English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Brown Pelican
All :  Braunpelikan
Esp : Alacatraz, Alcatraz, Flamenco, Pélican, Pelícano, Pelícano Alcatraz, Pelícano Café, Pelicano pardo, Pelícano Pardo
Ital : Pellicano bruno
Nd: Bruine Pelikaan
Sd: Brun pelikan

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Jean-Claude Jamoulle
A la rencontre des Oiseaux

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

René Lortie
http://rlortie.ca/

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:   

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Bird Web (Seattle Audubon Society)

Nature Works

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Pélican brun
Pelecanus occidentalis

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Pélécanidés

INTRODUCTION :
Le Pélican brun est le plus foncé de tous les pélicans. Ce grand oiseau peut paraître maladroit lorsqu’il marche sur le sol, mais il devient agile et gracieux dès qu’il vole.
Sa façon de pêcher avec des plongeons abrupts dans l’eau depuis les airs reste un magnifique spectacle.
Cette espèce est grégaire. Ils volent en formation basse au-dessus des flots, et il leur arrive parfois de pêcher en petits groupes, mais moins souvent que les autres pélicans.   

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 105-152 cm
Envergure : 203-228 cm
Poids : 2000-5000 gr

Le Pélican brun a le corps et le dessus des ailes gris argenté, et les rémiges noirâtres. Les parties inférieures sont plus foncées. Cependant, l’oiseau peut paraître entièrement brun foncé selon la lumière.

L’adulte non-nuptial a la tête et le cou blancs, y compris la nuque et l’arrière du cou. La tête peut être légèrement teintée de jaune. Le bec et la poche gulaire sont gris, tout comme la peau nue de la face.

L’adulte nuptial a la tête blanche et jaune. La nuque et l’arrière du cou deviennent brun-châtain foncé. Le bec et la poche gulaire sont partiellement rouges.

L’adulte en période de nidification et de nourrissage des jeunes a la tête qui redevient blanche avec quelques plumes éparses plus sombres. L’arrière du cou reste brun.
Ceci est leur apparence habituelle pendant la période où ils nourrissent les jeunes, juste après la période nuptiale.

Ensuite, entre la période de nidification et la saison de reproduction suivante, l’adulte est en non-nuptial avec la tête, la nuque et le cou blancs, le bec rougeâtre pâle et la poche gulaire brune et jaune orangé. Ce plumage est habituel à la fin de l’automne.

Les yeux vont du jaune paille pâle au bleu clair. Ils sont entourés d’un large cercle oculaire de peau nue. La peau nue de la face varie selon la saison du bleu clair en non-nuptial, au noirâtre avec les lores et le cercle oculaire rougeâtres ou jaune pâle en période nuptiale.
Le grand bec (28 à 35 cm) est grisâtre avec l’extrémité rougeâtre pâle en non-nuptial. Il devient plus rouge, ainsi que la base de la poche gulaire en plumage nuptial. Cette poche peut contenir une grande quantité d’eau, entre 8 et 10 litres, beaucoup plus que l’estomac lui-même.
Les pattes et les doigts palmés sont gris foncé à noirâtre. La membrane peut s’étirer depuis les doigts antérieurs jusqu’au doigt postérieur.
Les deux adultes sont semblables, mais la femelle est légèrement plus petite que le mâle.

Le juvénile a le cou et les parties supérieures brunâtres ou carrément brunes, alors que les parties inférieures sont plutôt blanches. Les yeux sont bruns. Il obtiendra le plumage adulte complet au bout de trois à cinq ans.

Race "carolinensis"

Key west - Floride

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Il existe six sous-espèces qui diffèrent au niveau de la taille et de la couleur de la poche gulaire, et le plumage peut présenter quelques différences légères.
P.o. occidentalis (ici décrite) se trouve aux Antilles.

Race "californicus"

Californie

Race "californicus"

Californie

Race "occidentalis"

Porto Rico

Race "occidentalis"

Porto Rico

Race "occidentalis"

Porto Rico

Race "occidentalis"

Porto Rico

Race "occidentalis"

Porto Rico

P.o. carolinensis se trouve sur la côte Atlantique de l’Amérique tropicale, depuis la Caroline du Sud jusqu’au Venezuela.

