English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Puffin fuligineux
Ang: Sooty Shearwater
All: Dunkler Sturmtaucher
Esp: Pardela Sombría
Ita: Berta grigia
Nd: Grauwe Pijlstormvogel
Sd: grålira

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Simon Tan
PBase Bird galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A Complete Guide to Antarctic Wildlife by Hadoram Shirihai and Illustrated by Brett Jarrett - Edited by Guy M. Kirwan - ALUL.A Press Oy, Finland - ISBN 9519894705

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

New Zealand Birds Online

ARKive (Christopher Parsons)

Department of Sustainability, Environment, Water, Population and Communities

Wikipedia, the free encyclopaedia

Audubon

Bird Web (Seattle Audubon Society)

New Zealand birds and birding (Narena Olliver)

Ocean Wanderers "Ride the Wave"

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Terra nature

Alaska Seabird Information Series

HBW Alive

 

Accueil

Page Famille des Procellariidés

Sommaire fiches

 

Puffin fuligineux
Puffinus griseus

Ordre des Procellariiformes – Famille des Procellariidés

INTRODUCTION :
Le Puffin fuligineux est un migrateur transequatorial. Il traverse l’équateur deux fois par an afin de trouver de la nourriture dans les zones où les eaux sont les plus productives. Cette espèce effectue une très longue migration depuis ses aires de reproduction dans les eaux de l’Antarctique jusqu’aux courants côtiers au large de la Californie, de l’Alaska et du Japon vers le nord.
La population du Puffin fuligineux est actuellement en déclin et de nombreux oiseaux se font encore piéger par les appâts des lignes de la pêche à la palangre et finissent noyés. La collecte des jeunes oiseaux pour la consommation est toujours d’actualité dans le sud de la Nouvelle-Zélande, les rats (Rattus rattus) prennent les œufs et les poussins sur les aires de reproduction, et les changements climatiques réduisent les quantités de nourriture. Ces raisons sont la cause du déclin de cette espèce.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 40-46 cm
Envergure : 94-105 cm
Poids : 650-950 gr

L’adulte est de couleur sombre avec des ailes étroites et pointues qui présentent une zone blanchâtre en dessous de l’aile.
Le plumage est brun cendré (bistre) ou gris foncé en plumage frais. Mais la tête, les primaires et la queue sont plus foncées. Les scapulaires peuvent présenter un effet écaillé.
Sur les parties inférieures, le menton et le haut de la gorge sont légèrement plus clairs que le dessus, tout comme le reste des parties inférieures à partir du haut de la poitrine. En dessous des ailes se trouve une zone blanche formée par la majeure partie des couvertures, tandis que les rémiges sont grisâtre foncé. Les axillaires sont noirâtres.

Sur la tête brun foncé, le bec est gris brunâtre ou gris foncé. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts palmés sont chair-rosâtre terne ou grisâtres, avec l’extérieur des tarses et des doigts extérieurs plus sombres.

Mâle et femelle sont identiques.
Le juvénile ressemble aux adultes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE : 
Le Puffin fuligineux est l’un des oiseaux de mer les plus largement répandus dans le monde. Il se reproduit dans le sud du Chili, aux Iles Malouines, et sur Tristan da Cunha, mais aussi au large du sud-est de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, et sur les Iles Macquarie, Chatham, Antipodes, Campbell, Auckland et Snares.  
Après la reproduction, il se disperse largement et suit les routes de migration habituelles à travers l’est et le centre des Océans Pacifique et Atlantique jusqu’au cercle Arctique, et dans l’Océan Indien jusqu’au sud-est de l’Afrique.

