English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Roitelet triple bandeau
Regulus ignicapilla

Ordre des Passériformes – Famille des Régulidés

QUELQUES MESURES : 
L : 9 cm
Poids : 5-7 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Roitelet triple bandeau est un petit joyau toujours en mouvement sur les petites branches et les feuilles, en train de chercher des insectes tout en chantant doucement.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Roitelet triple bandeau est commun localement et l’espèce n’est pas menacée actuellement.
Ces oiseaux sont vulnérables au cours des hivers trop froids, mais les
populations se reconstituent dans les deux ou trois ans après un grand déclin.

Le Roitelet triple bandeau est très semblable au Roitelet huppé, mais chaque espèce a ses comportements propres et des détails physiques différents.   

Ang : Common Firecrest
All : Sommergoldhähnchen
Esp : Reyezuelo Listado
Ital: Fiorrancino
Nd: Vuurgoudhaantje
Russe: Красноголовый королек
Sd: Brandkronad kungsfågel

Photos et texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

Avibase (Lepage Denis)

 

Accueil

Page Passériformes

Page Oiseaux des Jardins

Sommaire fiches

 

Le mâle adulte a le plumage vert olive sur les parties supérieures, et le dessous est blanchâtre. Il présente des taches vert bronze-jaune sur les scapulaires. Sur les ailes, les rémiges sont plus ou moins bordées de vert-jaune. On peut voir deux barres alaires blanches et une tache noire à la base des secondaires.
Sur les parties inférieures, la gorge est blanc-crème. L’abdomen est gris pâle.

La tête présente des dessins sur la base du plumage gris clair. La calotte est noire avec une nette bande médiane orange, finissant en jaune vif vers l’arrière. Le front est jaunâtre chamoisé. On note aussi la présence d’un large sourcil blanc ainsi que d’un fin croissant blanc sous l’œil. Les lores sont noirs, suivis d’une ligne noire qui traverse l’œil et finit vers les couvertures auriculaires. On peut également voir une fine rayure malaire noire.
Le bec fin et pointu est noir. Les yeux sont brun foncé à noirs. Les pattes et les doigts sont bruns.

La femelle est semblable au mâle mais elle a une crête plus terne, plutôt orangée, et même parfois absente.
Le juvénile est plus terne en plumage et n’a pas les marques évidentes des adultes sur la tête.

On trouve quatre sous-espèces qui se partagent la vaste distribution :
R.i. ignicapilla, à l’ouest et au centre de l’Europe et en Asie mineure.
R.i. balearicus, des iles Baléares et d’Afrique du nord.
R.i. tauricus, de Crimée.
R.i. caucasius, de l’ouest du Caucase. 
Ces sous-espèces diffèrent légèrement en intensité de couleur.     

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO    
Le cri du Roitelet triple bandeau est un lent « ze-ze-zeep », ou un simple « zeep » parfois répété.
Le chant est la répétition crescendo d’une même note, accélérant vers la fin « zi-zi-zi-zizizit ».

HABITAT :
Le Roitelet triple bandeau fréquente surtout les forêts de conifères (Epicéas et Sapins). Il peut aussi être commun dans les forêts mixtes, selon la distribution. Il a alors une préférence pour les chênes (Quercus).
Cette espèce est habituellement vue à basse altitude jusqu’à 1000 mètres, mais plus haut en Afrique du Nord où on la trouve jusqu’à 1600 mètres.   

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Roitelet triple bandeau  vit depuis l’ouest de l’Europe, aux Iles Baléares et en Afrique du Nord, jusqu’en Crimée et à l’ouest du Caucase.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Roitelet triple bandeau se nourrit surtout d’insectes tels que les Arthropodes, les pucerons et aussi les araignées. Les proies les plus grandes sont frappées contre une branche avant consommation.
Il cherche principalement sur le dessus des feuilles et des branches, rarement dans le feuillage épais.

Il voltige vers l’extrémité des branches, picorant et capturant des insectes tout en bougeant continuellement. Il prendra aussi les insectes piégés dans les toiles d’araignées en voltigeant rapidement près de la toile. Il peut aussi capturer de grosses araignées. Bien qu’il évite un contact direct avec la toile des grandes araignées, il arrive parfois qu’il soit pris au piège et qu’il meure.
Il se nourrit en petits groupes en dehors de la saison de reproduction.

Il est moins agressif dans l’année qu’au moment de la reproduction, et il passe alors la majeure partie de sont temps à se nourrir. Cependant,  il peut se comporter de façon menaçante en exposant les dessous clair de ses ailes.
En hiver, pendant les périodes froides, ces oiseaux dorment près les uns des autres pour conserver la chaleur.

Au moment des parades nuptiales, la crête brillamment colorée joue un rôle important.
En défense du territoire, la parade crête hérissée s’accompagne de chants. Le mâle effectue la « parade en avant » avec le bec pointé vers l’opposant. La crête orange et les dessins noirs et blancs de la tête sont intensément exposés.

Le Roitelet triple bandeau est un migrateur, mais les oiseaux qui vivent dans les parties les plus au sud de l’habitat sont résidents.

VOL :
Le Roitelet triple bandeau voltige quand il se nourrit dans la végétation. A ce moment-là, il effectue des vols intenses. Il est capable d’avoir des vols longs et soutenus avec des moments où il zigzague pour attaquer ses proies.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre avril et août. Cette espèce produit deux couvées par an.
Le site du nid se trouve dans des conifères matures tels que sapins et épicéas, et dans des chênes souvent recouverts de plantes grimpantes ou de lierre dans un habitat de feuillus.

Le nid est une coupe ouverte avec une petite entrée au-dessus. Il est fait de trois couches composées de matériaux variés. L’extérieur est fait de mousses et de lichens fixés avec de la toile d’araignées et des cocons de chenilles. La couche intermédiaire comprend des filaments de mousse et quelques lichens. L’intérieur est tapissé de matériaux doux tels que plumes, poils et duvet végétal. Quelques plumes sont ajoutées sur le bord du nid pour qu’il se fonde davantage dans l’environnement.

La femelle dépose 6 à 13 œufs. L’incubation dure environ deux semaines assurée par la femelle seule. Le mâle la nourrit au nid. Les jeunes quittent le nid au bout de trois semaines et ils sont encore nourris par les parents pendant deux semaines de plus.

ALIMENTATION :
Le Roitelet triple bandeau se nourrit surtout d’Arthropodes, de pucerons et d’araignées. Il cherche dans les feuillages clairs, préférant la partie supérieure des feuilles et des branches. Il peut également capturer de grosses araignées.

Plus

de

Photos