English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

LA REPRODUCTION DE LA MESANGE BLEUE EN NICHOIR

Il était une fois… mais cette histoire n’est pas un conte de fées ! Du début à la fin, c’est une histoire vraie.
Nous sommes en France, dans une belle région où la nature resplendissante inspira si joliment Claude Monet.  

D’après un suivi photos et vidéos par Jean Michel Peers
Son site : JMPN PHOTOGRAPHIE

Photos de Jean Michel Peers (extraites de clips vidéo réalisés pendant toute la période)
Toutes les images de cette observation 
LIFE STORY

Récit de Nicole Bouglouan

Période : Avril/Mai 2009         

Pour en savoir plus sur la MESANGE BLEUE

IMPORTANT:
Une fois la reproduction terminée, vous devez nettoyer soigneusement le nichoir en enlevant tous les matériaux qu’il contient. Il faut le laver à grande eau et brosser le bois avec de l’eau de Javel diluée afin de désinfecter l’intérieur.
Les oiseaux sont des porteurs de parasites, il est donc important de protéger le nez, la bouche et les mains pour faire cela.
Laissez-le ensuite sécher et vous pourrez le remettre à sa place sur son support.

Il ne vous reste plus qu’à espérer que les mésanges reviendront s’y installer l’an prochain. En principe, elles reviennent !
Nicole   

Accueil

Sommaire Observations - Reportages        

     

L’an passé, un amoureux de la nature décide d’installer un nichoir contre le mur de la maison, juste au-dessus d’une magnifique glycine. Ce nichoir destiné aux mésanges bleues est équipé d’une caméra infrarouge située au plafond.
A partir de ce jour, l’attente commence.

A fin décembre, une petite mésange bleue vient régulièrement dormir dans le nichoir. L’oiseau y retourne chaque nuit jusqu’à la mi-février.

Le nid devient sale et après une courte absence, mise à profit par le maître des lieux pour bien nettoyer la place, la mésange commence la construction du nid dès la première semaine de mars. 

Quelques brins de mousse sont visibles au fond du nichoir.

Deux semaines plus tard, le fond est désormais entièrement recouvert par le nid constitué de mousse, d’herbes sèches et de quelques plumes.

A fin mars, le nid semble terminé. La mésange y dort toutes les nuits.

Une semaine plus tard, le 6 avril, les premiers œufs apparaissent.

La coupe devient plus ronde et une belle plume blanche vient s’ajouter à l’édifice.

A la mi-avril, le 15, on peut découvrir 11 œufs blanc bleuâtres.

La coupe est à présent bien formée avec des bords épais.

Dix jours passent. Le 25 avril, les premiers nés font leur apparition !

Ils sont dépourvus de plumes et leur peau est rosâtre.

Deux jours de plus… il ne reste que deux œufs non éclos au fond du nid.

Quelques petits becs sont grand ouverts, attendant la nourriture.

Un adulte arrive et nourrit les poussins.

A l’extérieur, le mâle apporte de la nourriture toute la journée, des chenilles vertes qu’il passe à la femelle à l’entrée du nichoir. Elle nourrit aussitôt les poussins à l'intérieur.

Les deux adultes se démènent sans cesse. Ils ont neuf becs ouverts à remplir ! L’organisation est très au point : ils entrent pour donner la becquée, et récupèrent un sac fécal avant de sortir.

Le 9 mai, les premier-nés se mettent debout sur leurs frères et sœurs.

Ils sont affamés en permanence !

Ils resplendissent de bonne santé mais le nichoir commence à devenir étroit à l’intérieur. Ils ressemblent à leurs parents et leur plumage est très beau.

Quelques uns d’entre eux essaient leurs ailes. Celles-ci sont maintenant complètement emplumées.

Dehors,  les adultes vont et viennent continuellement, portant de la nourriture à chaque voyage. Ils entrent avec la chenille et ressortent avec le sac fécal, c’est réglé comme du papier à musique ! Ils n’ont pas de temps à perdre.

Le 13 mai, les poussins sont magnifiques. Ils regardent intensément vers l’entrée du nichoir et attendent… la nourriture ou la liberté ?

Ils sont toujours nourris par les deux parents.

Les chenilles vertes sont disponibles et hautement appréciées. D’ailleurs, elles sont bien appétissantes… Mmmm ! 

Deux jours plus tard, tous les yeux sont dirigés vers l’entrée.  
Le plus courageux grimpe au support de la caméra et arrive en face de l’entrée. L’appel de la nature… Les autres poussins sont très attentifs et suivent des yeux cet explorateur téméraire.

A l’aide d’un bref coup d’ailes, le petit est à présent à l’entrée et met la tête à l’extérieur…

Wow ! Que la nature est belle dans ce jardin !

Encore une nuit à l’abri dans le nichoir et le 16 mai au matin, tous les jeunes s’envolent et quittent le nid.

Les parents sont là, surveillent, nourrissent, appellent.

Il est temps pour les jeunes de prendre leur liberté. Les grands arbres proches les accueillent. Neuf petites mésanges bleues de plus dans la nature.
Souhaitons-leur bonne chance !

Haut de page
Haut de page
Haut de page
Haut de page