English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Pygargue de Steller
Haliaeetus pelagicus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

QUELQUES MESURES :
L : 85-94 cm
Env : 220-250 cm
Poids : M : 5-6 kg – F : 7-9 kg

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Pygargue de Steller est l’un des plus grands rapaces du monde.
C’est un aigle puissant au plumage noir et blanc et au bec énorme.

L’adulte est très imposant. Le plumage est brun noirâtre dans l’ensemble, excepté sur les épaules, le croupion, la queue, les cuisses et le front qui sont blancs. La queue est carrée et les ailes sont larges.
Le bec énorme est fortement crochu et jaune vif. Les yeux sont jaunes avec un étroit cercle oculaire, jaune également.  Les doigts sont jaune vif et pourvus de griffes noires puissantes. 

Les deux sexes sont semblables en plumage, mais la femelle est plus grande que le mâle.

Le juvénile est brunâtre avec des taches blanc chamoisé sur les épaules et les rectrices. Le bec est plutôt noirâtre. Les yeux sont brun foncé.
Il obtient sa maturité sexuelle vers 4-5 ans, et son plumage d’adulte vers 8-10 ans.

La race « niger », Haliaeetus pelagicus niger, pourrait être une phase sombre avec le plumage entièrement noir excepté la queue blanche. Il est parfois considéré comme une race à part entière par certains. On l’appelle le Pygargue Coréen (en anglais) mais la population coréenne est extincte à cause de la perte de l’habitat et de la chasse.

CRIS ET CHANTS :
Le Pygargue de Steller lance des cris « ra-ra-rau-rau » qui ressemblent à des aboiements profonds, ainsi que des cris semblables à ceux des goélands pendant la saison de reproduction.  

HABITAT :
Le Pygargue de Steller vit près de l’eau. Il fréquente les côtes et les vallées boisées le long des rivières. Cette espèce nidifie près des eaux qui lui procurent d’abondantes et régulières sources de nourriture. Les sites de nidification sont souvent situés près des embouchures, le long des côtes, près des lacs, et aussi sur les côtes rocheuses avec des falaises.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Pygargue de Steller vit dans l’Est de l’Asie. Il se reproduit exclusivement en Russie, dans les régions côtières à l’ouest de la Mer de Béring, au bord de la Mer d’Okhotsk, et au sud de la St Paul’s Bay.
La plupart des rapaces migrent vers le sud en hiver, vers l’Ussuriland, le Japon et la Corée.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Pygargue de Steller est un rapace diurne qui se nourrit pendant la journée. Sa nourriture préférée est le poisson, en particulier le saumon et la truite.
Sa vue perçante et binoculaire lui permet de détecter les proies. L’aigle attend et surveille depuis un perchoir au-dessus de l’eau, entre 5 et 30 mètres de hauteur. Il fond sur sa proie et la saisit avec les serres.

Il peut aussi chasser tout en volant, en décrivant des cercles à 6-7 mètres au-dessus de l’eau et capturer la proie quand elle est juste sous la surface.
Il peut également capturer des petits mammifères et des oiseaux de mer de la même façon.

Le Pygargue de Steller est souvent vu debout sur la glace, et même dans l’eau peu profonde et sur les bancs de sable, d’où il capture les poissons qui nagent tout près de lui.
Il dérobe aussi de la nourriture aux autres oiseaux, surtout quand ils pêchent en grandes bandes.

Le Pygargue de Steller effectue les parades nuptiales à la fin de l’hiver, et la ponte a lieu au printemps.

Ce grand aigle est rare et peu connu à cause de son habitat retiré.
Il passe la majeure partie de la saison chaude sur les aires de reproduction, et quelques uns d’entre eux sont même résidents. Mais la plus grande partie de la population migre vers le sud pour l’hiver, vers des zones aux eaux libres où la nourriture est abondante.  

VOL :
Le Pygargue de Steller a un vol puissant grâce a ses larges ailes. En dépit de sa taille imposante, cet aigle est capable de fondre rapidement sur ses proies et de remonter immédiatement en les portant jusqu’à un endroit sec pour les dévorer.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu en Avril-Mai, mais peut varier selon la région, les conditions climatiques et les ressources de nourriture.
Le Pygargue de Steller construit un grand nid à la cime d’un arbre ou sur une corniche rocheuse. Le nid est volumineux et fait avec des rameaux de bois. Le site du nid est près de l’eau, à un endroit découvert permettant un accès facile à ce grand rapace.
Habituellement, le couple réutilise le même nid chaque année et ajoute des matériaux avant la ponte. Ils peuvent aussi en construire un nouveau. Parfois, de tels nids sont tellement lourds que le support casse et le nid tombe sur le sol.

La femelle dépose un à trois œufs, mais en général, un seul poussin survit, bien que parfois, deux ou trois jeunes soient élevés par les parents.
L’incubation dure de 38 à 45 jours. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet blanc, devenant brun graduellement. Ils sont nourris avec des poissons de 20 à 30 cm de longueur.
Les jeunes peuvent voler après apprentissage environ 70 jours après la naissance. Mais les poussins peuvent tomber du nid, ou même tomber avec le nid quand celui-ci devient trop lourd pour les branches qui le supportent.

ALIMENTATION :
Le Pygargue de Steller se nourrit principalement de poisson (saumon et truite), vivant ou mort. Il capture aussi des petits mammifères et des oiseaux de mer.

PROTECTION / MENACES / STATUTS : 
Le Pygargue de Steller est un rapace rare.

Cet aigle est protégé par la loi et désigné comme Trésor National au Japon. Même bas, les nombres semblent stables pour le moment.
Cette espèce est menacée par la dégradation de l’habitat, la persécution et la contamination des ressources alimentaires dans les parties les plus au sud de la distribution, à cause de la pollution chimique par les industries locales.

Le Pygargue de Steller porte le nom de Georg Wilhelm Steller, zoologue et explorateur du 18ème siècle.

Ang : Steller’s Sea-Eagle
All : Riesenseeadler
Esp: Pigargo Gigante
Ital: Aquila di mare di Steller
Russe: Белоплечий орлан
Sd: Jättehavsörn

Photos de Tom Merigan
Son site: Tom Meriganís Photo Galleries

Photos de Jean Michel Peers
Son site : JMPN PHOTOGRAPHIE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:   

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

Avibase (Lepage Denis)

ARKive (Christopher Parsons)

SAN DIEGO ZOO - Birds

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Rapaces

Sommaire fiches

 

Immature
SONS PAR XENO-CANTO