English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Puffinure de Géorgie du Sud
Ang: South Georgia Diving-Petrel
All: Breitschnabel-Lummensturmvogel
Esp: Potoyunco de Georgia del Sur
Ita: Petrello tuffatore georgiano
Nd: Zuid-Georgisch Alkstormvogeltje
Sd: Brednäbbad dykpetrell

Photographes:

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Peter C. Harper
Avec l’aimable concours du Department of Conservation Te Papa Atawhai
Department of Conservation

Title: South Georgian diving petrel
Photographer: Harper, Peter C
Date: 1978
Description: South Georgian diving petrel at burrow entrance, Codfish Island, November 1978

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A Complete Guide to Antarctic Wildlife by Hadoram Shirihai and Illustrated by Brett Jarrett - Edited by Guy M. Kirwan - ALUL.A Press Oy, Finland - ISBN 9519894705

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

New Zealand Birds Online

ARKive (Christopher Parsons)

Wikipedia, the free encyclopaedia

Department of Sustainability, Environment, Water, Population and Communities

PLANETOFBIRDS.COM

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Puffinure de Géorgie du Sud
Pelecanoides georgicus

Ordre des Procellariiformes – Famille des Pélécanoïdidés

INTRODUCTION :
Le Puffinure de Géorgie du Sud est un petit oiseau trapu dont le cou, les ailes et la queue sont courts mais parfaitement adaptés à la vie aquatique. Les ailes courtes et robustes permettent à l’oiseau de se propulser sous l’eau de manière efficace, mais aussi de voler vite et à travers les hautes vagues. En effet, lorsqu’une vague inhabituellement haute approche, il n’hésite pas un instant et vole droit dans la vague pour ressortir de l’autre coté à la même vitesse et sur la même trajectoire.    
Le Puffinure de Géorgie du Sud ressemble beaucoup aux autres espèces du genre Pelecanoides, mais il a un bec plus court et plus large à la base. En revanche, il est très semblable au Puffinure plongeur.  
Il a une distribution circumpolaire dans l’Océan Austral.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 18-21 cm
Envergure : 32 cm
Poids : 90-150 gr

Le Puffinure de Géorgie du Sud adulte est un petit oiseau marin rondelet au plumage noir et blanc.
Les parties supérieures sont gris-noir (plus noires en plumage frais), y compris le dessus des ailes et de la queue. Les plumes du croupion ont des bases blanches. La rangée centrale des scapulaires présente souvent des extrémités blanchâtres qui forment une ligne souvent invisible en plumage usé. Un bord de fuite blanc est formé par les extrémités blanches des secondaires. Certains oiseaux ont la queue fourchue, et une étroite bande terminale blanche est visible en plumage frais.

Sur les parties inférieures, le dessous des ailes varie du gris au blanc, mais la majeure partie est plutôt blanche, moins teintée de grisâtre, avec les couvertures sous-alaires et les bases et vexilles internes des rémiges plus blanches. Les côtés du corps, la poitrine, l’abdomen et les couvertures sous-caudales sont blancs.

Sur la tête noirâtre, on peut voir des plumes grisâtres en arrière de l’œil qui s’étendent sur la majorité des couvertures auriculaires. La partie antérieure des lores, le sourcil et les côtés du cou sont gris foncé ou gris, et cette grande tache grise sur les côtés du cou forme un collier partiel. Le menton et la gorge sont blancs.  
Le bec est gris noirâtre mais plus gris sur les côtés. La base de la mandibule inférieure est bleu-gris pâle. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts palmés sont bleu clair avec les membranes et le dessous des doigts noirâtres.            
Mâle et femelle sont identiques en plumage, mais la femelle est en général plus grande.
Le juvénile ressemble aux adultes mais son bec est plus léger.

Photographe: Harper, Peter C 
Avec l’aimable concours du Department of Conservation Te Papa Atawhai
Department of Conservation

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Puffinure de Géorgie du Sud se trouve dans l’Océan Austral (ou Antarctique) et se reproduit sur plusieurs iles subantarctiques comme Géorgie du Sud, Marion, Crozet, Kerguelen, Heard, Auckland et sans doute Macquarie.  

