English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Pélican gris
Pelecanus rufescens

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Pélécanidés

QUELQUES MESURES :
L : 125-132 cm
Env : 265-290 cm
Poids : 4000-7000gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le pélican gris est l’une des plus petites des huit espèces de pélicans, mais c’est encore un  très grand oiseau.

Ang : Pink-backed Pelican
All : Rötelpelikan
Esp: Pelícano Rosado
Ital: Pellicano rossiccio
Nd: Kleine Pelikaan
Russe: Пеликан африканский
Sd: Rosaryggad pelikan

Photographe:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

David Nowell
Virtually Home - Photo Gallery

Texte et photos des oiseaux captifs par Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Il a le plumage teinté de gris pâle, avec le dos rosâtre. Ses rémiges gris foncé contrastent avec les couvertures entièrement blanches. Le dessin du dessus des ailes chez l’adulte présente des couvertures gris clair ou gris rose, contrastant avec les rémiges grises. Les extrémités sont gris foncé. Les pattes varient en couleur, allant du gris au jaune ou au rouge orangé, devenant rouge rosâtre pendant la saison nuptiale. Les doigts sont palmés.

Les parties dénudées sont plus ternes en dehors de la période de reproduction, spécialement le bec et la poche gulaire qui est jaune rosé pâle. Mais pendant la saison de reproduction, les adultes ont une poche gulaire rose-jaune vif, avec le bec encore pâle. Les yeux sont foncés, les lores noirâtres, et on peut voir une étroite zone de peau rose pâle autour de l’œil, devenant jaune ou orange à la période nuptiale, avec une bordure arrière noirâtre. 

Le pélican gris possède une large zone emplumée en travers du front, finissant en ligne légèrement concave à la base du bec. Il a une courte crête broussailleuse indistincte sur la nuque.

La femelle est légèrement plus petite que le mâle. Le juvénile ressemble à l’adulte en hiver, mais il a les parties supérieures gris brunâtre, la crête sur la nuque est très courte, la queue est brun foncé et les secondaires sont davantage gris foncé.

Quand il nage ou qu’il est debout, le pélican gris apparaît comme le plus terne et le plus gris des pélicans.

CRIS ET CHANTS :
Le pélican gris est généralement silencieux en dehors des colonies, émettant seulement quelques grognements et souffles divers.

HABITAT :
Le pélican gris préfère les eaux douces ou salines des lacs et des lagunes, les eaux découvertes dans les marais, les criques des mangroves et les eaux côtières abritées.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
C’est un rare mais régulier visiteur non nicheur de l’extrême sud de l’Egypte. Il est erratique au Maroc, Iles Canaries et Israël.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le pélican gris se nourrit essentiellement de poisson. Il plonge sa tête sous la surface et remplit sa poche avec de l’eau et du poisson. Il expulse l’eau par le bout du bec et avale le poisson.
Il pêche généralement en groupes formant une ligne qui encercle un banc de poissons. Ils plongent leurs têtes en même temps, effrayant les poissons et semant la confusion dans le banc, et les récupèrent dans leurs poches. Leurs becs peuvent contenir jusqu’à plus de huit litres d’eau et de poisson.

Le pélican gris niche dans les arbres, souvent le long de l’eau, et aussi sur les îles sableuses, dans les mangroves et même près de la civilisation. En revanche, les arbres finissent par mourir de l’excès de nids sur leurs branches.


Ils dorment sur les falaises, les récifs coralliens, les dunes de sable et parfois, les quais ou les murs, dans les zones où la nourriture est abondante.

Ils se dispersent, surtout les juvéniles, mais quelques mouvements réguliers sont observés depuis le nord vers les steppes subsahariennes pendant la saison humide. Leurs mouvements locaux sont liés à la disponibilité de l’eau. Ils ne migrent pas sur de grandes distances.

VOL :
Le pélican gris est l’un des plus grands oiseaux du monde qui puisse voler. Il décolle avec difficultés, mais une fois en l’air, il vole bien, avec peu de battements d’ailes, alternés avec des glissés. Il vole avec la tête rentrée dans la poitrine plutôt que de tendre le cou. Quand ils volent en groupes, ils adoptent une ligne oblique, comme une formation. Ils prennent des tours, relayant le leader quand il donne des signes de fatigue.     

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le pélican gris se reproduit tout au long de l’année, mais plutôt en fin de saison des pluies. Ils nidifient en colonies allant de 20 à 500 couples. Le nid est grand et fait avec des branchettes, dans un arbre.

La femelle dépose 2 à 3 gros œufs. L’incubation dure environ 30 jours. Les jeunes naissent nus, mais très vite, un manteau de duvet apparaît. Pour se nourrir, les jeunes plongent leurs têtes dans la poche gulaire parentale, pour prendre le poisson partiellement digéré et régurgité.
Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle à 3 ou 4 ans.
Il y a une relativement haute mortalité chez les jeunes, à cause des combats entre jeunes d’une même couvée.

ALIMENTATION :
Le pélican gris se nourrit surtout de poisson. Il consomme aussi de petits invertébrés et des amphibiens. Il lui arrive de se déplacer sur des zones plus sèches pour se nourrir de sauterelles. Le pélican gris peut manger plus d’un kilogramme de nourriture pas jour.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le pélican gris n’est pas globalement menacé. Il est largement répandu et commun, localement abondant, surtout en zone subsaharienne.