English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: Grey Trembler
All: Grauzitterdrossel
Esp: Cocobino Gris
Ita: Tremulo grigio
Nd: Grijze Sidderspotlijster
Sd: Grå darrhärmtrast

Photographe:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 10 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 8487334725

WRENS, DIPPERS AND THRASHERS by Brewer David – illustrated by Barry Kent Mackay- Yale University Press - ISBN: 0300090595

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Birds & Co Les Oiseaux de Martinique

HBW Alive

 

Accueil

Page Mimidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Trembleur gris
Cinclocerthia gutturalis

Ordre des Passériformes – Famille des Mimidés

INTRODUCTION :
Présent uniquement en Martinique et sur Sainte Lucie, le Trembleur gris présente un dimorphisme sexuel moins prononcé au niveau de la longueur du bec que chez le Trembleur brun. Tous deux ont le même genre de comportements lorsqu’ils font trembler leurs ailes. Le Trembleur gris est plutôt arboricole. Il est endémique des Petites Antilles.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 23-26 cm
Poids : 65-76 gr

L’adulte de la race nominale a les parties supérieures (calotte, dos et ailes) gris brun. Les ailes paraissent habituellement plus sombres. La queue de couleur semblable est relativement courte et souvent dressée au-dessus du dos.
Sur les parties inférieures, la gorge ainsi que le centre de la poitrine et de l’abdomen sont blanc chamoisé, alors que les côtés de la poitrine, les flancs et les cuisses sont brun grisâtre, avec les flancs un peu plus foncés. Les couvertures sous-caudales sont brun grisâtre avec des liserés blancs plus ou moins visibles.

Sur la tête gris brun, les lores et les couvertures auriculaires sont noirâtres.
Le long bec noirâtre est légèrement courbé vers le bas. Les yeux sont jaunes. Les pattes et les doigts sont brun foncé.

Les deux sexes ont le même plumage, mais la femelle est légèrement plus petite que le mâle alors que son bec est plus long. 
Le juvénile est plus brun que les adultes. Il a la poitrine tachetée et ses yeux sont gris foncé et non jaunes.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Il existe deux sous-espèces.
C.g. macrorhyncha se trouve sur Sainte Lucie, dans le centre-sud des Petites Antilles.  Cette race a les parties inférieures blanc chamoisé terne ou chamois grisâtre pâle. Les couvertures sous-caudales et les flancs sont cannelle pâle et les côtés sont teintés d’olive grisâtre.  

C.g. gutturalis (ici décrite et représentée) se trouve en Martinique, dans le centre des Petites Antilles.

HABITAT :
Le Trembleur gris fréquente les forêts matures humides, aussi bien en plaine qu’en montagne. L’espèce est moins visible dans les habitats plus secs.
Il est moins confiné dans les habitats forestiers humides que le Trembleur brun, et fréquente une plus grande variété de lieux.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Trembleur gris répète des notes et des phrases ondulantes et sifflées, qui peuvent être discordantes ou mélodieuses.
Il émet également des sons et des cris durs, ainsi que des sifflements chevrotants.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Trembleur gris se nourrit d’insectes, de petits vertébrés, de fruits et de baies. Cet oiseau arboricole se nourrit dans la végétation, sondant les touffes d’épiphytes avec son long bec, et déchirant les enchevêtrements de plantes.
Comme le Trembleur brun, il se nourrit à tous les niveaux dans la végétation, y compris sur le sol.

Le Trembleur gris est souvent vu seul. Il fait trembler fréquemment ses ailes à semi-ouvertes et tombantes, comme de nombreux Mimidés.
Ce comportement semble plus fréquent pendant la saison de reproduction. Alors que les deux partenaires sont ensemble et sautent d’une branche à l’autre dans un arbre, l’un des deux oiseaux, probablement le mâle, balance son corps d’un côté à l’autre avec le cou étiré et la tête qui tourne. Les ailes tombantes sont agitées de tremblements nerveux.

Le Trembleur gris est sédentaire dans sa distribution.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :     
La saison de reproduction a lieu de mars à août.
Le nid présente apparemment un dôme, ce qui est inhabituel chez les Mimidés. La structure a aussi une entrée latérale. Le nid est fait avec des herbes sèches. Il est souvent placé dans un palmier, mais aussi parfois dans une cavité d’arbre ou dans une fourche.

La femelle dépose 2-3 œufs  bleu verdâtre et unis.
Il n’y a pas d’autres informations pour le moment.   

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Trembleur gris est assez commun dans sa distribution restreinte sur les deux iles. La population globale semble stable et l’espèce n’est pas menacée actuellement.