HABITAT :
Le Puffin fuligineux vit habituellement loin des continents sauf au moment de la reproduction. Il fréquente les eaux du large mais des concentrations se produisent au-dessus de la plaque continentale dans les eaux plus fraîches, et dans les zones où les eaux chaudes et froides se rencontrent. Il peut être présent près des côtes où les eaux sont profondes.
Il se reproduit sur des iles et nidifie dans un terrier creusé dans un sol tendre, ou dans une crevasse rocheuse.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO   
Le Puffin fuligineux est en général silencieux lorsqu’il est en mer, mais il devient bruyant la nuit à la colonie lorsqu’il vole au-dessus du site.
Le cri habituel est un « coo-roo-ah » sonore, haut-perché et répété, souvent émis par les deux partenaires sur le sol. Mais on peut également entendre des hurlements « wheeoo-har » et des gémissements rauques « der-rer »ah ».
Pendant la journée, ils produisent des roucoulements plus doux dans le terrier, et surtout s’ils détectent des mouvements à la surface au-dessus du nid. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Puffin fuligineux se nourrit de céphalopodes, de petits poissons et de crustacés. Il utilise plusieurs techniques différentes pour se nourrir. Il saisit la proie à la surface, ou plonge depuis la surface et poursuit sa proie sous l’eau. Il plonge aussi d’une hauteur de 3 à 5 mètres en volant et peut atteindre des profondeurs de 30-40 mètres, avec un record à 67 mètres. Sous l’eau, il utilise ses ailes semi-ouvertes et ses pieds palmés pour se propulser dans l’eau.

De grandes bandes se rassemblent souvent autour d’abondantes sources de nourriture, en particulier des crustacés. Après la pêche, les oiseaux se reposent sur l’eau.  

Au début de la saison de reproduction, le Puffin fuligineux devient bruyant et très occupé car il nettoie le terrier et effectue quelques parades. L’entrée du terrier est défendue contre les intrus dans les colonies denses.
Ils sont monogames avec des liens qui peuvent durer longtemps, bien que ces liens quelquefois ne durent que le temps d’une saison. Ils arrivent et quittent les colonies de nuit mais bruyamment.
Le Puffin fuligineux revient en général sur le même site chaque année, et souvent avec le ou la même partenaire.

Il quitte la colonie après la reproduction et migre vers le nord des Océans Pacifique et Atlantique. Les oiseaux non-nicheurs partent les premiers, ensuite c’est le tour des couples nicheurs à mi-avril, tandis que les jeunes suivent les adultes environ un mois plus tard. De nombreux oiseaux se dirigent d’abord vers le secteur nord-ouest de chacun des deux océans, et ensuite se déplacent vers l’est en suivant les vents dominants pour atteindre la côte ouest de l’Amérique du Nord et l’Europe au moment de l’été local. Quelques oiseaux peuvent rester dans l’Océan Austral en hiver. Les autres reviennent aux colonies entre fin août et début décembre.  

Le Puffin fuligineux vole bas au-dessus de l’eau avec des battements rapides et raides quand le temps est calme. Cependant, par temps venteux, il glisse et bascule sans effort par-dessus des vagues.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction commence fin septembre/début octobre. Le retour sur les aires de reproduction est suivi d’un voyage en mer de deux semaines pour faire des réserves avant la ponte et la nidification.
Le Puffin fuligineux nidifie dans un terrier creusé par les adultes. Il mesure de 30 centimètres à 3 mètres de longueur, et le sol est tapissé d’un peu de végétation. Il peut également nidifier dans des cavités naturelles et des crevasses rocheuses sur les pentes couvertes de végétation, en général sur des iles bien au large des côtes. Il partage les aires de reproduction avec d’autres espèces de pétrels.  

La femelle dépose un seul œuf blanc. Les deux adultes incubent pendant 52-56 jours en prenant des tours tous les 4-9 jours. A la naissance, le poussin a du duvet grisâtre, mais le dessous est plus clair. Il est couvé pendant les cinq premiers jours de sa vie et les deux parents le nourrissent de nuit, avec des visites fréquentes pendant les premiers jours, et plus espacées au fur et à mesure qu’il grandit. Il quitte le terrier au bout d’environ 97 jours après l’éclosion en abandonnant la colonie pendant la nuit.
Cette espèce ne produit qu’une seule couvée par saison.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Puffin fuligineux a une distribution très vaste dans laquelle il est largement répandu et abondant, avec une population estimée à 20 000 000 d’individus. Cependant, cette population décline à cause de plusieurs problèmes et menaces parmi lesquels la collecte des jeunes oiseaux pour la consommation (environ 250 000 jeunes par an), les pièges de la pêche à la palangre qui entrainent chaque année la mort d’un grand nombre d’espèces d’oiseaux marins, les changements climatiques qui réduisent les quantités de nourriture et la prédation par les rats (Rattus rattus) qui prennent les œufs et les poussins.
Quelques sites de reproduction sont aujourd’hui protégés, et une partie des prédateurs a été éradiquée de plusieurs iles.
Mais actuellement, le Puffin fuligineux est classé comme étant Presque Menacé.