English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Black Vulture
All : Rabengeier
Esp : Zopilote Negro
Ital : Urubù
Nd : Zwarte Gier
Sd : Korpgam
Port :Urubu-de-cabeça-preta

Photographes :   

Marc Chrétien
MURINUS

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Maxime Dechelle
LEPAPARRAZO

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Eduardo Andrés Jordan
MIS AVES – AVES DE ARGENTINA

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Philippe Wolfer
OISEAUX D’ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :    

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

Avibase (Lepage Denis)

Hawk Mountain

The Peregrine Fund – World Centre for Birds of Prey

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Famille Cathartidés

Page rapaces

Sommaire fiches

 

Urubu noir
Coragyps atratus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Cathartidés

QUELQUES MESURES :
L : 56-68 cm
Env : 137-150 cm
Poids : 1100-1900 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’Urubu noir est une espèce du Nouveau Monde. Parmi tous les membres de la famille des Cathartidés, il est celui dont l’alimentation est la plus variée. En plus d’être un charognard, il tue aussi des proies vivantes et consomme des matières végétales.

L’adulte a le plumage d’un noir terne avec de faibles reflets sur les ailes et la queue. Sur les ailes, les rémiges primaires externes forment une tache blanc grisâtre très nette en vol. La queue est courte et carrée à son extrémité.

La tête et le cou sont nus. La peau gris foncé ou noirâtre présente de nombreux plis et verrues. Les yeux sont bruns. Le bec est gris, avec la cire grise et l’extrémité crochue blanchâtre. Les pattes et les doigts sont grisâtres.

Les deux adultes sont semblables.
Le juvénile a la peau moins plissée sur la tête, et quelques plumes duveteuses.

Juvénile: tête lisse et duveteuse

On trouve trois sous-espèces, atratus, brasiliensis et foetens. Elles diffèrent par la taille et par l’étendue des taches alaires claires.  

CRIS ET CHANTS :
L’Urubu noir, comme les autres Cathartidés, n’a pas de syrinx ni de muscles associés, ce qui rend ce rapace presque silencieux.
Cependant, il produit une étrange variété de sons tels que souffles, vibrations et éternuements, mais peu sonores. Ces rapaces sont plus bruyants pendant la période de reproduction, produisant alors des ronflements et des sifflements d’avertissement si un intrus s’approche.

HABITAT :
L’Urubu noir est souvent vu dans les zones ouvertes ou partiellement boisées, et en général près des activités humaines, autour des villes où il profite des décharges et des élevages de poissons.
Il fréquente les basses terres le long des cours d’eau dans les espaces découverts. On le trouve rarement dans les forêts épaisses.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
L’Urubu noir vit depuis le sud et le sud-est des Etats-Unis, jusqu’au centre de la Patagonie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’Urubu noir se nourrit souvent en groupes familiaux. Ce vautour est d’abord un charognard, mais il chasse aussi des insectes, prend les œufs des autres oiseaux et du poisson. Il peut tuer ou blesser un nouveau-né ou des mammifères et des oiseaux malades. Près des villes, il fréquente souvent les décharges.

Il domine les autres vautours autour des carcasses où il se nourrit des muscles et des viscères grâce à la large ouverture de sa bouche. Quand il se nourrit, il devient agressif et déplace les autres charognards.

L’Urubu noir s’attaque au bétail, mais surtout aux nouveau-nés, veaux et agneaux. Plusieurs vautours harcèlent le jeune animal, lui piquent les yeux, les narines ou la langue avant de le tuer quand il est épuisé.

Il trouve sa nourriture en planant et en observant depuis une certaine distance, et descend quand il aperçoit d’autres vautours autour d’une carcasse. Il est également capable de repérer le corps d’un petit animal mort, ainsi que de capturer des proies vivantes peu actives.

L’Urubu noir effectue des parades aériennes au moment de la reproduction, des vols circulaires et des poursuites dans les airs, et ensuite, une descente en spirale. Les liens du couple durent pour la vie. Les deux partenaires paradent ensemble sur un perchoir, étendant leurs ailes et sautant en l’air tout en émettant des sortes de jappements.   

Ces rapaces dorment en grands nombres dans des dortoirs communs. Les membres d’une même famille restent ensemble toute l’année et ont des comportements sociaux entre eux, lissent leurs plumes, se nourrissent ensemble et se défendent contre n’importe quelle attaque. Il leur arrive de s’associer à d’autres familles et de s’entraider pour trouver de la nourriture.

L’Urubu noir est bien connu pour ses comportements sociaux par rapport aux autres vautours moins grégaires.

Il aime et a besoin du soleil. Comme les autres Cathartidés, il est souvent vu les ailes largement étendues, posé sur un perchoir exposé tôt le matin, mais aussi dans la journée. Ceci est probablement un moyen pour  conserver l’énergie perdue pendante la nuit, et aussi une façon de garder les plumes des ailes en bon état en leur rendant la souplesse perdue au cours des longs vols grâce à la chaleur.

L’Urubu noir est résident dans sa distribution, même si des mouvements locaux et saisonniers sont observés.

VOL :
L’Urubu noir plane avec les ailes aplaties, mais il les bat fréquemment. Son vol est puissant, effectué avec des battements rapides et peu profonds intercalés de glissés.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie en fonction de la distribution.
L’Urubu noir ne construit pas de nid. Il nidifie dans des cavités naturelles comme les crevasses rocheuses, les grottes, les trous dans les arbres et les souches. Il observe le site potentiel pendant une longue période de 4 à 6 semaines afin de s’assurer de la sécurité des lieux.

La femelle dépose deux œufs et les deux parents incubent pendant 38 à 45 jours, en prenant des tours toutes les 24 heures. Les poussins sont couvés en permanence pendant les deux premières semaines. Les deux adultes les nourrissent par régurgitation de nourriture liquide une vingtaine de fois par jour. A l’âge de deux semaines, ils reçoivent de la nourriture solide.
Ils quittent le nid au bout de 10 à 14 semaines, mais ils dépendent des parents pendant une longue période d’environ 8 mois. Ensuite, ils se nourrissent en groupe familial jusqu’à la saison de reproduction suivante.  

ALIMENTATION :
L’Urubu noir est d’abord un charognard qui se nourrit autour des carcasses des grands animaux, mais il prend aussi les corps de petits mammifères. Il peut tuer un nouveau-né, agneau ou veau, ou des proies malades ou blessées, oiseau ou mammifère.

Selon la distribution, il consomme aussi des jeunes tortues de mer, des poissons vivants et des petits reptiles, les œufs et les poussins d’autres oiseaux, et fréquente aussi les décharges.
Cette espèce se nourrit également de matières végétales comme les patates douces et certains fruits.   

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Urubu noir semble avoir des populations saines et stables. Il profite des activités humaines qui lui procurent des sources de nourriture abondantes. Les nombres ont augmenté en Amérique Centrale et du Sud durant les quatre derniers siècles.
Cette espèce est commune et largement répandue dans son vaste habitat.