English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Pluvier des Andes
Ang: Diademed Sandpiper-plover - Diademed Plover
All: Diademregenpfeifer
Esp: Chorlitejo Cordillerano
Ita: Corriere diademato
Nd: Diadeemplevier
Sd: diadempipare

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334202

SHOREBIRDS by Peter Hayman, John Marchant and Tony Prater – Christopher Helm – 1986 – ISBN: 0747014035

BIRDS OF PERU by Thomas S. Schulenberg, Douglas F. Stotz, Daniel F. Lane, John P. O’Neill, Theodore A. Parker III – Princeton University Press 2007– ISBN: 978-0-691-13023-1

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Peru Aves - Peru Birds

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Wikipedia, the free encyclopaedia

WADER QUEST Supporting Shorebird Conservation

A Classification of the Bird Species of South America

Manomet - New Study Sheds Light on Diademed Sandpiper-Plover

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Pluvier des Andes
Phegornis mitchellii

Ordre des Charadriiformes – Famille des Charadriidés

INTRODUCTION :
Le Pluvier des Andes ou « Diameded Sandpiper-plover » en anglais, porte aussi le nom de « Diademed Plover », mais selon certains auteurs, en particulier Alvaro Jaramillo (Avril 2009), ce limicole mérite un nom plus descriptif.
Son bec ressemble à celui des bécasseaux, mais même en étant dans l’ensemble assez similaire au Pluvier de Nouvelle-Zélande qui présente le même genre de motifs sur la tête, le Pluvier des Andes a un bec plus long et plus fin, légèrement courbé vers le bas, justifiant ainsi le double nom.

Le Pluvier des Andes est endémique d’Amérique du Sud et étroitement associé aux zones humides des Andes. Il est présent au Pérou, au Chili, en Bolivie et en Argentine où il fréquente la toundra couverte de mousse, les herbages et les marais à haute altitude. Il se reproduit entre 3500 et 5000 mètres et nidifie sur le sol pendant l’été austral, mais il redescend jusqu’à 2000 mètres pendant l’hiver. Il se nourrit d’invertébrés capturés en sondant le sol avec le bec.        

Le Pluvier des Andes est menacé par la dégradation des habitats qui lui conviennent, bien que ses zones habituelles à haute altitude soient relativement protégées. Mais l’espèce est actuellement Presque Menacée.     

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 17-19 cm
Poids : 28-46 gr

Le Pluvier des Andes est un limicole assez petit, au corps compact et au long bec légèrement courbé vers le bas.
La tête est sombre, brun noirâtre ou noire. Les longs sourcils blancs reliés par une étroite rayure blanche sur le haut de la calotte, forment un « diadème » qui donne son nom anglais à l’espèce. Un demi-collier châtain très net se trouve à l’arrière du cou et sur le haut du manteau. Certains oiseaux peuvent aussi présenter un peu de châtain sur la calotte.

Sur les parties supérieures, le manteau et les tertiaires sont gris-brun foncé, tandis que le reste du dessus est plutôt gris-brun. Sur le dessus des ailes, les rémiges sont sombres avec des liserés blancs étroits et des extrémités blanches sur les secondaires internes. Sur la queue, les deux rectrices centrales sont brun foncé, tandis que les autres sont brunes avec des taches blanches. Les deux rectrices les plus externes sont barrées brun et blanc.

Sur les parties inférieures, nous pouvons voir une bande d’un blanc pur en travers du bas de la gorge. Le reste du dessous est blanc et finement barré de brun foncé sur la poitrine. Ces barres deviennent plus larges sur l’abdomen mais elles sont plus claires et plus espacées. En dessous des ailes, les couvertures et les axillaires sont blanches.

Le long bec noir (1,6/1,8 cm) est mince et courbé vers le bas. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont jaune orangé, parfois plus pâles.

Mâle et femelle sont semblables, mais la femelle est légèrement plus terne.
Il n’y a pas de variations saisonnières.

