English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Petit-duc Malgache
Ang: Rainforest Scops-Owl
All: Madagaskar-Zwergohreule
Esp: Autillo Malgache
Ita: Assiolo del Madagascar
Nd: Oostelijke Madagaskardwergooruil
Sd: östlig madagaskardvärguv
Mal: Fataliha, Fitaliha

Photographes:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

OWLS OF THE   WORLD – By Claus König, Friedhelm Weick and Jan-Hendrik Becking - IBSN 978-0-7136-6548-2

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive  

Owls of the World - A Photographic Guide: Second Edition Par Heimo Mikkola

Hotspot Birding Malagasy Scops-Owl

PLANETOFBIRDS.COM

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil  

Page Famille Strigidés

Sommaire fiches

 

Petit-duc Malgache
Otus rutilus

Ordre des Strigiformes – Famille des Strigidés

INTRODUCTION :
Le Petit-duc Malgache est endémique de Madagascar où il est présent dans la partie est de l’île. Il est aujourd’hui une espèce monotypique, mais la limite exacte entre sa propre distribution et celle du Petit-duc torotoroka (Otus madagascariensis) n’est pas très nette. Ces deux espèces n’en étaient qu’une seule il y a encore peu de temps, et leurs statuts en tant qu’espèces séparées sont parfois rejetés par certains auteurs parce que la distance génétique entre ces deux taxons est insignifiante.
Le Petit-duc Malgache fréquente la forêt tropicale humide et la brousse. Il se nourrit typiquement d’invertébrés et de petits vertébrés comme la majorité des Strigidés. Il chasse surtout la nuit et dort pendant la journée, bien caché dans un trou d’arbre ou dans le feuillage.
L’espèce est généralement commune dans un habitat adapté à ses besoins et elle est présente dans plusieurs zones protégées.    

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 19-22 cm
Envergure : 53 cm
Poids : 85-120 gr

Le Petit-duc Malgache existe en trois formes de plumages, grise, brune et rousse, avec des formes intermédiaires.
La calotte et les parties supérieures sont gris-brun ou brunes, souvent avec une teinte rousse, des taches chamois clair et des stries noires étroites. Les scapulaires ont des taches blanches bordées de noir. La queue et les rémiges sont barrées.
Les parties inférieures sont plus claires mais nettement striées de noir et avec des vermiculures indistinctes. Le centre de la poitrine et de l’abdomen est quelquefois uniformément blanchâtre.

Sur la tête, le disque facial est blanc brunâtre avec des bordures brun foncé, et il est plus foncé autour des yeux. Les sourcils sont blancs et les touffes auriculaires sont petites.
Le bec, la cire et les doigts sont brun grisâtre. Les tarses sont emplumés jusqu’aux orteils. Les yeux sont jaunes.

La forme rousse est teintée de roux dans l’ensemble, et les marques noires sont parfois indistinctes.
La forme grise est semblable avec la couleur de base plus grise.

Mâle et femelle ont le même plumage mais la femelle est plus lourde que le mâle.
Le juvénile ressemble aux adultes.   

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :    
Le Petit-duc Malgache se trouve dans le nord et l’est de Madagascar.

HABITAT :
Le Petit-duc Malgache fréquente la forêt humide, les forêts primaires et secondaires, les bosquets, les landes buissonneuses humides et les parcs urbains. Il évite les plantations.
Cette espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1800 mètres d’altitude ou peut-être plus haut.
La forme rousse est commune uniquement dans la forêt humide.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Petit-duc Malgache émet une série rapide de 4 à 10 hululements courts et clairs qui s’estompent vers la fin « bruu bruu bruu bruu » et il observe un intervalle de plusieurs secondes entre deux séquences. On peut aussi entendre des « k-r-r-k » brièvement répétés.
Il émet ces cris avec la tête tendue vers l’avant, parfois plusieurs heures avant la tombée de la nuit. Il chante depuis un perchoir élevé dans la canopée, ou plus bas dans les bosquets.

COMPORTEMENST DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Petit-duc Malgache se nourrit principalement d’insectes comme les phalènes, les coléoptères, les sauterelles et des araignées. Il capture aussi probablement des petits vertébrés.  
Il chasse la nuit depuis un perchoir et capture les phalènes en vol, mais il trouve aussi des proies sur le sol. Il vole d’arbre en arbre en chassant. Il est strictement nocturne.
Il dort pendant la journée, caché dans le feuillage ou dans un creux d’arbre, souvent assez bas et même sur le sol au milieu d’arbres tombés.

Les comportements nuptiaux du Petit-duc Malgache ne sont pas connus. Il nidifie dans des trous d’arbres. Il est généralement monogame et les liens du couple durent longtemps chez les espèces du genre Otus.

Le Petit-duc Malgache est sédentaire.
Comme tous les Strigidés, il a un vol silencieux. Il lui arrive de s’envoler pendant la journée s’il est dérangé. Il effectue des vols courts et directs avec des battements rapides.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La période de nidification semble se dérouler en novembre et décembre.
Le Petit-duc Malgache nidifie certainement dans des trous d’arbres ou autres cavités naturelles. Le même site est souvent réutilisé année après année, et la cavité est maintenue très propre.
La femelle dépose 3-4 œufs blancs et incube seule, tandis que le mâle chasse et lui apporte les proies au nid, ainsi que pour les poussins.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Petit-duc Malgache est assez commun localement dans un habitat adapté à ses besoins. Il est commun ou abondant dans les zones forestières, mais il est rare dans les bois du haut plateau central. L’espèce est présente dans plusieurs zones protégées.
La taille de la population n’est pas connue, mais elle semble assez stable. Le Petit-duc Malgache est actuellement considéré comme non menacé.