English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Tétras lyre
Tetrao tetrix

Ordre des Galliformes – Famille des Tétraonidés

QUELQUES MESURES :
L : M : 60 cm – F : 45 cm
Poids : M : 1100-1250 gr (parfois jusqu’à 1800gr)- F : 750-1100 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 12 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le tétras lyre est une espèce sédentaire qui effectue des parades spectaculaires dans des arènes appelées « leks ». C’est un oiseau timide et prudent.

Le mâle adulte a le plumage noir brillant avec des reflets bleus ou verts. Sur les ailes, on peut voir une tache blanche au niveau du poignet, et une barre alaire blanche très nette. Les couvertures sous-caudales utilisées lors des parades sont d’un blanc pur.

La queue présente des rectrices externes plus longues recourbées vers l’extérieur, donnant à l’ensemble la forme d’une lyre.  

Sur la tête noire et brillante, on peut voir un lobe rouge vif au-dessus de chaque œil.

Les yeux sont bruns. Le bec est légèrement crochu et noir.

Les pattes et les doigts sont brun foncé.

En plumage d’automne, le mâle présente des plumes barrées ou tachetées de brun sur la tête. La gorge est teintée de blanc. Les lobes rouges sont beaucoup moins importants.

La femelle est plus petite que le mâle. Elle a le plumage brun, cryptique, densément tacheté de noir. Elle présente une barre alaire blanche étroite. La queue est courte et apparaît légèrement fourchue quand elle est fermée.

Le premier hiver ressemble aux adultes, mais le jeune mâle est plus brun et plus terne. Les rectrices externes sont moins recourbées. Il obtient sa maturité sexuelle à l’âge de un an.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le tétras lyre est plutôt silencieux en dehors des leks. Mais pendant les parades, on peut entendre de longues complaintes basses, des sons qui portent loin (jusqu’à 3-4 km), produits par les mâles. Ces complaintes sont intercalées de sons discordants, des sortes d’éternuements « chooEESH ».  
                                                                                        
HABITAT :
Le tétras lyre fréquente souvent les zones situées entre les forêts et les zones découvertes telles que les steppes, les marais, les landes de bruyères et les zones cultivées proches.
Mais l’habitat est très variable et on peut trouver cette espèce dans les plaines mais aussi en montagne, jusqu’à 2000-3000 mètres d’altitude selon la région. Il préfère les forêts de conifères mais fréquente aussi les forêts mixtes. En général, les aires de reproduction comprennent une grande variété d’essences. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le tétras lyre est sédentaire et se reproduit dans le nord de l’Eurasie, surtout dans les régions boréales. Quelques migrations d’hiver régulières sont observées dans certaines parties de la Sibérie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le tétras lyre se nourrit de végétaux surtout en hiver. Au printemps, il préfère les baies, les tiges et les jeunes pousses de plusieurs types de plantes. Les poussins se nourrissent d’insectes, en particulier de fourmis. La nourriture dépend des conditions climatiques.

Pendant la période de reproduction, les mâles effectuent des parades sur des arènes ou leks. Ils se rassemblent pour parader sur leurs sites favoris dès l’aube. De tels groupes peuvent réunir jusqu’à 40 coqs, mais parfois beaucoup plus.
Ils effectuent ce rituel presque tout au long de l’année, excepté à la fin de l’été et en automne au moment de la mue.

Les leks sont situés dans des clairières dans les bois ou en lisière de forêt. Les mâles paradent pour attirer les femelles. Peu de temps après leur arrivée sur les lieux, ils émettent leur complainte tout en dressant et en déployant la queue de façon à exposer les sous-caudales blanches.

Habituellement, deux mâles se font face et effectuent des courbettes en duos, une sorte de combat rituel finissant parfois en lutte véritable.
Tandis que les mâles exposent leurs plumes blanches, ils dressent les rectrices recourbées et gonflent leur cou, en émettant un roucoulement régulier et répété.

Pendant ces parades, les femelles sont à proximité et les regardent.
Ces parades peuvent continuer même s’il n’y a aucune femelle. Mais quand une femelle est attirée par un mâle, l’accouplement a lieu. Mais le mâle ne participera pas du tout à l’élevage des jeunes.

VOL :
Le tétras lyre peut s’envoler brusquement avec des battements silencieux et se percher aisément dans un arbre.

Comme les autres Galliformes, il a des ailes relativement courtes et arrondies, très utiles pour atteindre des grandes vitesses rapidement, mais avec une grosse dépense d’énergie.
Le vol commence par un départ bruyant et se poursuit avec une série de battements très actifs alternés de glissés rapides effectués avec les ailes courbées vers le bas.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu au printemps, avec la ponte en mai-juin.
Le nid est sur le sol, mais il peut aussi être situé bas dans un buisson. Il est caché parmi les broussailles ou la végétation haute, entre les racines à la base d’un arbre, sous de la végétation basse ou contre une grosse pierre.
C’est une dépression peu profonde grattée dans le sol  et tapissée de plantes et de plumes.

La femelle dépose 6 à 11 œufs blanc-crème tachetés de brun.
L’incubation dure environ 25 à 27 jours. La femelle quitte le nid trois fois par jour pour se nourrir.
Les poussins abandonnent le nid très vite après la naissance et sont capables de voler entre 15 jours et un mois. Ils se nourrissent d’insectes. 
La femelle les élève seule.

ALIMENTATION :
Le tétras lyre se nourrit principalement de matières végétales telles que les bourgeons et les jeunes pousses de plusieurs sortes d’essences d’arbres et d’arbustes. Il consomme aussi des baies et des graines. Les poussins se nourrissent d’insectes, en particulier de fourmis.

Ang : Black grouse
All : Birkhuhn
Esp : Gallo-lira común
Ital: Fagiano di monte
Nd: Korhoen

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Paul Guillet 
Photos d’Oiseaux

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

The Longevity List (Roland Staav)

 

Accueil

Page Famille Tétraonidés

Sommaire fiches

 

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Les populations de tétras lyre ont subi des déclins dans les années récentes, à cause de la déforestation au bénéfice de l’élevage et de l’expansion de l’agriculture.
Localement, la chasse excessive et les dérangements aux leks sont d’importantes menaces dans certaines parties de l’habitat.
La prédation par les mammifères, les corvidés et les rapaces joue aussi un rôle dans ces déclins.