Race "carolinensis"

Louisiane

P.o. californicus se trouve sur les côtes américaines du Pacifique, depuis la Californie jusqu’au Mexique.

Race "californicus"

Californie

P.o. murphyi se trouve en Colombie et au nord du Pérou.         

Race "murphyi"

Equateur

P.o. urinator se trouve aux Iles Galápagos.

Race "urinator"

Galápagos

P.o. thagus se trouve depuis le centre du Pérou jusqu’au tiers nord du Chili. Cette race est beaucoup plus grande que les autres, avec les parties nues de couleur plus vive en plumage nuptial. Il est devenu aujourd'hui une espèce à part entière Pelecanus thagus.

Race "thagus"

Pérou

Aujourd'hui nommé

Pélican thage

HABITAT :  
Le Pélican brun est un oiseau marin et côtier qui se trouve rarement loin au large. Il lui arrive parfois de suivre les grands fleuves à l’intérieur des terres au moment des ouragans.
Il fréquente habituellement les eaux peu profondes le long des côtes, les estuaires et les baies, mais il évite la pleine mer.
Cette espèce se reproduit sur les côtes arides ou sur des iles retirées plates et nues, et occasionnellement dans les mangroves. Il est souvent présent dans les ports de pêche. 

Race "occidentalis"

Porto Rico

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Pélican brun n’a pas de syrinx et ne peut pas produire de sons vocaux. Cependant, il produit quelques sons au moment de la reproduction.
Les juvéniles affamés produisent des sons tels que jappements, gémissements, grognements, hurlements et caquetages.
Les adultes peuvent émettre des grognements, des cliquetis, des sifflements, des souffles et autres bruits similaires, en général associés aux parades ou aux marques d’agressivité.

Race "occidentalis"

Porto Rico

Adulte avec deux jeunes

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Pélican brun se nourrit essentiellement de poisson et d’invertébrés marins. Il est le seul pélican à effectuer des plongeons abrupts pour pêcher. La proie est détectée à vue tandis qu’il vole et dès qu’il la voit, il plonge d’une hauteur de dix à vingt mètres. Il pêche aussi en flottant sur l’eau et en saisissant le poisson avec le bec sous la surface.

Race "californicus"

Californie

Pendant le plongeon, les ailes sont tendues en V tandis que la tête et le cou sont étirés vers l’avant. La vitesse augmente au moment de l’impact, lorsque l’oiseau pousse fortement les ailes et les pattes vers l’arrière. Le bec est alors ouvert pour capturer la proie.
Le Pélican brun disparaît en général complètement dans l’eau, mais grâce aux sacs à air sous-cutanés, il réapparait très vite, face au vent de façon à pouvoir s’envoler. Ensuite, il vide l’eau de la poche gulaire avant d’avaler le poisson.

Race "occidentalis"

Porto Rico

Le Pélican brun se nourrit seul en général, mais parfois, plusieurs oiseaux peuvent pêcher ensemble en conduisant les poissons vers les autres pélicans du groupe. Mais ce comportement reste occasionnel chez cette espèce.
Il se nourrit tôt le matin et dans la soirée, et quelquefois pendant les nuits de pleine lune. 
Il profite aussi des déchets de pêche près des jetées, des hangars et des ports.
Il peut boire de l’eau salée grâce aux glandes situées sur la partie antérieure des yeux, et qui permettent d’expulser le sel.

Race "occidentalis"

Porto Rico

Le Pélican brun est monogame pour une saison. Le mâle sélectionne le site du nid et le défend, avant les parades et la formation du couple. Les parades sont initiées par le mâle, mais les deux sexes participent. Les parades rituelles comprennent des oscillations de la tête, des courbettes et des retournements, tandis que les deux partenaires émettent des cris bas « raaa ». Les parades durent de deux à quatre jours, mais peuvent se prolonger jusqu’à trois semaines avant que le lien soit établi. 

