English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Serpentaire de Madagascar
Ang: Madagascar Serpent-Eagle
All: Schlangenhabicht
Esp: Culebrera Azor
Ita: Serpentario del Madagascar
Nd: Madagaskarslangenarend
Sd: madagaskarörn
Mal: Fandrasalambo, Firasabe, papango

Photographe:

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

RAPTORS OF THE WORLD by James Ferguson-Lees et David Christie - Helm Identification Guides – ISBN: 0713680261

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Global Raptor Information Network - Working to Conserve Birds of Prey in nature

The Eagle Directory

Evolutionarily Distinct and Globally Endangered (EDGE)

NATURE - Eagles - A Rediscovered Species

AVIBIRDS.COM

PLANETOFBIRDS.COM

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page famille Accipitridés

Page rapaces

Sommaire fiches

 

Serpentaire de Madagascar
Eutriorchis astur

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

INTRODUCTION :
Le Serpentaire de Madagascar est endémique de l’île. Il est placé dans le genre monotypique Eutriorchis. L’espèce semblait avoir disparu et était soi-disant éteinte et presque inconnue jusqu’à sa redécouverte récente en 1993.
Il est présent dans l’est de Madagascar où il vit dans la canopée de la forêt primaire humide. Il est très discret et vole rarement au-dessus de la forêt. En dépit de son nom, il consomme peu de serpents, préférant les caméléons, les grenouilles, les lémurs et les jeunes oiseaux.
Le Serpentaire de Madagascar est menacé par la perte de l’habitat à cause de la déforestation, et par les persécutions dans certaines zones. Il est actuellement classé en tant qu’espèce en Danger d’Extinction.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 57-66 cm
Envergure : 98-110 cm
Poids : 700-800 gr

Le Serpentaire de Madagascar adulte a les parties supérieures brun foncé avec des bandes sombres, en particulier sur les scapulaires. Les rémiges sont brun foncé et barrées de brun plus sombre. La queue assez longue présente six barres sombres et une barre terminale blanche étroite.
Les parties inférieures sont blanches et barrées de sombre, de manière plus intense sur la gorge et la poitrine. Le dessous des rémiges est blanc avec des barres brun foncé étroites.  

La tête brune présente de fines barres blanches sur les côtés du cou. On peut voir une longue crête qui se dresse lorsque l’oiseau est excité. Les lores sont emplumés.  
Le bec crochu est noir avec la cire bleu-gris couverte de plumes sétiformes. Les yeux sont jaunes. Les longues pattes et les doigts courts et épais sont jaunes.  
Mâle et femelle sont identiques.

Le juvénile ressemble à l’adulte. Sur les parties supérieures, les plumes du manteau, des couvertures et du croupion ont des liserés blancs qui forment des motifs écaillés. Le dessous est blanc chamoisé et barré de brun, mais les barres sont plus espacées que chez les adultes. Sur la tête, les plumes ont des extrémités blanches et la crête est déjà volumineuse. Les yeux sont bleu-gris.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :      
Le Serpentaire de Madagascar est présent dans le nord et l’est de Madagascar, vers le sud jusqu’au parc National  Ranomafana.

HABITAT :
Le Serpentaire de Madagascar fréquente la forêt primaire jusqu’à 1000 mètres d’altitude dans le nord-est de l’île. Il s’aventure rarement au-delà de la lisière de la forêt.

CRIS ET CHANTS :
Le Serpentaire de Madagascar émet une série de cris particuliers, des « wah…wah…wah…wah… » sonores suivis d’un seul son plus bas « rugh » qui ressemble au coassement d’une grenouille.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Serpentaire de Madagascar se nourrit principalement de caméléons et de geckos, mais il chasse aussi les lémurs, les lézards, les grenouilles et quelques serpents. Il lui arrive parfois de capturer des chauves-souris et de jeunes oiseaux.

Il chasse sous la canopée en se déplaçant fréquemment d’un perchoir à l’autre pour capturer une proie avec à ses serres robustes. Mais il chasse également sur le sol de la forêt. Il cherche aussi dans les épiphytes ou sous le tapis de feuilles avec les pattes pour déloger les proies qui s’y cachent.

Les comportements nuptiaux sont inconnus pour le moment. Seuls quelques nids ont été découverts en 1997 et 2005, et d’autres plus tard. Les deux adultes partagent l’incubation et nourrissent les jeunes. Le territoire de reproduction est certainement défendu contre les intrus.   

Le Serpentaire de Madagascar est sédentaire.
Il rechigne souvent à s’envoler sauf s’il est dérangé. Le vol est moins puissant que celui de l’Autour de Henst avec des battements plus souples. En vol, la longue queue et les ailes courtes et arrondies sont évidentes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
Le premier nid a été trouvé en novembre 1997 sur la Péninsule Masaola. Il était dans la canopée de la forêt primaire. D’autres nids ont été trouvés par la suite.
Le nid est fait de manière typique avec des rameaux de bois, et il est situé à une hauteur de 20 à 23 mètres dans la fourche d’un arbre.
Cependant, le premier nid était placé à l’intérieur d’une Asplénie nid-d’oiseau (Asplenium nidus), et le centre de la plante était tapissé de feuilles vertes et de brindilles, de façon à former un rebord.

La femelle dépose un ou deux œufs blancs et les deux adultes partagent l’incubation, mais la femelle en fait la plus grande partie. L’incubation dure au moins 40 jours. Les jeunes sont nourris par les deux parents, mais le mâle apporte environ 75% des proies. La femelle ne commence à chasser avec lui que lorsque les poussins ont atteint l’âge de 18 jours.
Les jeunes quittent le nid au bout de deux mois après l’éclosion, et sont capables de chasser moins de dix jours plus tard.
Le couple n’a qu’une seule couvée et ne se reproduit que tous les ans ou tous les deux ans. Il n’y avait qu’un seul œuf dans les premiers nids trouvés, mais des couvées de deux œufs sont possibles, et les deux jeunes peuvent survivre.   

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
Le Serpentaire de Madagascar est menacé par la destruction de l’habitat à cause de la déforestation au profit de l’agriculture et de l’exploitation du bois. Les dérangements et les persécutions causés par les hommes posent problème dans certaines zones. Le reste de l’habitat est menacé par l’augmentation de la population humaine. L’espèce est cependant présente dans plusieurs zones protégées et sa distribution pourrait être plus importante que prévu.
La population est grossièrement estimée à 350/1,500 individus et décline. Le Serpentaire de Madagascar est actuellement classé en tant qu’espèce en Danger d’Extinction.