English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

L’oiseau et son nid, là où tout commence…

Page 2 : Struthioniformes, Tinamiformes, Sphénisciformes, Gaviiformes, Podicipédiformes, Procellariiformes  

Au début de la saison de reproduction et après diverses parades nuptiales, le site du nid est choisi par le couple ou l’un des deux partenaires et le nid est construit à l’intérieur de cette zone. Pour de nombreuses espèces, le nid est le lieu où les oiseaux paradent et s’accouplent. Il joue un très grand rôle pendant la nidification. Il est le berceau des poussins et l’endroit où les adultes les nourrissent avant leur envol vers l’indépendance.  

Cette étude commence avec les oiseaux qui pondent directement sur le sol. Toutes ces espèces ont des habitudes terrestres et ne peuvent pas voler ou avec beaucoup de difficultés. C’est la raison pour laquelle elles nidifient sur le sol.

L’Autruche d’Afrique ne construit pas de nid. Le mâle prépare plusieurs dépressions dans le sol en grattant le sable sur son territoire. C’est donc lui qui choisit l’emplacement du nid, et plusieurs femelles s’accouplent avec lui.
Les nandous, les émeus (Emeu d’Australie) et les casoars (Casoar à casque) pondent leurs œufs sur le sol dans une dépression peu profonde succinctement tapissée de végétation, souvent des herbes et des feuilles.

Page sous

Copyright !

A SUIVRE... PAGE 3

 

Texte de Nicole Bouglouan

Photographes :

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Peter C. Harper
Image © Department of Conservation. Courtesy of Department of ConservationTe Papa Atawhai
Department of Conservation

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Otto Plantema
Trips around the world

Simon Tan
PBase Bird galleries

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Ces images et le texte sont soumis au droit d'auteur et ne peuvent être utilisés sans l'autorisation expresse des propriétaires. Ceci s'adresse aussi bien aux particuliers qu'aux diverses associations ornithologiques et autres organismes. Mentions légales

Sources :
 
L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

Wikipedia, the free encyclopaedia

Wikipedia – Bird nest

Bird nests: Variety is Key for the world’s avian Architects

How birds build nests

BIRD NEST FACTS

Be on the lookout for bird nests  

Avian Reproduction: Nests

The design and function of birds' nests

Types of Bird Nests  

 

Accueil

Sommaire dossiers

 

Autruche d’Afrique

Les tinamous de la famille des Tinamidés nidifient aussi au sol, souvent à la base des troncs d’arbres au milieu des racines saillantes. C’est une légère dépression tapissée de feuilles.

Tinamou solitaire

Les kiwis de la Famille des Aptérygidés font leur nid dans un terrier ou dans une autre cavité, un creux dans un arbre ou une souche, ou une crevasse rocheuse. En général, le terrier est creusé plusieurs mois ou même années avant d’être occupé. Pendant cette période, la végétation a le temps de pousser autour de l’entrée qui se trouve ainsi bien cachée.  

Kiwi austral

Deux autres espèces ne construisent pas de nids. Dans la Famille des Sphéniscidés, les plus grands manchots déposent leur œuf unique sur le sol glacé et incubent cet œuf avec leurs pieds palmés en le maintenant contre la plaque incubatrice. C’est de cette façon que le Manchot empereur et le Manchot Royal se reproduisent. (Voir page 1)
  
Les autres espèces nidifient dans un creux sur le sol, façonné avec des pierres, des brindilles et d’autres matériaux disponibles aux alentours. Certains utilisent une dépression située sous un buisson ou dans les éboulis, ou un léger creux avec un rebord constitué de morceaux de rocher et de boue.
D’autres creusent un terrier ou nidifient dans des cavités, une grotte ou une crevasse rocheuse. Tous ces nids sont généralement protégés du soleil et de la lumière par de la végétation ou des rochers.      

Manchot papou
Manchot de Magellan

Les espèces aquatiques comme les plongeons et les grèbes nidifient près de l’eau. Ce sont de bons nageurs et ils volent très bien. Ils sont capables de s’envoler depuis l’eau et de voler rapidement et sur de longues distances lorsqu’ils se dispersent ou qu’ils migrent.