Les deux adultes s’accouplent plusieurs fois, jusqu’à sept fois, avant la ponte du premier œuf. Le mâle peut aussi effectuer des parades postnuptiales au cours desquelles le bec est ouvert tandis que la tête est jetée en arrière par-dessus les épaules.  
Après la période nuptiale, les deux adultes construisent le nid, aussi bien dans les arbres que sur le sol ou les falaises, au sein d’une colonie.

Race "californicus"

Californie

Le Pélican brun est principalement résident dans sa distribution, et n’effectue que quelques dispersions. Les populations du nord de la distribution peuvent migrer vers le sud mais de façon erratique et en fonction des conditions locales.

Le Pélican brun est l’un des plus lourds et des plus grands oiseaux volants. Cependant, le décollage depuis l’eau demande un gros effort. L’oiseau court à la surface de l’eau en battant vigoureusement des ailes et en « poussant » l’eau avec les larges pattes palmées jusqu’à ce que la vitesse lui permette de s’élever dans les airs. Il vole souvent assez bas au-dessus de l’eau ou du sol, avec des battements réguliers alternés de glissades. Les pélicans sont puissants et peuvent même être gracieux en vol.

Race "californicus"

Californie

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu au printemps dans les régions du nord de la distribution, et toute l’année sous les tropiques. Le pic de reproduction est variable selon l’endroit.  
Le Pélican brun se reproduit en colonies et les sites sont souvent maintenus pendant plusieurs années. D’autres colonies sont vulnérables à cause des dérangements ou du manque de nourriture.
Le nid est souvent sur le sol et parfois sur des falaises, seulement occasionnellement dans un petit arbre ou un buisson.

Sur le sol, le nid est une légère dépression dans le sable tapissée avec des herbes, mais quelquefois, le couple construit une structure plus complexe avec des rameaux de bois, des tiges d’herbes et des algues. Les nids faits dans les arbres sont des plateformes plus élaborées faites avec des rameaux de bois et tapissées d’herbes et de feuilles. Le mâle continuera d’apporter des matériaux à la femelle pendant l’incubation et toute la durée de la nidification jusqu’à l’envol des jeunes.

Race "occidentalis"

Porto Rico

Race "carolinensis"

Louisiane

La femelle dépose 2-3 œufs d’un blanc crayeux. Les deux adultes se partagent les tâches liées à la nidification et l’incubation. Ils incubent les œufs avec leurs pieds palmés, tout en les retournant de temps en temps. L’incubation dure 28-30 jours. A la naissance, les poussins sont nus, mais au bout d’une dizaine de jours, un duvet blanc apparaît et les protège entièrement au 20ème jour.
Ils sont nourris par régurgitation de matière liquide, une sorte de « soupe de poisson » pendant les premiers jours, et un peu plus tard, les parents régurgitent du poisson.
Lorsque le nid est sur le sol, les jeunes en sortent plus vite, environ 63 jours après la naissance, mais ils dépendent encore des adultes pendant deux semaines.
En revanche, quand le nid est dans un arbre, ils le quittent 74-76 jours après la naissance et sont immédiatement indépendants.
Ils seront sexuellement matures à l’âge de 3 ou 4 ans.

Race "californicus"

Californie

Deux adultes avec un jeune au premier plan

Race "occidentalis"

Porto Rico

Juvénile

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
Le Pélican brun est probablement l’espèce la plus abondante de tous les pélicans. Il est cependant aujourd’hui menacé par les dérangements causés par les touristes et les pêcheurs aux colonies de reproduction, et plus spécialement au Mexique.
Mais le Pélican brun est aussi l’un des plus grands succès des mesures de conservation. Elles ont permis à l’espèce une belle récupération des populations avec le bannissement du DDT qui avait causé des déclins sévères dans les années 1960 et 1970.
L’espèce n’est donc pas menacée actuellement.

Race "occidentalis"

Porto Rico

Race "occidentalis"

Porto Rico

Race "occidentalis"

Porto Rico

Non-nuptial