English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Pouillot fitis
Ang: Willow Warbler
All: Fitis
Esp: Mosquitero Musical
Ita: Luì grosso
Nd: Fitis
Sd: Lövsångare

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries & Flickr Rainbirder

Eugène Montocchio
Galerie Photos Nature

Otto Plantema
Trips around the world

Yves Thonnerieux
NATUR’AILES

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE 

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  
 
THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)

British Garden Birds

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa 

Wikipedia, the free encyclopaedia

Zoologiska institutionen – Stocholms universitet
Effects of climate change on phenology in the willow warbler

Scottish Wildlife Trust

Vigie Nature

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Autres

images

Pouillot fitis
Phylloscopus trochilus

Ordre des Passériformes – Famille des Phylloscopidés

INTRODUCTION :
Le Pouillot fitis est très semblable au Pouillot véloce mais leurs chants et leurs cris différents permettent de les séparer facilement. Lorsqu’ils sont silencieux, quelques critères morphologiques sont utiles pour les identifier, bien que certaines variations chez les deux espèces puissent induire en erreur.  
Le Pouillot fitis a un corps plus allongé et effilé que le Pouillot véloce, avec la calotte moins arrondie et la projection primaire plus longue. Les pattes sont généralement plus claires.
Cependant, quelques Pouillots fitis sont quelquefois petits et rondelets (probablement des femelles), et dans ces cas-là, la projection primaire est un critère important. De plus, il arrive que certains Pouillots fitis aient les pattes brun foncé, tandis que quelques Pouillots véloces ont des pattes brun clair.

Le Pouillot fitis est migrateur. Il se reproduit dans les régions du nord et d’autres tempérées d’Europe et d’Asie, et il hiverne en Afrique subsaharienne.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 11-12,5 cm
Poids : 6,3-14,6 gr

L’adulte de la race nominale a les parties supérieures vert-olive. Les rémiges présentent des liserés plus vifs ou jaune verdâtre, comme les rectrices et les plumes du croupion. Les autres rémiges sont brunâtres.
Les parties inférieures sont jaune pâle en plumage frais (et blanchâtre terne en plumage usé). La gorge et la poitrine sont teintées ou striées de jaune. Les couvertures sous-caudales sont jaunâtre pâle. En dessous des ailes, les axillaires et les couvertures sont jaune vif.

Sur la tête, la calotte est vert-olive. On note la présence d’un sourcil net jaune blanchâtre qui s’étend depuis la base du bec jusqu’au-dessus des couvertures auriculaires. Il est souvent plus blanc en arrière de l’œil. On peut voir également une rayure oculaire étroite vert-olive de longueur identique. Les joues et les couvertures auriculaires sont vert-olive clair et teintées de jaune, souvent plus blanches en plumage usé.
Le bec est brun foncé, parfois jaunâtre ou orangé à la base de la mandibule inférieure. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont brun clair ou brun rosâtre. Cependant, ils peuvent être quelquefois plus foncé ou plus gris.

Le Pouillot fitis est plus fin et a une forme plus allongée que le Pouillot véloce. Les parties supérieures et inférieures sont plus claires ou plus jaunes en plumage frais. Le sourcil est plus net, les pattes sont habituellement plus claires, la projection primaire est plus longue, et le bec est légèrement plus long et plus pointu.

Mâle et femelle sont semblables. Contrairement à la majorité des oiseaux, ils muent deux fois par an, sur les aires de reproduction et à nouveau au cours de l’hivernage. 
Le juvénile a le sourcil jaune pâle, et présente davantage de jaune pâle sur les parties inférieures, mais le menton et les sous-caudales sont plus blancs, tandis que la poitrine est légèrement chamoisée.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :   
Le Pouillot fitis a trois sous-espèces reconnues.
P.t. trochilus (décrit plus haut) se reproduit en Irlande, en Grande Bretagne et dans le sud de la Suède, vers le sud jusqu’au nord de l’Espagne, dans le centre et le nord-ouest de la France, et vers l’est jusqu’au sud de la Pologne et en Roumanie. Il hiverne dans l’ouest de l’Afrique.

P.t. acredula se reproduit en Scandinavie (excepté dans le sud de la Suède) et dans le centre et l’est de l’Europe, vers l’est jusqu’au centre de la Sibérie. Il hiverne en Afrique subsaharienne.
Cette race ressemble à la précédente, mais elle est plus grise dans l’ensemble, moins teintée de vert. Le plumage est davantage gris-brun en allant vers l’est. Et dans l’extrême est de la distribution, les parties supérieures sont brunâtres sans vert-olive, et les parties inférieures sont blanchâtres.

P.t. yakutensis se reproduit dans le centre et l’est de la Sibérie. Il hiverne dans l’est et le sud de l’Afrique.
Cette race a le sourcil blanchâtre, plus net que chez la race nominale. Les parties supérieures sont gris-brun avec parfois un peu de vert-olive sur le croupion et en bordure des rémiges et des rectrices. Les parties inférieures sont d’un blanc terne, avec des stries ou des taches grisâtres sur la poitrine, et des couvertures sous-alaires jaunes. 

