English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Puffin gris
Ang: Grey Petrel
All: Grausturmvogel
Esp: Pardela Gris
Ita: Procellaria grigia
Nd: Bruine Stormvogel
Sd: gråpetrell

Photographes:

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography
 
Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A Complete Guide to Antarctic Wildlife by Hadoram Shirihai and Illustrated by Brett Jarrett - Edited by Guy M. Kirwan - ALUL.A Press Oy, Finland - ISBN 9519894705

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Department of Conservation

Are grey petrels returning to Campbell Island? Survey and census 14 years after rodent eradication

Birds in Danger – Australia’s threatened birds
Species Conservation Summary Grey Petrel

ARKive (Christopher Parsons)

New Zealand Birds Online

New Zealand birds and birding (Narena Olliver)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Famille des Procellariidés

Sommaire fiches

 

Puffin gris
Procellaria cinerea

Ordre des Procellariiformes – Famille des Procellariidés

INTRODUCTION :
Le Puffin gris a une distribution circumpolaire. Il est présent sur plusieurs iles subantarctiques pendant la saison de reproduction. Comme les autres puffins et pétrels, il se reproduit en colonies et nidifie dans un terrier. C’est un oiseau marin et pélagique qui ne vient à terre que pour s’y reproduire.
Il se nourrit en haute mer en plongeant. Il est capable d’atteindre des profondeurs allant jusqu’à dix mètres et utilise alors ses ailes pour nager sous l’eau. Il est attiré par les bateaux de pêche autour desquels il est menacé par les appâts trainant au bout des lignes.
Les mammifères prédateurs présents sur les iles où il se reproduit sont en partie responsables des déclins de la population. Le Puffin gris est actuellement considéré comme Presque Menacé.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 48-50 cm
Envergure : 115-130 cm
Poids : 760-1520 gr

L’adulte est un oiseau trapu aux longues ailes étroites et au plumage gris cendré dessus et blanc en dessous.
La tête est gris foncé ou gris brunâtre, mais la nuque et les parties supérieures sont plus claires, avec le dessus des ailes légèrement plus sombre, et la queue encore plus foncée. Les parties supérieures peuvent présenter un aspect légèrement écaillé lorsque l’oiseau est vu de près.

Sur les parties inférieures, le dessous des ailes est gris foncé ou gris brunâtre, y compris les axillaires. La queue cunéiforme est grise. Le reste des parties inférieures est blanchâtre mais les cuisses et les couvertures sous-caudales peuvent présenter une teinte gris brunâtre.
La tête peut quelquefois paraître encapuchonnée lorsque l’oiseau est vu de loin.
Le bec robuste varie du verdâtre au jaunâtre ou au gris, mais il est plutôt ivoire avec le culmen noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts palmés sont couleur chair grisâtre, plus foncés à l’extérieur et avec les membranes jaunâtres.

Mâle et femelle ont le même plumage mais le mâle est légèrement plus grand dans l’ensemble.
Le juvénile ressemble aux adultes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :    
Le Puffin gris se trouve dans les eaux tempérées et les régions subantarctiques dans le sud des océans. Il se reproduit sur plusieurs iles telles que Tristan da Cunha, Gough, Marion, Crozet, Kerguelen, et vers l’est dans le sud de l’Océan Indien jusqu’aux Iles Campbell et Antipodes.

