes couvertures ont de larges extrémités blanches qui forment deux barres alaires. Les ailes sont arrondies. Le dessus de la queue est noir avec les rectrices externes blanches.
Les parties inférieures sont jaunes avec les flancs striés de noir tandis que l’abdomen est blanc. La gorge et le haut de la poitrine sont noirs tandis que le bas est jaune.
Le plumage frais d’automne révèle des liserés clairs sur les plumes noires.

Sur la tête, la calotte et la gorge sont noires. Les couvertures auriculaires noires sont largement entourées de jaune. On remarque un petit croissant jaune sous chaque œil.  
Le bec pointu est noirâtre. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont brunâtres ou noirâtres.

La femelle adulte ressemble au mâle mais elle est plus terne. Les parties noires sont plutôt verdâtres ou olive sombre. Le menton et la gorge sont jaunes, et la queue a moins de blanc sur les rectrices externes.

Le juvénile a la calotte, la nuque et les parties supérieures brun-olive. Les motifs de la tête et les barres alaires blanches sont plus ternes, avec les couvertures auriculaires sombres entourées de chamois clair. La gorge et la poitrine sont sombres tandis que le bas des parties inférieures est blanchâtre. Les flancs présentent des stries sombres.
Le mâle et la femelle de première année sont plus ternes que les adultes dans l’ensemble.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
La Paruline de Townsend se reproduit en Alaska et dans le nord-ouest du Canada, vers le sud aux Etats-Unis dans l’Oregon, l’Idaho et le Montana.
Elle migre vers le sud jusqu’au nord du Mexique et au Nicaragua, et en plus petits nombres jusqu’au Panama, ainsi que sur la côte ouest des Etats-Unis et le nord-ouest de la Basse Californie.

Femelle

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Pendant la saison de reproduction, la Paruline de Townsend se nourrit principalement d’insectes tels que chenilles, hémiptères, coléoptères, cicadelles et de nombreuses autres espèces. Il lui arrive de capturer quelques araignées, mais elle consomme aussi des graines et des galles végétales.
Pendant l’hiver, elle se nourrit également d’insectes mais aussi de baies et de nectar.

HABITAT :   
La Paruline de Townsend se reproduit dans les forêts de conifères épaisses de la côte nord-ouest du Pacifique en Amérique du nord, dans les régions côtières humides et en montagne.
Pendant la migration, elle est présente dans les forêts de montagne plantées de conifères, et en plaine dans les arbres au bord des cours d’eau.  
Elle passe l’hiver dans les régions tropicales où elle fréquente les forêts de pins, de chênes et d’aulnes en montagne, mais le long de la côte Californienne, elle hiverne dans les bois de chênes et de conifères.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Paruline de Townsend émet des « chip » ou « chik » secs. En vol, elle émet des « see » ténu et haut- perchés. 
Le chant est une série de « zwee zwee zwee zwee sweezit » qui augmente en tonalité pour ensuite redescendre vers la fin. Un second type de chant comprend aussi des notes courtes, rapides et bourdonnantes suivies de quelques notes rauques typiques.

Elle se nourrit habituellement en haut des arbres, cherchant des proies dans les brindilles ou voletant pour saisir quelque chose sur le feuillage. Il lui arrive aussi de s’élancer en vol pour capturer un insecte dans les airs.
En dehors de la période de reproduction, elle se nourrit souvent plus bas et même sur le sol. Elle se joint aussi à des groupes d’espèces mélangées.

Au début de la saison de reproduction, le mâle chante en haut des arbres afin d’établir le territoire. L’espèce est monogame. Le couple se forme dès l’arrivée de la femelle sur les aires de nidification.

La Paruline de Townsend est migratrice et la majeure partie des oiseaux se déplace à travers les montagnes de l’ouest et le long de la côte pour atteindre les aires d’hivernage. Elles quittent les aires de reproduction début août et en septembre, et arrivent vers fin septembre sur les aires d’hivernage. La migration de retour commence en avril et elles arrivent sur leurs sites de reproduction début mai.
Des parulines vagabondes ont été observées dans l’est de l’Amérique du Nord au printemps et à l’automne, aux Bermudes en automne et en Colombie en hiver.
Le vol est faible avec des battements rapides.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre mai et juillet. La Paruline de Townsend construit un nid volumineux en forme de coupe sur la branche horizontale d’un conifère, souvent vers l’extrémité et généralement très haut dans l’arbre. La coupe est faite avec des morceaux d’écorce, des brindilles, des herbes et des lichens. Le fond est tapissé de matériaux plus doux, habituellement des poils et des plumes.

La femelle dépose 4-5 œufs blancs avec des marques brunes. L’incubation dure 11-12 jours, sans doute partagée par les deux adultes, mais peut-être aussi par la femelle seule.
Les poussins sont nourris surtout par la femelle et peut-être aussi par le mâle. Les jeunes s’envolent 8 à 11 jours après la naissance.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Paruline de Townsend est décrite comme étant commune à travers sa distribution. Elle est vulnérable à la dégradation des forêts de conifères et de ses habitats hivernaux à cause de la dégradation des forêts tropicales.
Elle s’hybride avec plusieurs autres espèces comme Setophaga occidentalis, Setophaga nigrescens, Setophaga virens et Setophaga coronata.  
La population semble stable et la Paruline de Townsend n’est pas globalement menacée pour le moment.