English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

 

Touraco concolore
Corythaixoides concolor

Ordre des Musophagiformes – Famille des Musophagidés 

QUELQUES MESURES:
L : 47 à 51 cm ; Poids : M: 220 à 300 gr – F: 200 à 305 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Le touraco concolore doit son nom anglais à son cri caractéristique.

Le mâle adulte est d’une couleur grise très douce. Sur les parties supérieures, les rémiges et les premières couvertures sont d’un gris plus foncé. La queue grise devient plus sombre vers l’extrémité qui est brun foncé.
Sur les parties inférieures, le menton et la gorge sont plus foncés que l’abdomen, alors que la poitrine présente une légère teinte verdâtre olive.

Sur la tête, le plumage est gris clair, plus pâle autour des yeux. La calotte porte une magnifique crête légèrement hirsute d’environ 6 à 7 cm de longueur. Cette crête est soit dressée soit aplatie, suivant le moment.
Le bec puissant, court et courbé est noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noirs.

Les deux sexes sont semblables.

Le juvénile a le plumage plus chamoisé que les adultes, et sa crête est plus courte.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le touraco concolore est bruyant, avec un cri nasillard et typique, descendant en tonalité, avec la seconde note plus accentuée « g’wa-ay, g’wa-ay ».  
Ces cris sont caractéristiques des savanes africaines. Ces oiseaux émettent des séries de notes plaintives, donnant son nom anglais à l’espèce.

HABITAT :
Le touraco concolore fréquente surtout les terres où poussent les acacias, les savanes épineuses et les zones boisées proches avec acacias. Cette espèce est souvent vue dans les zones urbaines telles que les parcs et les jardins. Le touraco concolore dépend beaucoup de l’eau. On peut le trouver depuis le niveau de la mer jusqu’à 1500 mètres d’altitude, parfois plus. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
Le touraco concolore vit en Afrique du Sud.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le touraco concolore est grégaire et se déplace en groupes d’une vingtaine d’oiseaux, très occupés à sautiller dans les arbres.

Il adore les fruits tels que les figues sauvages et les baies. Il se nourrit parfois dans les jardins où il consomme des légumes. Il sonde les fleurs pour le nectar. Il capture aussi les termites sur le sol, et happe de nombreux insectes volants. Il prend des fruits tombés sur le sol, et se nourrit aussi dans les parties basses des arbustes et des buissons.
Le touraco concolore est considéré comme parasite dans les vergers et les cultures où il cause des dommages. Il a besoin de boire régulièrement, et les oiseaux se rassemblent aux points d’eau par groupes d’une trentaine.

Pendant la saison de reproduction qui commence avec les pluies, le touraco concolore est beaucoup plus bruyant et crie davantage. On peut aussi observer des poursuites d’un arbre à l’autre, et des offres mutuelles de nourriture. Les parades sont effectuées avec le bec ouvert ou fermé, la crête dressée ou aplatie, des courbettes de la tête et la queue agitée de soubresauts.

Le touraco concolore est résident dans son habitat, mais il effectue des déplacements saisonniers suivant les ressources de nourriture et d’eau dans la partie sud de l’Afrique.

VOL :
Le touraco concolore s’envole de manière assez ferme, et il peut parcourir de longues distances avec un vol relativement puissant et énergique.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
La saison de reproduction varie selon la localisation, mais en Afrique du Sud et au Zimbabwe, le touraco concolore se reproduit toute l’année.
Il nidifie habituellement dans les acacias ou autres arbres épineux, mais parfois aussi dans d’autres espèces d’arbres sans épines.

Le nid est une plate-forme lâche faite de rameaux et de brindilles, de 20 à 24 cm de diamètre environ, à une hauteur qui peut varier de 3 à 20 mètres au-dessus du sol. Les deux adultes construisent le nid, souvent caché dans le feuillage, mais pas nécessairement.
La femelle dépose 1 à 4 œufs blancs ou bleu clair, parfois 4, légèrement brillants. L’incubation dure de 26 à 28 jours, partagée entre les deux adultes. La nuit, la femelle couve plus que le mâle.
Les poussins sont couverts de duvet brun et dense. Les deux parents les nourrissent par régurgitation.
Quand les jeunes sont âgés de 2 ou 3 semaines, ils sont capables d’escalader les branches autour du nid. Ils l’abandonnent définitivement 23 jours après la naissance et peuvent voler à l’âge d’un mois.
Les parents les nourrissent encore pendant 40 à 45 jours, et les jeunes sont indépendants à l’âge de sept semaines.

ALIMENTATION:
Le touraco concolore se nourrit principalement des fruits de plusieurs espèces d’arbres, et aussi de fruits cultivés. Il consomme les cosses des acacias et sonde les fleurs pour le nectar, il consomme aussi les fleurs, les bourgeons et les feuilles. Il capture également les termites sur le sol.

PROTECTION/MENACES/ STATUTS:
Le touraco concolore est commun dans la plupart des zones de son habitat, et l’espèce n’est pas spécialement menacée.
Cependant, il est considéré comme un parasite des vergers et des jardins, et il est donc  souvent persécuté. Il est aussi tué en grands nombres pour sa chair. Les chasseurs ne l’aiment pas parce qu’il alerte le gibier potentiel par ses cris perçants.
De plus, le touraco concolore est la proie des rapaces tels que l’aigle bateleur et l’autour tachiro, et d’autres oiseaux de proie.

Ang : Grey Go-Away Bird
All : Graulärmvogel
Esp : Turaco Unicolor
Ital : Turaco unicolore
Nd :  Vale Toerako

Photos de Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire fiches