English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Thorn-tailed Rayadito
All : Festland-Stachelschwanzschlüpfer
Esp: Rayadito Común
Esp (Argentine & Chili): Rayadito
Ital: Rayadito codaspinosa
Nd: Doornstaartrayadito
Sd: Rayadito

Photographes :

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 8 By Josep del Hoyo-Andrew Elliott-David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334504

BIRDS OF SOUTH AMERICA – Passerines - by Robert S. Ridgely and Guy Tudor – HELM Field Guides – ISBN: 9781408113424

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Ordre des Passériformes

Sommaire fiches

 

Synallaxe rayadito
Aphrastura spinicauda

Ordre des Passériformes – Famille des Furnariidés

QUELQUES MESURES :
L : 13-14 cm
Poids : 10-13 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Ce petit oiseau de la famille des Furnariidés est toujours très actif. Le Synallaxe rayadito est une espèce commune au Chili et en Argentine.

L’adulte de la race nominale a la tête noire avec de longs et larges sourcils chamois orangés qui partent du front et rejoignent la nuque et le haut du dos. Le menton et la gorge sont blanchâtres.

Les parties supérieures sont brunes, devenant châtain-fauve sur le croupion et les couvertures sus-caudales. La queue fortement graduée porte des tubes allongés pratiquement sans barbes qui donnent une apparence « épineuse. Les couleurs sont complexes, un mélange de noir, brun, châtain et fauve. Elle est utilisée comme support lorsque l’oiseau grimpe dans les arbres.

Le dessus des ailes présente des couvertures noires, avec les moyennes couvertures terminées et bordées de fauve, et les grandes terminées de blanchâtre. Sur les ailes fermées, les dessins ressortent surtout noirs avec des marques chamois très évidentes dues aux bases fauve orangé des rémiges, et à la bande de même couleur qui les traverse.

Les parties inférieures sont blanchâtres avec le menton et la gorge blancs, et la poitrine et l’abdomen chamois terne. Les côtés du corps sont brunâtre clair, mais les flancs et les couvertures sous-caudales sont plutôt de couleur fauve.

Le bec est noirâtre. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris pâle.
Les deux sexes sont semblables. Le juvénile est plus terne.

On trouve trois sous-espèces :
A.s. spinicauda (ici décrite et photographiée) se trouve dans le centre et le sud du Chili, dans l’extrême ouest de l’Argentine, vers le sud jusqu’à la Terre de Feu, et sur les iles au large, y compris les Malouines.

A.s. bullocki se trouve sur l’ile de Mocha au large du centre-sud du Chili. Il ressemble à la race nominale avec la gorge blanchâtre et les parties inférieures teintées de chamois brunâtre.

A.s. fulva se trouve sur l’ile de Chiloé, au large du centre-sud du Chili. Il a les parties inférieures ocrées avec la gorge plus claire.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Synallaxe rayadito émet des cris variés, mais le plus commun et fréquent est un « trrrrrreet » court. Ce son peut parfois être prolongé avec des « tic » intercalés. On peut également entendre des « tsii-tsii-tsii-tsii… » haut-perchés et des « ti-ti » métalliques.

HABITAT :
Le Synallaxe rayadito est en général commun dans une variété d’habitats boisés et forestiers, mais il fréquente aussi localement les plaines arides avec des arbustes. Sur les iles, on peut le trouver dans les touffes d’herbes ou les broussailles.
Cette espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1200 mètres, et localement jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Voir ci-dessus dans « sous-espèces »

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Synallaxe rayadito est insectivore et consomme aussi bien des Diptères que des Hyménoptères. Il picore aussi les fruits pourrissants. Il est très actif et se nourrit à tous les niveaux, dans le feuillage, les mousses et les lichens, les branches et les troncs des arbres. Il vient occasionnellement sur le sol. Il se déplace souvent avec la queue relevée.
Il est visible en couples ou en petits groupes de 5 à 7 oiseaux, parfois jusqu’à une quinzaine. Ils se rassemblent en groupes plus importants en dehors de la saison de reproduction pendant l’automne et l’hiver australs.
Ses comportements ont souvent été comparés à ceux des Paridés de l’hémisphère nord.

Les comportements nuptiaux de cette espèce sont peu connus. Le Synallaxe rayadito nidifie dans des cavités, dans un arbre ou une souche. Les dessins et les couleurs du plumage sont probablement mis en valeur par des postures adaptées pendant les parades, et la queue fortement graduée est dressée et déployée.

Cette espèce est résidente dans sa distribution.

VOL :
Comme de nombreux Furnariidés, Le Synallaxe rayadito a les ailes relativement courtes, arrondies, mais quelque part légèrement pointue aussi. Ces traits physiques reflètent son statut d’oiseau sédentaire et le fait qu’il ne se nourrit pas en volant.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu durant le printemps et l’été australs, d’octobre à janvier.
Le Synallaxe rayadito nidifie dans une cavité, dans un arbre, sous de l’écorce un peu lâche ou dans une crevasse dans le tronc, dans un creux dans une souche, et parfois sous un toit. Le nid est fait avec des radicelles, des tiges de plantes épiphytes et des herbes. Quelques plumes tapissent l’intérieur du nid.
L’espèce est monogame.

La femelle dépose 3-4 œufs. Les deux parents partagent l’incubation qui dure environ deux semaines. La croissance des poussins se déroule sur trois semaines au bout desquelles les jeunes quittent le nid. Ils sont nourris avec des insectes par les deux parents qui partagent toutes les tâches liées à la reproduction.
Cette espèce produit une à deux couvées par saison.

ALIMENTATION :
Le Synallaxe rayadito se nourrit principalement d’insectes, et plus spécialement de Diptères et d’Hyménoptères. Il lui arrive de picorer des fruits pourrissants de Berberis, Ribes et Gunnera.
Il se nourrit en cherchant dans le feuillage, les branches et sur le tronc des arbres, à tous les niveaux depuis le sous-bois jusqu’à la canopée, et parfois sur le sol.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Synallaxe rayadito peut être commun ou localement abondant dans sa distribution où il n’y a que quelques populations humaines éparses.
L’espèce n’est pas menacée actuellement.