English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Pique-orange de la Jamaïque
Ang: Orangequit
All: Braunlatz-Ammerfink
Esp: Semillero Azulillo
Ita: Arancero
Nd: Jamaicaanse Suikervogel
Sd: apelsinsmyg

Photographes:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 16 by Josep del Hoyo- Andrew Elliot-David Christie – Lynx Edicions – ISBN: 9788496553781

BIRDS OF THE WEST INDIES – by Herbert Raffaele, Kristin Williams et Tracy Pedersen – Helm – ISBN: 9780713649055  

A Photographic Guide to the Birds of Jamaica by Ann Haynes-Sutton, Yves-Jacques Rey-Millet, Audrey Downer, Robert Sutton – Editor: Bloomsbury Publishing, 2010. ISBN: 1408133229, 9781408133224 - 336 pages

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Pique-orange de la Jamaïque
Euneornis campestris

Ordre des Passériformes – Famille des Thraupidés

INTRODUCTION :
Le Pique-orange de la Jamaïque est endémique de cette île. Il fréquente les forêts et les bois humides, principalement à une altitude moyenne. Il se nourrit de fruits et de graines, mais surtout de nectar dans les arbres et les arbustes.
L’espèce est décrite comme étant « assez commune », mais quelques déclins de la population sont dus à la destruction de l’habitat. Mais le Pique-orange de la Jamaïque n’est pas menacé actuellement.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 14 cm

Le Pique-orange de la Jamaïque mâle adulte a le plumage gris-bleu. Il paraît sombre en lumière faible, mais en revanche, son plumage devient bleu vif en plein soleil.
Il faut noter la tache rouge orangée sur la gorge qui contraste avec le plumage. Une ligne oculaire noirâtre s’étend sur les lores et en avant de l’œil.
Le bec noir est légèrement courbe. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noirs.

La femelle adulte a les parties supérieures brunes. Les ailes et la queue sont brun-olive avec des plumes aux liserés pâles. Les parties inférieures sont blanc grisâtre et légèrement striées, avec une teinte chamois clair sur les flancs.
Sur la tête, la calotte et la nuque sont gris-olive.

Le juvénile est comme la femelle. Le mâle immature a besoin de deux années pour obtenir le plumage adulte, après des phases de transition avec des taches bleues ou brunes dans le courant de la deuxième année.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Pique-orange de la Jamaïque est endémique de la Jamaïque. L’espèce est commune localement à Newcastle, Hardwar Gap, Mandeville et Anchovy.  

HABITAT :
Le Pique-orange de la Jamaïque fréquente la forêt humide et les bois ouverts à toutes les hauteurs. Il est également présent dans les plantations de café ombragées. L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1500 mètres d’altitude, mais le plus souvent à moyenne élévation.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Pique-orange de la Jamaïque émet des « tseet » ou « swee » ténus et haut-perchés, et parfois aussi « fi-sweee ».
Pendant la saison de reproduction, plusieurs individus perchés dans la végétation chantent fortement à plusieurs reprises.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Pique-orange de la Jamaïque se nourrit principalement de nectar de fleurs. Il consomme également les fruits de Cecropia et de Ficus, des graines et des invertébrés.
Il se nourrit dans les arbres et les arbustes, depuis le bas jusqu’à mi-hauteur. Il est aussi attiré par la sève des arbres qui suinte des trous creusés par les pics.
Il se nourrit seul ou en couple, et se laisse souvent tenter par les points d’alimentation installés pour les oiseaux.

Pendant la saison de reproduction, plusieurs oiseaux chantent ensemble, perchés dans la végétation épaisse.  
Les parades nuptiales ne sont pas connues, mais nous pouvons suggérer que la tache orangée de la gorge est mise en valeur par une posture adaptée.  

Le Pique-orange de la Jamaïque est sédentaire. Il ne se déplace que sur des distances courtes à travers son habitat. Il a les ailes plutôt arrondies.    

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La saison de reproduction a lieu d’avril à juin.
Le Pique-orange de la Jamaïque peut parfois utiliser un nid abandonné par une autre espèce, notamment la Bécarde de Jamaïque, mais en général, il construit une coupe ouverte avec des herbes et des fibres végétales. Ce nid est situé dans un arbre ou un arbuste, parfois jusqu’à 6 mètres au-dessus du sol.
La femelle dépose 2-4 œufs blancs avec des marques sombres sur le côté le plus large. L’incubation est assurée par la femelle.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Pique-orange de la Jamaïque est vulnérable à la destruction de son habitat qui entraine des déclins de la population. Cependant, l’espèce est décrite comme « assez commune ou localement commune », et elle ne semble pas globalement menacée pour le moment.