English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Tangara à ventre roux
Ang: Buff-bellied Tanager
All: Braunbauchtangare
Esp: Tangara Sencilla
Pérou: Tangara de Vientre Anteado
Ita: Tanagra panciacamoscio
Nd: Taanbuiktangare
Sd: beigebröstad tangara

Photographe:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador & My bird pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 16 by Josep del Hoyo- Andrew Elliot-David Christie – Lynx Edicions – ISBN: 9788496553781

TANAGERS: Natural History, Distribution and Identification (Helm Identification Guides) - By Morton L. Isler and Phyllis R. Isler - Christopher Helm Publishers Ltd; New edition (30 April 1999) - ISBN-10: 0713651164

BIRDS OF PERU by Thomas S. Schulenberg, Douglas F. Stotz, Daniel F. Lane, John P. O’Neill, Theodore A. Parker III – Princeton University Press 2007 – ISBN: 978-0-691-13023-1

BIRDS OF SOUTH AMERICA – Passerines - by Robert S. Ridgely and Guy Tudor – HELM Field Guides – ISBN: 9781408113424

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Birds Guide Thraupidae  

Fatbirder - Thraupidae - Tanagers & Allies

Peru Aves - Peru Birds

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Wikipedia, la enciclopedia libre

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches 

 

Tangara à ventre roux
Thlypopsis inornata

Ordre des Passériformes – Famille des Thraupidés

INTRODUCTION :
Le Tangara à ventre roux est l’un des membres du genre Thlypopsis aux côtés de cinq autres espèces. Ces oiseaux ressemblent aux Parulidés, les fauvettes du Nouveau Monde, avec une apparence et des comportements assez similaires.
Ils fréquentent les forêts de feuillus, les clairières avec des arbustes et les lisières des forêts, à une altitude située entre 450 et 1800/2000 mètres dans l’extrême sud-est de l’Equateur et le nord-ouest du Pérou. Ils se nourrissent surtout de petits arthropodes, et sont souvent observés en couples ou en petit groupes familiaux.  
Le Tangara à ventre roux a une population stable pour le moment, et l’espèce est décrite comme étant « assez commune » dans sa distribution.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 13 cm
Poids : 14-17 gr

Le Tangara à ventre roux a les parties supérieures gris-olive sur le dos, le croupion et les couvertures sus-caudales. Sur le dessus des ailes, les couvertures sont gris-olive et teintées de brunâtre, tandis que les premières couvertures sont sombres. Les rémiges sont également foncées avec des liserés étroits olive grisâtre sur les plumes externes. En revanche, les plumes internes sont plutôt bordées et teintées de brunâtre. La queue est gris-olive et teintée de brunâtre.
La gorge et les parties inférieures sont chamois orangé pâle, mais le milieu de l’abdomen et les couvertures sous-caudales sont blanchâtres avec une teinte chamoisée.

Sur la tête, la calotte et la nuque sont roux-cannelle pâle, mais la couleur devient uniformément chamoisée sur la face en formant un large sourcil.
Le bec est noir grisâtre, avec la mandibule inférieure plus claire et plus bleutée. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris bleuâtre.

La femelle est plus terne que le mâle, en particulier sur la calotte et la nuque qui contrastent moins fortement avec le dos. Les couvertures auriculaires sont d’une couleur cannelle plus prononcée, tandis que le reste de la face et les parties inférieures sont chamois teinté d’orangé clair.

L’immature ressemble à la femelle, mais il a les parties supérieures plutôt olive grisâtre et le dessous jaunâtre.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Tangara à ventre roux se trouve dans l’extrême sud-est de l’Equateur et le nord-ouest du Pérou.

HABITAT :
Le Tangara à ventre roux fréquente les pousses secondaires sèches, arbustives et semi-arides, les forêts sèches, les broussailles sèches le long des fleuves et dans les ravins et les lisières des forêts.
L’espèce est visible entre 450 et 2000 mètres d’altitude au Pérou, et entre 650 et 1200 mètres dans le sud de l’Equateur.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Tangara à ventre roux émet des petits cris « sip » ou « seep » lorsqu’il se nourrit en groupe.
Le chant est une série de notes haut-perchées « seer » et « seek » émises en combinaisons variables. Nous pouvons également entendre un « seet-a » répété doucement.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Tangara à ventre roux se nourrit principalement de petits arthropodes. Il cherche ses proies près du sol au bord des forêts, mais il peut également être observé dans les hautes herbes et les petits arbustes. Il glane des proies dans le feuillage, souvent sur les petites feuilles d’arbres du genre Acacia et sur les branches externes, et il sonde aussi les fleurs.

Il est souvent vu en couple ou en petit groupes familiaux de 4-5 individus. Ils se nourrissent a des hauteurs variables mais également près du sol, ou quelquefois en haut dans la canopée des arbres des forêts sèches.

Les comportements du Tangara à ventre roux pendant la saison de reproduction sont inconnus. Le système de reproduction est généralement monogame dans la majorité des espèces de tangaras.

Le Tangara à ventre roux est apparemment résident dans sa distribution.
La forme des ailes reflète les habitudes sédentaires de l’espèce, et le manque de quête aérienne de nourriture. Cependant, ce sont des oiseaux qui volent bien et rapidement entre les zones de repos ou de nidification et les aires de nourrissage.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Il n’y a pas d’information sur les comportements de l’oiseau pendant cette période.
La saison de reproduction a généralement lieu pendant la période où les ressources de nourriture sont abondantes, souvent septembre-octobre en Amérique du sud.
Les nids des autres tangaras du genre Thlypopsis sont des coupes ouvertes construites sur les branches des arbres. La couvée peut contenir 3-5 œufs incubés par la femelle qui est nourrie par le mâle pendant cette période. Les jeunes sont nourris par les deux parents.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Tangara à ventre roux a une distribution restreinte dans laquelle il est peu commun ou localement assez commun. Il est menacé par la perte de l’habitat à cause de la conversion des certaines zones en terres agricoles, mais uniquement dans peu d’endroits.
La population semble stable pour le moment, et actuellement, le Tangara à ventre roux n’est pas globalement menacé.