English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Pigeon rose
Ang: Pink Pigeon
All: Rosentaube
Esp: Paloma de Mauricio
Ita: Piccione rosa
Nd: Mauritiusduif
Sd: Mauritiusduva

Photographes:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Jean-Claude Jamoulle
A la rencontre des Oiseaux

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

PIGEONS AND DOVES by David Gibbs, Eustace Barnes and John Cox - Pica Press Sussex - ISBN: 1873403607

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Wikipedia, the free encyclopaedia

The Mauritian Wildlife Foundation (MWF)

ZSL - Pink pigeon recovery program

ASAG Species Fact Sheet Pink Pigeon

 

Accueil

Page Columbidés

Sommaire fiches

 

Pigeon rose
Nesoenas mayeri

Ordre des Columbiformes – Famille des Columbidés

INTRODUCTION :
Le Pigeon rose est endémique de l’Ile Maurice où il fréquente les forêts toujours vertes des hautes terres, mais il est également présent dans les forêts côtières avec des arbres originaires de l’île. Ce pigeon arboricole se nourrit de nombreuses espèces de plantes dont il consomme les bourgeons, les fleurs, les feuilles, les graines et les fruits. L’espèce est monogame et le nid est une plateforme fragile, typique des Columbidés.

Le Pigeon rose est menacé par la destruction et la perte des habitats adaptés à ses besoins, et par les prédateurs introduits sur l’île. Des programmes de reproduction en captivité suivis de réintroduction en milieu sauvage ont entraîné une augmentation de la population, et des efforts de conservation sont toujours en cours. Mais actuellement, le Pigeon rose est classé en tant qu’espèce Vulnérable.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 40 cm
Poids : M : 315 gr – F : 291 gr

Le Pigeon rose a le haut du manteau rose brunâtre tandis que le bas est traversé par une étroite bande brune. Le haut du dos est d’un rose plus foncé. Le croupion est gris pâle et se fond doucement dans la couleur châtain des couvertures sus-caudales. La queue est châtain vif avec les rectrices externes gris rosâtre mais légèrement teintées de châtain. Les ailes sont brun foncé.
Les parties inférieures sont rose pâle avec l’abdomen blanc chamoisé.   

Sur la tête, la face et le front sont blancs. Le reste de la tête et le cou sont rose pâle.
Le bec est rose rougeâtre avec l’extrémité blanche. La partie située au-dessus des narines est d’un rouge profond. Les yeux sont blanchâtres ou jaune pâle, entourés d’un cercle de peau nue rougeâtre très net. Les pattes et les doigts sont rouge rosâtre.

La femelle ressemble au mâle mais elle est plus terne avec le croupion plus brun.
Le juvénile est beaucoup plus sombre et terne, avec les plumes de la majeure partie des couvertures alaires terminées de chamois clair. Le bec et les pattes sont gris rosâtre foncé et les yeux sont brun foncé.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :         
Le Pigeon rose se trouve sur l’Ile Maurice et sur la petite Isle aux Aigrettes au large de la côte est de Maurice, où il n’y a pas de prédateurs introduits. Mais l’espèce est aussi présente dans cinq autres lieux qui font partie du Black River Gorges Natural Park.

