English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Verdier d’Europe
Chloris chloris

Ordre des Passériformes – Famille des Fringillidés

QUELQUES MESURES :
L : 14-15 cm
Env : 25-28 cm
Poids : 25-31 gr

LONGEVITE : jusqu’à 13 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le verdier d’Europe est un oiseau trapu au corps rondelet. Cette espèce fréquente souvent les mangeoires en hiver, et apprécie tout particulièrement les graines de tournesol.

Le mâle adulte en plumage nuptial a les parties supérieures vert-olive teintées de jaune. Le dessus des ailes est plus foncé. Les rémiges sont plutôt grises avec des liserés jaune vif aux primaires. Quand les ailes sont fermées, on peut voir une tache jaune très évidente. La queue est grise avec une tache jaune à la base des rectrices externes.
Les parties inférieures sont jaune verdâtre dans l’ensemble.
La tête est vert-olive. Le bec robuste et conique est de couleur corne. Les yeux sont brun foncé avec les lores bruns. Les pattes et les doigts sont rosâtres.

Le mâle adulte en hiver est plus terne. Il présente des taches gris clair sur les côtés de la tête, ainsi qu’un collier gris indistinct sur le devant du cou. Le front et la zone oculaire sont plutôt verts.

La femelle adulte est plus terne, plus brune dans l’ensemble. Les taches jaunes des ailes sont moins évidents. Son plumage est légèrement teinté de vert ou de jaune au milieu de l’abdomen.

Le juvénile ressemble à la femelle, avec un plumage plus gris et donc plus terne. Il est intensément strié d’un ton plus foncé sur l’ensemble du corps. Il a des liserés jaunes indistincts sur les primaires et les rectrices.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le verdier d’Europe émet un « djururut » rapide en vol. On peut aussi entendre un « tsooeet » doux et un « chup » bref.
Le chant est souvent lancé au cours d’un vol circulaire. C’est une série de phrases gazouillées finissant en long « dzweeeee » nasillard. Ce chant plus ou moins mélodieux est émis par le mâle et accompagne le vol nuptial papillonnant.

HABITAT :
Le verdier d’Europe fréquente les zones boisées ouvertes et leurs lisières, les zones buissonneuses, les jardins et les cultures. Il s’est bien adapté à la présence humaine.
Les populations du nord de la distribution migrent vers le sud en hiver, et fréquentent différentes sortes d’habitats, y compris les côtes maritimes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le verdier d’Europe est commun et largement répandu à travers l’Europe, l’Afrique du Nord et le sud-ouest de l’Asie. L’espèce a été introduite en Nouvelle Zélande.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le verdier d’Europe se nourrit principalement de graines de tournesol. Il fréquente souvent les mangeoires et il est très commun dans les jardins. Cet oiseau est très agile et arrive à prendre la nourriture offerte dans des distributeurs suspendus. Il consomme aussi des baies et des bourgeons, ainsi que les graines de nombreuses autres plantes.
En hiver, on peut voir des groupes se nourrir sur le sol où les oiseaux sautillent aisément entre les herbes.

Grâce à son bec puissant, le verdier peut consommer une grande quantité de nourriture chaque jour. De nombreux oiseaux peuvent se rassembler sur les zones cultivées et ils représentent parfois un réel problème à la période des récoltes.

Le verdier d’Europe mâle commence les vols nuptiaux dès le mois de mars. Pendant la saison de reproduction, il effectue des vols papillonnants en dessinant des cercles, avec des battements lents semblables à ceux des chauves-souris. Pendant ce vol, il émet continuellement son chant.
Les couples formés se perchent souvent en haut des arbres, avec le mâle toujours à découvert. 

Le verdier d’Europe est plutôt sédentaire, mais plusieurs dispersions ont lieu après la saison de reproduction. Les oiseaux des parties les plus au nord de l’habitat peuvent migrer vers le sud en hiver. Habituellement, ce sont les jeunes qui se déplacent, mais les adultes sont plutôt résidents dans leur habitat.

VOL :
Le verdier d’Europe a un vol ondulant, alternant des battements actifs et des glissés avec les ailes fermées. Les taches jaunes des ailes et de la queue sont très visibles en vol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu au printemps, démarrant au cours de la seconde moitié d’avril et se poursuivant jusqu’en août, avec des jeunes volant tout juste à fin août.

Le verdier d’Europe nidifie habituellement en solitaire, mais il peut parfois former des colonies lâches où chacun défend son petit espace. Le nid est caché dans la végétation, les buissons, les plantes grimpantes, les petits arbustes pourvus de feuillage, les arbres de taille moyenne situés dans les parcs et les jardins à l’intérieur des villes ou dans la campagne environnante.

Le nid est souvent dans une fourche à une hauteur moyenne. C’est un nid volumineux fait d’herbes sèches et de mousse. L’intérieur est tapissé de fibres végétales, radicelles, poils, plumes et laine.

La femelle dépose 4 à 6 œufs brillants, bleu clair ou blanc-crème, avec quelques marques roussâtres ou violacées. L’incubation dure environ 13 à 14 jours, assurée par la femelle qui est nourrie par le mâle pendant toute la période.
A la naissance, les poussins sont couverts de duvet blanc grisâtre épais et long. Ils sont nourris avec des larves d’insectes par les deux parents pendant les premiers jours. Ensuite, les parents régurgitent fréquemment une pâte jaunâtre constituée de graines.
Ils quittent le nid au bout de 13 jours mais ne volent pas encore, mais en général, ils abandonnent le nid à 16-18 jours et peuvent voleter.
Cette espèce produit deux à trois couvées par an.

ALIMENTATION :
Le verdier d’Europe se nourrit principalement de graines de tournesol, mais il prend aussi des graines provenant de plantes diverses, des bourgeons, des baies et des insectes pendant la nidification.

PROTECTION/MENACES/ STATUTS :  
Les populations du verdier d’Europe ont décliné à cause des changements survenus dans les pratiques de l’agriculture. Ceci est la raison de la présence de cette espèce aux mangeoires.
Cependant, cette espèce est commune et largement répandue dans son habitat, et les populations ne sont pas menacées actuellement.

Ang : European Greenfinch
All : Grünling
Esp : Verderón Común
Ital: Verdone eurasiatico
Nd: Groenling
Russe: Обыкновенная зеленушка
Sd: Grönfink

Photos et texte de Nicole Bouglouan

Sources :
      
L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

Avibase (Lepage Denis)

Pájaros de España (JL Beamonte)

The Longevity List (Roland Staav)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopaedia)

 

Accueil

Page Oiseaux des jardins

Page Fringillidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Plus

de

Photos

Photos

du

Juvénile

Chant
Cri d'alarme au passage d'un chat