HABITAT :
Le Puffinure de Géorgie du Sud reste habituellement au voisinage des iles où il se reproduit, mais rarement vers le nord jusqu’au sud-est de l’Australie. Il est en général présent dans les zones d’eaux froides.
Il se reproduit sur les iles au milieu des éboulis ou dans les cendres volcaniques au-dessus de la ligne des derniers arbres, mais également sous les dunes de sable ou le sol est plus plat.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO    
Le Puffinure de Géorgie du Sud émet des miaulements plaintifs différents de ceux des espèces qui lui sont proches. Aux colonies, il produit des séries de notes grinçantes, également émises en vol. Mâle et femelle ont des cris différents. En revanche, ils sont silencieux en mer.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Puffinure de Géorgie du Sud se nourrit de céphalopodes et de plancton, souvent du krill du genre Euphausia, de petits poissons, de copépodes et d’amphipodes. Le krill est sa nourriture principale et les poussins sont nourris également avec des petits crustacés planctoniques.
Les oiseaux nicheurs se nourrissent à environ 28-37 kilomètres autour de la Géorgie du Sud, et à moins de 100 kilomètres des Iles Crozet.

Les proies sont capturées par des poursuites sous l’eau. L’oiseau plonge depuis la surface, et peut atteindre une profondeur de 50 mètres. Il prend également souvent les proies à la surface de l’eau. Il se nourrit plutôt pendant la journée.
Sous l’eau, le Puffinure de Géorgie du Sud utilise ses ailes courtes en guise de nageoires tandis que les doigts palmés et la queue servent de gouvernail. Il peut couvrir de bonnes distances sous la surface et à des profondeurs relativement importantes. L’oiseau semble littéralement voler sous l’eau !

Contrairement aux autres pétrels, toutes les rémiges muent simultanément, laissant l’oiseau dans l’impossibilité de voler pendant quelques temps. Cependant, sans les rémiges, les ailes courtes du Puffinure de Géorgie du Sud ressemblent beaucoup aux nageoires des manchots, et il peut alors se propulser sans problème sous l’eau, développant ainsi au mieux sa technique de pêche.

Le Puffinure de Géorgie du Sud est actif la nuit aux colonies, et pour éviter au maximum la prédation, il vole directement jusque dans la colonie et se pose près du terrier pour limiter ses déplacements à découvert.
Après le retour à la colonie, la femelle repart en mer pour faire des réserves pendant une période de 5 à 15 jours. Ils nidifient en colonies souvent établies à l’intérieur des terres et sur des sols élevés, ce qui demande un effort considérable aux adultes qui rapportent de la nourriture au poussin dans le terrier car ces oiseaux sont maladroits au sol. En revanche, cette situation dans des zones nues et inhospitalières où peu d’espèces peuvent survivre réduit considérablement la prédation.   

Le Puffinure de Géorgie du Sud semble être sédentaire car il reste au voisinage de ses aires de reproduction toute l’année. Il est présent près de la convergence antarctique (ou front polaire), et à la limite de la plaque continentale. Quelques oiseaux ont été observés entre le Cap Horn et la Péninsule Antarctique, et l’espèce a tendance à errer vers le sud-est de l’Australie mais aussi vers les Malouines.  

Le Puffinure de Géorgie du Sud a un vol direct effectué avec des battements rapides et vrombissants. Le décollage demande une longue course à la surface de l’eau et contre le vent, tandis qu’à l’atterrissage, l’oiseau plonge directement dans l’océan.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction varie en fonction de la distribution. Elle a lieu entre septembre/octobre et février sur les Iles Crozet.
Le Puffinure de Géorgie du Sud se reproduit en colonies établies sur des sols plats ou en pente avec de la végétation éparse, ou au milieu des monticules herbeux. Le terrier est creusé dans un sol tendre. Il peut atteindre une longueur de 80 à 100 centimètres en moyenne, et la chambre d’incubation est tout au bout. Il n’y a en général aucun matériel ajouté.   
La densité des colonies est variable, et on compte de 8 à 300 terriers sur une surface de 100 m².

Après le voyage en mer pour faire des réserves, la femelle dépose un seul œuf blanc. Les deux adultes incubent pendant 47-50 jours avec des tours de 2-4 jours. Le poussin duveteux est gris cendré. Il est couvé pendant une semaine et nourri la nuit par les deux parents. Il quitte le terrier au bout de 43-60 jours après la naissance, en moyenne au bout de 45-50 jours.
Cette espèce ne produit qu’une seule couvée par an.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Puffinure de Géorgie du Sud est affecté par la prédation et les dérangements causés par les humains aux colonies. Les prédateurs tels que chats, rats, labbes et le Râle Weka prennent les œufs, les poussins et les adultes sur certaines iles. Le bétail et les moutons piétinent parfois les terriers, tout comme les humains qui marchent à l’intérieur des colonies.
La population globale est estimée à environ 15 000 000 d’individus, mais elle semble décliner à cause des problèmes énoncés précédemment.
Mais actuellement, le Puffinure de Géorgie du Sud est considéré comme non menacé.

Adulte à l'entrée du terrier