Les espèces aquatiques comme les Gaviidés nidifient près de l’eau. Le site du nid est souvent à moins d’un mètre du bord, car les plongeons sont très maladroits lorsqu’ils se déplacent sur le sol. Mais de tels endroits sont sujets aux inondations et entrainent donc parfois la destruction du nid avec les changements de niveaux des eaux. Le nid est très simple, un tas de matières végétales, de la mousse et des herbes aquatiques, formant une dépression centrale, le tout se trouvant sur le sol. Le mâle apporte la majorité des matériaux, mais de la végétation fraîche est ajoutée par l’oiseau qui incube pendant la durée de l’incubation.

Plongeon catmarin

Les membres de la famille des Podicipédidés (grèbes) nidifient également sur ou près de l’eau. Ces espèces construisent le nid sur une plate-forme faite de plantes aquatiques. Cette structure est en général flottante et attachée à la végétation, ou construite à partir de plantes venant du fond de l’eau. 

Grèbe huppé
Grèbe huppé

Le groupe suivant comprend de grands oiseaux de mer, les albatros de la famille des Diomédéidés. Ces oiseaux ne viennent à terre que pour s’y reproduire, et ils se dispersent largement après la saison de reproduction. 

Le nid est souvent utilisé pendant plusieurs années consécutives. Le cône tronqué est fait avec de la boue, des herbes et de la mousse, et une légère dépression se trouve au sommet. Selon les espèces et l’endroit, ce nid peut mesurer entre 15 et 90 centimètres de hauteur, étant souvent plus haut dans les zones humides.

Mais les albatros du genre Phoebastria construisent des nids plus simples, en général une dépression grattée dans le sable, parfois entourée d’un rebord dû à l’accumulation des matériaux. Et contrairement à tous les autres, l’Albatros des Galápagos ne fait pas de nid et l’œuf est déposé sur le sol nu.  

Albatros fuligineux
Albatros à pieds noirs

La famille des Procellariidés comprend les pétrels, les prions, les fulmars et les puffins. Ces oiseaux passent la majeure partie de leur temps en vol, mais ils sont maladroits à terre à cause de leurs pattes situées très en arrière du corps.

Ils se reproduisent en colonies établies sur les pentes abruptes et rocheuses, les champs de lave et les falaises. Ils nidifient dans des terriers qu’ils creusent eux-mêmes, ou dans des cavités existantes, des rochers et des crevasses, ou encore sous la végétation épaisse. Ils sont essentiellement nocturnes lorsqu’ils sont à terre et ne visitent les colonies que pendant la nuit pour éviter la prédation. Les colonies ont en général un accès direct à la mer, mais sur les îles débarrassées des prédateurs, elles sont parfois établies à plusieurs kilomètres des côtes.

Damier du Cap

Le Pétrel géant nidifie dans une grande coupe faite avec des herbes, de la mousse, des petites pierres et des os. Mais parfois, c’est une simple dépression grattée dans l’herbe, le sable ou les cailloux.

Pétrel géant

Les fulmars nidifient dans une dépression grattée sur la roche ou dans les cailloux, et située sur une étroite corniche sur la face d’une falaise, ou dans un trou.   

Fulmar boréal

Les océanites (Hydrobatidés) nidifient au milieu des rochers cassés ou dans un terrier creusé dans le sol tendre ou la tourbe, dans des cavités, des crevasses rocheuses ou dans un terrier caché sous la végétation basse. Selon les cas, la chambre d’incubation peut être tapissée de plumes et de mousse, mais quelquefois le sol reste nu. Si le sol est meuble, ils peuvent creuser le terrier eux-mêmes avec le bec et les pattes. Ils peuvent aussi utiliser des terriers abandonnés par d’autres oiseaux de mer ou des lapins.

Les puffinures (Pélécanoïdidés) se reproduisent en colonies et nidifient dans des terriers creusés dans un sol tendre sous des rochers ou protégés par des touffes d’herbes épaisses, ou dans des crevasses rocheuses. Le sol du terrier est rarement recouvert de végétation, mais il arrive parfois que quelques plumes, herbes ou graviers soient ajoutés.  

Puffinure de Géorgie du Sud

Adulte à l'entrée du terrier

Sommaire

des pages