Le juvénile n’a pas les motifs noirs et blancs de la tête, ni le demi-collier châtain. La tête est d’un brun terne, mais on peut quand même discerner un sourcil et une ligne postérieure blanchâtres.
Les parties supérieures sont brun foncé et barrées, tachetées et bordées de roux-chamoisé. Les couvertures alaires ont des extrémités ou des barres chamoisées, et présentent une barre subterminale sombre.  
Les parties inférieures sont blanc brunâtre pâle, et seuls la poitrine et les flancs portent quelques barres brunâtres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :              
Le Pluvier des Andes se trouve dans les hautes montagnes andines depuis le centre-nord du Pérou et à travers le nord du Chili et l’ouest de la Bolivie, jusqu’au centre-sud du Chili et au centre-sud de l’Argentine.

HABITAT :
Le Pluvier des Andes se trouve généralement dans la toundra couverte de mousse, les herbages humides et les marais où poussent des plantes en coussin, ou encore sur les graviers ou l’herbe des plaines le long des fleuves ou sur les rives des lacs.
Il se reproduit à haute altitude, entre 3500 et 5000 mètres dans la partie sud de la distribution. Pendant l’hiver, il descend autour de 2000 mètres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Pluvier des Andes est habituellement silencieux, mais il lui arrive de produire des sifflements pénétrants comme les pluviers, et de tonalité basse. Nous pouvons aussi entendre des cris de contact doux.
Lorsqu’il se nourrit et aussi en vol, il émet quelques « pic » et autres « pic-pic ». Lorsqu’il se sent menacé, il produit des sifflements bruyants « whEEHU ».   

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :   
Le régime du Pluvier des Andes est mal connu, mais il a pu être observé en train de sonder le sol verticalement avec son bec. Il se nourrit aussi probablement d’insectes et autres invertébrés glanés à la surface de l’eau, sur le sol ou sur la végétation aquatique.

Ces oiseaux sont souvent observés en couples clairsemés lorsqu’ils se nourrissent, mais l’espèce n’est pas très grégaire.
Les parades nuptiales n’ont pas été décrites. Le Pluvier des Andes nidifie sur le sol sur des monticules herbeux et secs, relativement éloignés de l’eau, mais aussi quelquefois sur des petites îles pierreuses au milieu des cours d’eau rapides. Il se reproduit à haute altitude.

Le Pluvier des Andes de l’extrême sud de la distribution effectue généralement des déplacements altitudinaux après la reproduction en mars, mais il reste quand même autour de 2000 mètres d’altitude. Il regagne ses aires de reproduction en octobre.

Le vol est flottant et ondulant. Les ailes sont raides et légèrement en dessous de l’horizontale tandis que la tête est relevée.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
Le Pluvier des Andes se reproduit pendant l’été austral, avec la ponte en octobre-décembre au Chili et en janvier en Bolivie.
Il nidifie à haute altitude dans la puna andine. Il se reproduit en couple isolé. Le nid est une plateforme circulaire tapissée d’herbes sèches et de fines brindilles située sur le sol, souvent au sec sur un monticule couvert d’herbes.
La femelle dépose deux œufs gris-olive avec des marques sombres. Les poussins duveteux sont brun foncé avec des marques plus noires sur le dessus tandis que le dessous est plutôt blanc. Ils sont accompagnés par les deux parents.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :      
Le Pluvier des Andes est affecté par les dégradations causées par le bétail, les travaux routiers et les dérangements humains dans l’Altiplano du nord-est du Chili. Mais en général, son habitat à haute altitude est naturellement protégé.
La population est estimée à moins de 10 000 individus, ce qui équivaut grossièrement à 1500/7000 individus matures. Elle semble décliner lentement.
Le Pluvier des Andes est actuellement Presque Menacé à cause du manque d’habitats adaptés à ses besoins.