English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Rouge-queue noir
Phoenicurus ochruros

Ordre des Passériformes – Famille des Muscicapidés

QUELQUES MESURES :
L : 14-15 cm
Poids : 14-20 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 8 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Rouge-queue noir est une espèce qui vit surtout dans les endroits rocheux, mais aussi sur les immeubles et les monuments dans les villes et les villages.

Ang : Black Redstart
All : Hausrotschwanz
Esp : Colirrojo Tizón
Ital: Codirosso spazzacamino
Nd: Zwarte Roodstaart
Sd: Svart rödsjärt

Photo de Jean Michel Peers (femelle avec proie)
JMPN PHOTOGRAPHIE

Autres photos et texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 10 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334725

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

Avibase (Lepage Denis)

Pájaros de España (JL Beamonte)

 

Accueil

Page oiseaux du jardin

Page Muscicapidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Le mâle adulte a le plumage gris ardoisé sur les parties supérieures, y compris sur la calotte, avec une teinte plus sombre sur les ailes.  Les rémiges sont gris foncé à noirâtre avec des liserés blancs formant des taches blanches visibles quand les ailes sont fermées.
Le croupion est rouge orangé. Les rectrices centrales sont noirâtres alors que les rectrices externes sont rouge orangé.
Sur les parties inférieures, la face, la gorge et la poitrine sont noirâtres. L’abdomen et les flancs sont gris ardoisé. Le bas de l’abdomen et les sous-caudales sont rouge orangé.
Le bec mince est entouré de plumes sétifères bien visibles.
Bec, yeux, pattes et doigts sont noirs.

La femelle est gris-brun fumé sur l’ensemble du plumage, avec les ailes d’un brun plus soutenu. Les parties inférieures sont légèrement plus claires. Le croupion, le bas-ventre, les sous-caudales et les rectrices externes sont rouge orangé, mais d’un ton plus terne que chez le mâle.
Sur la tête, les joues et les couvertures auriculaires sont plus brunes que le corps.

Le juvénile ressemble à la femelle, mais il est légèrement plus foncé dessus et dessous. Sur les parties inférieures, la gorge et la poitrine présentent un effet faiblement écaillé.

On trouve plusieurs sous-espèces selon la distribution géographique. Elles diffèrent par l’étendue de la couleur rouge orangé sur les parties inférieures, avec des parties supérieures plus ou moins sombres.
P.o. gibraltariensis, P.o ochruros, P.o. semifurus, P.o. phoenicuroides et P.o. rufiventris se partagent la vaste distribution depuis l’ouest de l’Europe et le nord-ouest de l’Afrique, jusqu’en Chine. 

CRIS ET CHANTS :

SONS PAR XENO-CANTO

La Rouge-queue noir émet des « tsip » nets, parfois en séries « tsip-tsip-tsip », en tant que cri de contact et d’alarme. En défense du territoire, il lance des « tuc » durs.
Quand l’oiseau se sent réellement menacé, il émet une combinaison des deux sons « tsip-tk-tk ».
Pendant les parades nuptiales et les disputes, il lance des sifflements courts et des bavardages rapides.     
Le chant est variable, avec quelques imitations, et composé de gazouillis faibles commençant souvent par la note « tsip », suivie d’un « truee-truee-truee » roulé.

HABITAT :
Le Rouge-queue noir fréquente les zones rocheuses avec un peu de végétation, les pentes pierreuses, les rochers escarpés et les canyons dans les endroits montagneux.
Cette espèce peut vivre aussi près des humains dans les villes et les villages, préférant les immeubles et les vieux monuments aux parcs et aux jardins.
Selon la distribution, chaque sous-espèce s’adapte à l’habitat local.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :   
Le Rouge-queue noir se reproduit dans le sud et le centre de l’Europe, et de façon très localisée en Grande Bretagne. Il est résident dans la majeure partie de son habitat, mais les populations nordiques hivernent dans les parties les plus au sud de la distribution. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Rouge-queue noir se pose au milieu de la végétation, dans les arbres et les buissons. On le voit souvent se tenant très droit avec la queue tremblante. Il descend pour se nourrir sur le sol où il sautille en cherchant des proies. Il utilise alors la tactique « se poser et attendre ».
Il se nourrit principalement d’invertébrés et de baies. Il consomme de nombreuses sortes d’insectes et d’araignées, des mollusques de petite taille et des vers de terre, ainsi que les fruits et les graines de plusieurs espèces de plantes.

Pendant la saison de reproduction, le Rouge-queue noir mâle chante selon les différentes situations. Il chante quand il arrive sur les zones de reproduction et pour établir son territoire. Il chante à nouveau pour attirer une femelle et jusqu’au commencement de la construction du nid. Le mâle choisit le site du nid, et la femelle le construit. A ce moment-là, le mâle est plutôt silencieux jusqu’à la ponte. Il chante encore pendant la durée de l’incubation jusqu’à la naissance des poussins, et devient à nouveau silencieux jusqu’à ce que les jeunes soient indépendants.    

Le Rouge-queue est toujours en mouvement. Il lance des cris courts quand il est menacé ou excité tout en s’accroupissant et en agitant la queue. Les intrus sont chassés du territoire, y compris les oiseaux de sa propre espèce.
La parade nuptiale comprend des « danses » avant l’accouplement.

Le Rouge-queue noir est migrateur partiel, résident ou carrément  migrateur selon la distribution géographique. Quelques espèces effectuent juste des déplacements altitudinaux alors que d’autres effectuent des migrations complètes.

VOL :
Le Rouge-queue noir a un vol puissant et plutôt rapide. Il est capable de faire du vol sur place pour capturer des insectes.
Quand il se pose, sa queue est tremblante ou agitée de soubresauts.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution géographique.
Le Rouge-queue noir nidifie dans des creux, des cavités, des crevasses dans les rochers ou les murs, des trous dans les talus terreux ou les tas de pierres, et parfois même sur le sol.
Le nid est en forme de coupe et fait d’herbes, mousse, poils et plumes.

La femelle dépose 4 à 6 œufs blancs. L’incubation dure 12-13 jours, assurée par la femelle seule.
Les jeunes quittent le nid au bout de 12 à 17 jours après la naissance, mais ils ne volent pas encore et pendant quelques jours, ils restent aux alentours du nid où les parents les nourrissent avec des insectes.
Cette espèce produit deux couvées par saison.

ALIMENTATION :
Le Rouge-queue noir se nourrit principalement d’invertébrés tels que sauterelles, punaises, Lépidoptères, mouches, fourmis, abeilles, guêpes, scarabées, araignées, petits mollusques et vers de terre.
Il consomme aussi des baies, des fruits et des graines.
Son régime varie selon l’endroit.

PROTECTION/ MENACES/STATUTS :
Le Rouge-queue noir est relativement commun dans son habitat.
Cette espèce n’est pas spécialement menacée actuellement.      

Plus

de

Photos

Adultes et

juvéniles

Chant venant d'une haie
Chant du mâle sur le toit à la mi-journée
Petits cris émis par des juvéniles suivant un adulte et demandant de la nourriture