English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Spot-winged Pigeon
All : Fleckentaube
Esp: Paloma Moteada
Ital: Colomba macchiata del Sudamerica
Nd: Vlekduif
Sd:  Fläckduva
Port: Pomba-do-orvalho

Photographes :

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Eduardo Andrés Jordan
MIS AVES – AVES DE ARGENTINA

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

PIGEONS AND DOVES by David Gibbs, Eustace Barnes and John Cox - Pica Press Sussex - ISBN: 1873403607

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

OISEAUX D'ARGENTINE

Wikipedia, la enciclopedia libre

 

Accueil

Page Famille Columbidés

Sommaire fiches

 

Pigeon tigré
Patagioenas (Columba) maculosa

Ordre des Columbiformes – Famille des Columbidés

QUELQUES MESURES :
L : 33 cm
Poids : 308-345 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Pigeon tigré est une espèce sud-américaine souvent vue en petits groupes. Le genre Patagioenas est utilisé pour les espèces des Amériques.

Le mâle adulte a le manteau et les couvertures alaires brun foncé. Toutes les plumes présentent une tache blanchâtre à l’extrémité, donnant un aspect bien tacheté. Les grandes couvertures externes sont gris bleuâtre, et les plus externes ont des liserés blancs. Les rémiges primaires et secondaires sont noires, finement bordées de blanc. Le bas du dos, le croupion et les couvertures sus-caudales sont gris bleuâtre. La queue est gris foncé avec une bande terminale noirâtre.
La couleur du plumage peut changer avec la lumière.

Sur les parties inférieures, la poitrine est rose violacé terne. Les reste des parties inférieures est gris et teinté de rose-violacé, sauf sur les flancs, l’abdomen et les couvertures sous-caudales. Le dessous des ailes est gris pâle.

Sur la tête, le front, la calotte, la nuque et l’arrière du cou sont essentiellement rose violacé terne. Le reste de la tête est gris.
Le bec est noirâtre avec la cire blanche. Les yeux varient du gris au blanc. Les pattes et les doigts sont rougeâtres.

Les deux sexes sont semblables, mais la femelle a la tête et le cou plus ternes que le mâle.
Le juvénile est plus terne dans l’ensemble, avec la tête et la poitrine d’un gris terne.

On trouve deux sous-espèces :
P.m. maculosa (ici décrite et photographiée) se trouve dans l’extrême sud de la Bolivie, au Paraguay, dans le sud-est du Brésil et en Uruguay, et vers le sud dans le centre-sud de l’Argentine.

P.m. albipennis se trouve dans le centre du Pérou (Lima), vers le sud jusqu’à l’ouest et au centre de la Bolivie et dans l’extrême nord-ouest de l’Argentine.
Cette race présente une barre alaire blanche bien nette qui contraste fortement avec les rémiges sombres. Le dessus des ailes est plutôt écaillé que tacheté. L’arrière du cou et la poitrine présentent une teinte plus violacée.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Pigeon tigré émet des roucoulements doux qui peuvent être suivis d’une série plus dure « rrrooo-rroo-rroo ». On peut également entendre des « caarrr, cuk, caarr, caarr » plus forts et légèrement rauques.
Pendant les parades, il émet des séries de cris bas qui ressemblent un peu à des grognements.

HABITAT :
Le Pigeon tigré fréquente les bois ouverts arides et semi-arides et les zones arbustives souvent près des cultures. On peut le voir près des villages et parfois dans les petits bosquets d’eucalyptus.
La race « albipennis » peut être vue jusqu’à 2000-4200 mètres d’altitude sur les pentes des Andes, tandis que la race nominale se trouve au moins à 1000 mètres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Voir plus haut dans « sous-espèces »

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :   
Le Pigeon tigré se nourrit principalement de graines de céréales et d’herbes. Il consomme aussi des bourgeons, des pousses tendres et des jeunes feuilles, et il picore probablement les fruits tombés au sol.
Cette espèce se nourrit surtout sur le sol, souvent en couples ou en petits groupes. Cependant, en dehors de la saison de reproduction, ils peuvent former de grandes bandes.
En Argentine, il se nourrit de graines de tournesol, ce qui le fait regarder comme un parasite de ces récoltes.

Le Pigeon tigré nidifie dans les plantations d’eucalyptus et les bois situés près des villages. Le nid est construit dans un grand arbre.
Le mâle effectue les parades habituelles des Columbidés, une série de courbettes avec les ailes tremblantes en face de la femelle. Une autre parade le montre avec la queue déployée et dressée, tandis que les ailes sont tendues et légèrement ouvertes.
D’après quelques observations, il existe une troisième parade au cours de laquelle le mâle se précipite vers la femelle avec le plumage gonflé, la tête baissée et la queue partiellement déployée.
Ces parades sont en général suivies de l’accouplement.

L’espèce est migratrice au Brésil. Elle est sédentaire dans le reste de sa distribution.

VOL :  
Le Pigeon tigré a un vol puissant avec des battements fermes et rapides.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La saison de reproduction semble répartie sur l’ensemble de l’année.
Le nid du Pigeon tigré est placé dans un grand arbre dans une zone boisée ou un bosquet dans un espace largement ouvert. C’est une plateforme sommaire faite avec des brindilles.

La femelle dépose deux œufs blancs et assure l’incubation. Les poussins sont nourris par les deux parents par régurgitation du fameux « lait de pigeon », une substance très nourrissante typique des Columbidés. Les juvéniles sont nourris jusqu’à leur premier vol.

ALIMENTATION :
Le Pigeon tigré se nourrit plutôt de graines de céréales et de verdure telle que bourgeons, herbes, jeunes pousses et feuilles, et quelques fruits tombés au sol. Il se nourrit essentiellement sur le sol.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Pigeon tigré est largement répandu et commun dans la majeure partie de sa distribution. Il est dispersé plus localement sur les plateaux des vallées Andines et sur la pente ouest des Andes au Pérou. L’espèce est en train de s’étendre en Argentine où elle est considérée comme un parasite lorsqu’elle s’attaque aux récoltes de tournesol.
Le Pigeon tigré n’est pas menacé actuellement.