HABITAT :    
Le Pigeon rose préfère les forêts d’origine toujours vertes où les plantes exotiques ne sont pas trop nombreuses. Il fréquente aussi les forêts secondaires et les plantations avec des zones ouvertes adjacentes. L’espèce est surtout présente au-dessus de 300 mètres d’altitude où elle vit dans des forêts dont la canopée est plutôt basse.  
Le Pigeon rose était auparavant largement répandu dans toute l’ile, y compris les basses terres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO   
Le Pigeon rose a pour cri d’avertissement du territoire un « coo-coo-cooooo-oooo » bas et monotone émis depuis un perchoir exposé à l’intérieur du territoire. Pendant les parades nuptiales, le mâle émet un « coo-woo-wah, coo-woo-wah ». Nous pouvons aussi entendre un grognement profond « wah-wah » émis en vol.
Le mâle territorial qui regagne un perchoir après des poursuites en vol et qui s’approche de la femelle émet un cri excité et fort, un « wa-wah-wahk-wah » nasillard. Une simple note plus douce est émise à la suite de l’accouplement.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :   
Le Pigeon rose est surtout arboricole et se nourrit dans le canopée des arbres et des buissons, et plus rarement sur le sol.
Il se nourrit de diverses espèces de plantes et selon la saison, il sait s’adapter aux ressources de nourriture disponibles. Son long bec légèrement crochu lui permet de cueillir des fruits et des fleurs à l’extérieur de la végétation. Il peut aussi se suspendre la tête en bas pour atteindre sa nourriture.
Son régime habituel comprend les bourgeons, les fleurs, les feuilles, les jeunes pousses, les graines et les fruits de nombreuses plantes. Sur le sol, il cherche des graines et des fruits tombés sous les arbres. Quelques invertébrés sont également capturés.  
Le Pigeon rose reçoit aussi de la nourriture supplémentaire depuis 1991, en général du blé, pour l’aider à récupérer des nombres plus importants.

Le Pigeon rose peut être observé seul, en couple ou en groupe familial. L’espèce est monogame et territoriale. Les liens du couple durent toute la vie et ne se brisent qu’à la mort de l’un ou des deux partenaires. Le territoire est maintenu par des cris et des parades aériennes, typiques des Columbidés.
L’oiseau vole au-dessus de la canopée tout en effectuant des battements rapides et sonores, puis, il glisse en descendant dans la forêt avec les ailes horizontales et la queue déployée.
D’autres parades montrent le mâle sautillant vers la femelle tout en faisant régulièrement des courbettes avec le cou bien gonflé. L’accouplement a lieu sur une branche, un fil électrique ou autre perchoir disponible.

Le Pigeon rose est résident mais il effectue des vols de 6-8 kilomètres depuis les dortoirs jusqu’aux aires de nourrissage.
Le vol est flottant, avec des glissés qui alternent avec des périodes de battements. Cet oiseau est capable de voler lentement et aisément à l’intérieur de la canopée. Les ailes produisent généralement une sorte de son métallique pendant le vol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
Le Pigeon rose commence à se reproduire en décembre, avec un maximum entre janvier et juin.
Le nid fragile est fait avec des rameaux de bois et tapissé de brindilles. Il est situé entre 4 et 15 mètres de hauteur, souvent près du tronc et entouré de feuillage épais.

La femelle dépose deux œufs blancs ou un seul. Les deux adultes incubent pendant 13-15 jours, le mâle pendant la journée et la femelle pendant la nuit et à l’aube. Les poussins sont entièrement nourris au « lait de pigeon » pendant les premiers jours, puis de la nourriture solide est ajoutée au 4ème jour, surtout des graines et des feuilles tendres, et ensuite des fleurs et des fruits. Les jeunes s’envolent au bout de 18-22 jours après l’éclosion, mais ils dépendent encore des parents pour la nourriture.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :     
Le Pigeon rose est affecté par la perte de l’habitat qui lui est adapté à la suite de la destruction de la forêt. L’espèce dépend beaucoup de la nourriture supplémentaire qui lui est offerte à cause de l’absence de nourriture provenant de l’habitat d’origine. La compétition pour la nourriture avec les rats, les oiseaux exotiques et les macaques introduits sur l’île, ainsi que les maladies apportées à Maurice par d’autres espèces de pigeons sont des problèmes bien réels.

La population était estimée à 77 individus en 1994, mais grâce à la reproduction en captivité et aux réintroductions, les efforts de conservation et la nourriture supplémentaire, on compte plus de 300 individus depuis les années 2000. La population globale en 2013 était estimée à 370/380 individus et elle paraît stable depuis le début des années 2000. Mais le Pigeon rose est actuellement considéré comme Vulnérable.