English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Sarcelle à ailes bleues
Anas discors

Ordre des Ansériformes – Famille des Anatidés

QUELQUES MESURES :
L : 37-41 cm
Env : 60-64 cm
Poids : mâle : 273-410gr - femelle : 266-375 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La sarcelle à ailes bleues mâle a les yeux bruns, le bec noir, les pattes jaunes avec des palmes sombres. Le cou et la tête sont généralement gris foncé avec des reflets pourpres, la calotte et la gorge sont noires. Un large croissant blanc souligné de noir se trouve devant l’œil.
La poitrine, l’abdomen et les flancs sont roux chamoisé tacheté de brun foncé, devenant une bande à la limite supérieure des flancs. La queue, le croupion et les couvertures caudales sont noirs. La région ventrale est blanche.
Les parties supérieures sont brun foncé, avec les scapulaires étirés et rayés noir et chamois. Sur les ailes, les primaires et leurs couvertures sont brun noir, le reste des couvertures est gris bleu avec de larges taches blanches sur les plus grandes des couvertures. Les secondaires sont vert métallique.

Ang : Blue-winged Teal
All : Blauflügelente
Esp : Cerceta Aliazul
Ital : Anatra aliazzurre americana
Nd : Blauwvleugeltaling
Russe : Синекрылый чирок
Sd: Blåvingad årta

Photographes:

Bob Moul
Nature Photography

Tom Merigan
Tom Meriganís Photo Galleries

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Texte et autres photos de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

GUIDE DES CANARDS, DES OIES ET DES CYGNES – de Steve Madge - Delachaux et Niestlé - ISBN: 2603013769

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

The Birds of North America online

 

Accueil

Page Ansériformes

Sommaire fiches     

 

Le mâle en éclipse est semblable à la femelle.
La sarcelle à ailes bleues femelle a la tête et le cou brun chamoisé avec des stries sombres. La calotte et les sourcils sont foncés, avec une tache très claire sur les côtés à la base du bec.
Les parties inférieures sont chamois tacheté de brun foncé, et il y a quelques dentelures sur les flancs.
Les parties supérieures sont brun foncé avec le bout des plumes chamois clair. Sur les ailes, les primaires et leurs couvertures sont brun noir. Le reste des couvertures est gris bleu avec les plus grandes couvertures plutôt brunes, et une légère marque blanche. Les secondaires sont vert métallique.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La sarcelle à ailes bleues est relativement silencieuse. Le mâle peut émettre un mince sifflement « tsii-tsii » repris par le couple en vol ou dans l’eau. La femelle lance un « couac » haut perché. 

HABITAT :
La sarcelle à ailes bleues aime les petits lacs d’eau douce, les lacs marécageux, les rivières et petits cours d’eau calmes en terrain découvert. Elle fréquente aussi les terres cultivées.  Elle hiverne sur de grandes étendues d’eaux peu profondes, y compris marais et rizières, eaux salées et saumâtres, et marécages.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
C’est une espèce américaine. On la trouve à travers l’Amérique du nord, depuis le sud de l’Alaska jusqu’au centre des USA. Elle hiverne de la Californie à la Caroline du Nord, en Amérique Centrale et en Amérique du sud jusqu’au nord du Chili et en Argentine.

On la trouve occasionnellement en Europe, en grande Bretagne, au nord ouest de l’Afrique, à Hawaii, aux Iles Aléoutiennes, aux Galápagos et au Groenland.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La sarcelle à ailes bleues se nourrit à la surface de l’eau en barbotant dans la végétation peu profonde. Parfois, elle plonge la tête dans l’eau, tout en redressant la queue. On la voit rarement complètement submergée, et elle plonge très rarement. Elle se nourrit souvent la nuit.

On la trouve souvent en groupes de 30 à 40 individus, mélangée avec d’autres canards barboteurs et d’autres espèces, se nourrissant dans les lagunes peu profondes.

Les liens du couple sont raisonnablement forts, mais le mâle laisse la femelle pendant toute la période de l’incubation.

La sarcelle à ailes bleues se perche souvent sur les souches, les rochers et les troncs d’arbres.

C’est un grand migrateur.

VOL :
La sarcelle à ailes bleues vole souvent en petits groupes, ondulant et tournant en un seul mouvement d’ensemble. Son vol est rapide et agile. En vol, la tache bleue sur les ailes la rend facilement identifiable.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Elle commence en mai. Le nid est sur le sol, près de l’eau mais au sec, caché dans les hautes herbes. Il est construit par la femelle avec de la végétation trouvée sur les rives, et tapissé de brins d’herbes et de duvet.

La femelle dépose 8 à 11 œufs blanc olive ou crème. L’incubation dure environ 23 à 24 jours, assurée par la femelle seule. Les naissances sont synchronisées.

Les poussins sont brun sépia avec des taches jaunes sur le dessus, alors que le dessous et les côtés de la tête sont jaune clair. Une ligne sombre va de l’œil vers la partie auriculaire. Le bec et les pattes sont gris foncé. Les poussins quittent le nid 24 heures après l’éclosion, et peuvent nager et se nourrir seuls. La femelle veille sur eux pendant 38 à 49 jours, jusqu’à leur envol avec le plumage complet.
Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de un an. Ils sont capables dès la première migration, de partir séparément de leurs parents.

ALIMENTATION :
La sarcelle à ailes bleues se nourrit d’insectes, de mollusques et de crustacés, ainsi que de semences, des parties vertes et des racines de laîches, d’herbes, de plantes aquatiques, d’algues et de riz.
Pendant les migrations, les graines constituent l’essentiel de leur régime.

PROTECTION/MENACES/STATUTS:
Les modifications de son habitat avec le drainage des milieux humides et l’agriculture intensive, sont la cause de la régression des populations. Les nids sont « squattés » par plusieurs espèces de canards. Les œufs sont aussi dévorés par divers prédateurs comme les corbeaux et de petits mammifères.

La sarcelle à ailes bleues connaît une forte mortalité au cours des migrations, à cause des longs vols au-dessus de l’eau vers l’Amérique du sud.