English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Sterne à gros bec
Ang: Large-billed Tern
All: Großschnabel-Seeschwalbe
Esp: Charrán Picudo
Ita: Sterna beccogrosso
Nd: Grootsnavelstern
Sd: sydamerikansk flodtärna  

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador & My bird pictures on IBC

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Jean-Claude Billonneau
Photo gallery of BILLONNEAU Jean-Claude

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries & Flickr Rainbirder

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

Jean-Claude Jamoulle
A la rencontre des Oiseaux

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN : 8487334202

BIRDS OF PERU by Thomas S. Schulenberg, Douglas F. Stotz, Daniel F. Lane, John P. O’Neill, Theodore A. Parker III – Princeton University Press 2007–ISBN: 978-0-691-13023-1 

BIRDS OF VENEZUELA by Steven L. Hilty – Ed. Christopher Helm – ISBN: 0713664185  

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

South Dakota Birds and Birding – (Terry L. Sohl)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

The Online Guide to the Animals of Trinidad and Tobago

Peru Aves - Peru Birds

SORA - Occurrence of Large-billed Tern (Phaetusa simplex) in Ohio

Bird Fellow

 

Accueil

Page Laridés

Sommaire fiches

 

Sterne à gros bec
Phaetusa simplex

Ordre des Charadriiformes – Famille des Laridés

INTRODUCTION :
La Sterne à gros bec est une grande sterne au bec jaune disproportionné, long, épais et pointu. Il permet à l’oiseau de capturer des poissons de 4 à 12 centimètres de long en voletant au-dessus de l’eau et en plongeant pour saisir sa proie avec le bec. Cette sterne peut parfois devenir agressive, et il lui arrive de dérober de la nourriture aux autres oiseaux.
Elle fréquente généralement les eaux douces près des lacs et des fleuves et dans les zones humides, mais elle est également présente dans les estuaires, les baies, les bancs de sable et les plages selon la saison.
La Sterne à gros bec a été décrite pour la première fois en 1789 par Johann Friedrich Gmelin, un naturaliste, botaniste et entomologiste allemand.
L’espèce n’est pas spécialement menacée pour le moment, et la population semble stable. Deux sous-espèces partagent la vaste distribution dans une grande moitié nord de l’Amérique du Sud avec quelques passages dans des îles voisines. 

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :   
Longueur : 38-42 cm
Envergure : 86-91 cm
Poids : 208-247 gr

La Sterne à gros bec a les parties supérieures grises, généralement plus foncées que la plupart des sternes. Sur le dessus des ailes, les secondaires et les grandes couvertures sont blanches. En vol, les motifs des ailes sont très nets, avec les primaires noires et la tache blanche triangulaire des secondaires et des couvertures alaires qui rappellent la Mouette de Sabine. La queue fourchue est grise et relativement courte.

Les lores, les joues, le menton, la gorge et les parties inférieures sont blancs, y compris le dessous des ailes et de la queue. Mais les primaires et les secondaires ont des extrémités noires, et les côtés des flancs sont teintés de gris.

Sur la tête, le front blanc étroit contraste avec la calotte noire qui s’étend jusqu’à la nuque en formant une bande verticale, et englobe aussi les yeux.
Le bec jaune est long, épais et pointu. Les yeux sont brun noirâtre. Les pattes et les doigts palmés sont jaune verdâtre.  
Mâle et femelle sont semblables.

L’adulte non nuptial a le front et la calotte plus pâles, avec juste une tache noire à l’arrière de l’œil jusqu’à la nuque.

Le juvénile est plus clair dans l’ensemble et ressemble à l’adulte non nicheur. Il a moins de noir sur la tête, et les ailes et le dos sont tachetés de brun. Le bec est jaune terne.   

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Sterne à gros bec a deux sous-espèces.
P.s. simplex se trouve dans l’est de la Colombie vers l’est jusqu’à Trinidad et vers le sud à travers l’Amazonie. Elle était autrefois présente dans l’est de l’Equateur.
P.s. chloropoda se trouve dans les bassins des fleuves Paraguay et Paraná, et dans le sud-ouest et le centre-nord de l’Argentine (Santiago del Estero, rarement Córdoba). 
Cette race a les parties supérieures légèrement plus claires et le bec d’un jaune plus vif.