HABITAT :
Le Pouillot fitis se reproduit dans une variété de forêts et de zones arbustives dans la toundra arctique. Il fréquente aussi  les bois matures, les haies et les arbustes en terrain découvert, mais il est surtout présent dans les clairières, les plantations, les landes, les vergers et les zones broussailleuses en général. Il se reproduit sur les pentes couvertes de broussailles dans les zones montagneuses jusqu’à 1000 mètres d’altitude.
En dehors de la reproduction, il est souvent présent dans les bois plantés d’acacias et d’arbres du genre Brachystegia, et aux lisières des forêts adjacentes et des forêts de feuillus sèches. Il fréquente également les herbages, les marécages et les mangroves dans l’ouest de l’Afrique. Il est visible jusqu’à 3500 mètres en Tanzanie et en RD du Congo.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Pouillot fitis a pour cri typique un « hoo-eet » doux à tonalité ascendante. Le chant est une série de « swee » doux et plutôt mélancoliques dont le volume augmente progressivement avant de redescendre pour finir en longues fioritures.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Pouillot fitis se nourrit de divers invertébrés comprenant des insectes, leurs œufs et leurs larves, d’araignées et de petits escargots. En automne, il consomme également des matières végétales, des fruits et des baies, et les graines des ronces Rubus fruticosus.
Il glane des insectes dans le feuillage, sur les feuilles et les rameaux, mais aussi en vol. Il voltige et s’élance brusquement dans les airs pour les capturer. Il se nourrit seul ou en petits groupes.

Pendant la saison de reproduction, le Pouillot fitis défend ses territoires de manière agressive. Le mâle est souvent polygame et il a donc deux territoires à défendre. Les disputes sont fréquentes et continuent souvent jusqu’au moment de  la ponte.
Au moment de la formation du couple, la femelle entre dans le territoire d’un mâle. Celui-ci s’approche en volant avec des battements raides et réguliers, ou en glissant avec les ailes relevées tout en émettant des cris doux. Ensuite, au moment où il se pose, la tête est tendue vers l’avant et les ailes sont tombantes, mais la tête peut aussi se balancer de droite à gauche.
Au cours des parades, le mâle poursuit la femelle. Il déploie sa queue en éventail et effectue des mouvements nerveux avec ses ailes tout en gazouillant.     

Le Pouillot fitis est migrateur et se déplace vers le sud après la reproduction pour hiverner en Afrique subsaharienne. Il quitte les aires de reproduction fin août/début septembre. Les haltes migratoires ont lieu dans le centre de l’Espagne et dans la zone Méditerranéenne afin de faire des réserves de graisse pour un vol non-stop jusque dans les régions au sud du Sahara.
La migration de retour commence fin février et jusqu’en mars dans le sud et l’ouest de l’Afrique. Ils arrivent en général sur leurs aires de reproduction entre avril et juillet selon la distribution.

Le Pouillot fitis est capable de voltiger brièvement et de s’élancer en vol pour capturer un insecte, à la manière d’un gobemouche. En d’autres circonstances, le vol est rapide avec des battements saccadés. Les ailes sont longues et pointues, confirmant son statut de migrateur sur de longues distances.   

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre avril et juillet. La femelle construit le nid tandis que le mâle collecte les matériaux. Le nid est situé sur ou près du sol, bien caché au milieu de la végétation, dans des touffes d’herbes ou sous des buissons. Mais il arrive parfois qu’il soit situé dans un arbre ou une plante grimpante, entre 4 et 8 mètres de hauteur. Le nid est en forme de balle. Il est fait d’herbes sèches et de feuilles, de fibres végétales, mousse, fibres d’écorce, poils d’animaux et plumes.

La femelle dépose 4-8 œufs et incube pendant 12-14 jours. Les poussins sont nourris surtout par la femelle, mais le mâle peut parfois l’assister. Les jeunes s’envolent au bout de 11-15 jours après l’éclosion, et ils sont indépendants 12-16 jours après avoir quitté le nid. Cette espèce ne produit généralement qu’une seule couvée par saison.

Adulte à gauche en train de nourrir un juvénile

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Pouillot fitis a une distribution très vaste dans laquelle il est commun ou localement abondant.
D’après une première estimation de la taille de la population globale, il y aurait entre 343 000 000 et 1 200 000 000 individus, mais une validation supplémentaire de ces chiffres est nécessaire. Cependant, d'après certaines sources, l'espèce a sérieusement décliné en France et en Europe ces dernières années. Ce déclin est attribué au réchauffement climatique en attendant d'autres informations plus précises.
Mais actuellement, le Pouillot fitis est considéré comme non menacé.

Immature
Bird seen on Siberian East Coast, about 300 km south of R Anadyr