HABITAT :
Le Puffin gris se reproduit sur les pentes abruptes où pousse de la végétation et des touffes de hautes herbes (Poa foliosa).
En dehors de la reproduction, il est marin et pélagique, et fréquente habituellement les eaux froides. Ils atteignent les zones tropicales en suivant les courants de Humboldt et de Benguela. Ils sont alors visibles dans les eaux au large de l’Amérique du Sud jusqu’au Pérou.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO 
Le Puffin gris est silencieux en mer, mais il devient plus loquace la nuit aux colonies. Cependant, son répertoire est plus restreint que celui des autres pétrels et puffins.
Quelques gémissements mélodieux sont émis pendant la période qui précède la ponte « aaargh-hoo-errhooer… » comprenant des notes ascendantes et descendantes. Le cri d’alarme est une sorte de bêlement, également produit au cours des disputes territoriales.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Puffin gris se nourrit de céphalopodes (Teuthoidea), de poissons et de crustacés qu’il capture en général à la surface ou après une poursuite dans l’eau. Il est présent autour des bateaux de pêche où il récupère des débris de poisson, et il accompagne régulièrement les petits cétacés qui font remonter les proies vers la surface.
Le Puffin gris se nourrit seul ou en groupes, parfois en grandes bandes d’espèces mélangées. Il peut plonger en vol directement dans l’eau depuis une hauteur variant de 8 à 10 mètres. Il nage sous l’eau avec les ailes et peut rester sous la surface pendant plusieurs minutes.

Le Puffin gris est monogame et les couples ont des liens qui durent longtemps. Ils ont des habitudes nocturnes aux colonies et commencent à visiter leurs sites de nidification après la tombée de la nuit. Cependant, il leur arrive aussi de voler au-dessus de la colonie et de s’y poser pendant la journée. Ils restent alors à l’intérieur du terrier. En revanche, la nuit, ils quittent l’ile avant l’aube.

Le Puffin gris émet des sons rauques sonores souvent répétés juste après le crépuscule et avant l’aube. Ces cris sont utilisés pour attirer les femelles sur le site du nid. Pendant la formation du couple à l’intérieur du terrier, ils émettent des plaintes basses à peine audibles.
Les parades nuptiales ont généralement lieu à l’intérieur du terrier, et consistent principalement en « billing ». Les oiseaux frottent leurs becs tandis qu’une huile suinte le long des mandibules. Ils pratiquent aussi le lissage mutuel des plumes. Ils se reproduisent en colonies.   
                    
Le Puffin gris se disperse dans l’Océan Austral après la reproduction, mais il suit aussi les courants froids pour atteindre les eaux subtropicales jusqu’au large du Pérou. L’espèce est peu commune dans le sud-ouest de l’Atlantique, occasionnelle autour de la Géorgie du Sud, et plutôt rare aux Malouines.

Le Puffin gris a un vol direct et aisé, avec des battements lents, peu nombreux et peu profonds. Comme les Diomédéidés, il effectue de longs glissés et des arcs dans les vents forts. Il vole en général juste au-dessus de l’eau, bien qu’il puisse planer bien plus haut.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction commence en février/mars. La ponte a lieu en mars/avril, 45 jours après le retour des oiseaux aux colonies installées sur les pentes abruptes couvertes de végétation et bien drainées. Le Puffin gris nidifie dans un terrier qui creuse lui-même sur une longueur qui varie de 1 à 3 mètres.

La femelle dépose un seul œuf blanc, et les deux adultes incubent pendant 50-60 jours avec cinq changements. A la naissance, le poussin est couvert de duvet gris. Il est couvé pendant seulement 2-3 jours, et les deux parents le nourrissent par régurgitation. Il s’envole au bout de 100-120 jours après la naissance, entre octobre et décembre.
Le Labbe antarctique et le Râle wéka sont des prédateurs pour les juvéniles sur certaines iles.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le succès de la reproduction dépend des mammifères prédateurs car les chats et les rats sont encore présents sur certaines iles. Aux Iles Kerguelen, le Puffin gris est affecté par la prédation et la compétition pour les nids avec le Petit Chionis et le Pétrel de Lesson.
Les Iles Antipodes et Campbell sont des sanctuaires protégés dont l’accès est très réduit. Le Puffin gris est reconnu comme étant à haut risque à cause des techniques commerciales de pêche.
La population totale est estimée à 400 000 individus, mais ces chiffres pourraient être incorrects. Un autre pointage donne au moins 80 000 couples à travers le monde, mais il s’agit probablement une estimation approximative.
Le Puffin gris est actuellement considéré comme une espèce Presque Menacée.