P.s. chloropoda

Argentine

HABITAT :  
La Sterne à gros bec peut être observée le long des côtes, dans les baies et les estuaires, sur les bancs de sable et dans les zones humides. Elle est également visible sur les fleuves et les lacs d’eau douce à l’intérieur des terres.
En dehors de la saison de reproduction, elle fréquente aussi les plages et les mangroves côtières. Elle se nourrit aussi bien de poisson d’eau douce que de mer.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Sterne à gros bec est bruyante. Elle émet des « squee-ee » et des « ink-onk » nasillards comme les cris des perroquets.
Les cris de contact sont des séries de « kew » et de « kree » rauques.   

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE : 
La Sterne à gros bec se nourrit dans les eaux douces et salées où elle pêche des poissons de 4 à 12 centimètres de long, mais elle capture aussi des crustacés et des insectes. Les proies aquatiques sont prises en volant au-dessus de l’eau et en plongeant pour les saisir avec le bec.
Quelques observations semblent indiquer qu’elle pourrait quelquefois chasser comme le Bec en ciseaux noir, en écumant la surface des eaux avec le bec ouvert. Les insectes sont happés après une poursuite en vol.

La Sterne à gros bec se montre souvent agressive, et il lui arrive de dérober la nourriture des autres oiseaux.
Elle est généralement vue seule ou en couple, mais elle dort souvent en petits groupes. Elle se joint à des troupes d’espèces mélangées pour se nourrir et pendant la nidification.

Pendant la saison de reproduction, cette grande sterne devient territoriale et revient souvent sur les mêmes sites de nidification. Elles se reproduisent souvent en compagnie d’autres espèces comme le Bec en ciseaux noir, d’autres sternes, et l’Engoulevent sable. Les deux adultes partagent les tâches liées à la reproduction.    

La Sterne à gros bec est habituellement considérée comme résident permanent dans la majeure partie de sa distribution. Cependant, elle se disperse après la reproduction et peut alors être observée dans une grande variété d’habitats aquatiques, et plus particulièrement le long des côtes.
L’espèce a été observée aux Antilles mais occasionnellement, au Honduras, au Costa-Rica, au Panama, et aux Etats-Unis dans l’Illinois, l’Ohio et le New Jersey. A Trinidad, elle est considérée comme visiteuse.
Elle est également rapportée dans l’ouest des Andes dans le nord-ouest du Pérou et dans le sud-ouest de l’Equateur.
Mais ces observations sont rares ou occasionnelles.

Juvénile observé dans l'ouest de l'Equateur où l'espèce est rare.

Le vol de la Sterne à gros bec est direct avec des battements peu profonds et puissants.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La saison de reproduction varie en fonction de la distribution. Elle a lieu en mai-juin et octobre-décembre dans le nord de la distribution, et en août-septembre en Argentine.
La Sterne à gros bec peut nidifier en couples isolés ou en groupes d’espèces mélangées. Elle est territoriale et monogame. La période de nidification dépend du niveau des eaux.
Le nid est une dépression grattée dans les bancs de sable et des plages, et aussi dans les plaines inondables d’Amazonie.

La femelle dépose habituellement 1-3 œufs gris pâle ou brun olive avec des marques brunes. Les deux adultes incubent pendant 27-30 jours. Après l’éclosion, les poussins quittent le nid dans les 24 heures et les parents les nourrissent. Ils seront capables de voler entre 55 et 65 jours après la naissance. Les adultes les défendent en harcelant les prédateurs et en réagissant à toutes les menaces qui se présentent.
Cette espèce produit une seule couvée par an.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :    
La Sterne à gros bec est largement répandue à travers sa vaste distribution en Amérique du Sud. Comme de nombreux oiseaux, elle est menacée par les changements dans son habitat, la montée des eaux et la prédation pendant la période de nidification.
La population de la race nominale est estimée à 10 000/25 000 individus, et celle de la race « chloropoda » est plus importante. Ces populations semblent stables pour le moment.
La Sterne à gros bec est actuellement considérée comme non menacée.              

P.s. chloropoda

Argentine