English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Accenteur mouchet
Prunella modularis

Ordre des Passériformes – Famille des Prunellidés

QUELQUES MESURES :
L : 14-15 cm
Env : 19-21 cm
Poids : 16-25 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 8 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’Accenteur mouchet est une espèce commune, relativement comparable au Moineau domestique. Les deux espèces sont souvent confondues.
On l’appelle souvent « traîne-buisson ».

Le mâle adulte a les parties supérieures brunes striées de brun clair et plus foncé sur le manteau et le croupion. Les ailes et la queue sont brun foncé. On distingue une barre alaire fine de couleur chamois.
Les parties inférieures sont gris-bleu, excepté les flancs brunâtres striés de brun foncé. Le dessous des ailes est gris-bleu.
Sur la tête, le front et la calotte sont bruns et striés de brun plus foncé, rejoignant ainsi la couleur du manteau. La face est gris-bleu avec les joues brunes striées comme la calotte. On peut voir un large sourcil gris-bleu.
Le bec fin est noirâtre, avec la base de la mandibule inférieure rougeâtre. Les yeux sont brun-roux. Les pattes et les doigts sont roses.

La femelle est très semblable, mais légèrement plus terne, avec des zones gris pâle sur la tête et les parties inférieures.

Le juvénile a le corps brun intensément strié de noirâtre. La tête est plus brune que chez les adultes et ne présente pas du tout de gris. La barre alaire claire est évidente. Les yeux sont plutôt sombres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cri typique de l’Accenteur mouchet est un « seep » sonore et persistant, et un trille « ti-ti-ti-ti » plus doux souvent lancé en vol.
Le chant est un gazouillis agréable mais aigu et haut-perché. Il est très semblable à celui du Troglodyte mignon mais plus doux, plus court et plus calme. Il chante souvent depuis un perchoir exposé.

HABITAT :
L’Accenteur mouchet fréquente les jardins, les haies, les forêts avec un sous-bois épais, les zones découvertes avec des buissons, les arbustes et les parcs. On le trouve depuis le niveau de la mer jusqu’en haute montagne selon la distribution.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’Accenteur mouchet est principalement résident dans l’ouest et le sud de l’Europe. Les populations des parties nord et est de l’habitat migrent vers la Méditerranée et le Moyen-Orient.  
L’espèce a été introduite en Nouvelle Zélande et se reproduit à présent à travers tout le pays.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :    
L’Accenteur mouchet, afin de justifier son surnom de « traîne-buisson »,  est souvent vu en train de se nourrir sur le sol, se déplaçant comme une souris avec le corps près du sol. Il reste souvent sous les buissons bas et les haies. Il sautille rapidement en agitant les ailes et la queue.

Il se nourrit principalement de différentes sortes d’insectes, les capturant dans le tapis de feuilles mortes et entre les racines des plantes. Après la saison de reproduction, il se nourrit de graines et de baies. On le voit aussi près des mangeoires en hiver.

L’Accenteur mouchet a un comportement reproducteur complexe. Si un mâle peut avoir une, deux ou trois femelles, la femelle peut aussi avoir deux mâles. Et parce que les femelles sont polyandres, les mâles doivent s’assurer de leur paternité. Pour cela, avant l’accouplement, le mâle stimule le cloaque de la femelle avec son bec afin de provoquer l’évacuation du sperme d’un accouplement précédent.
Après la naissance des poussins, dans une relation où il y a deux mâles pour une femelle, l’un des mâles sera subordonné et évincé des accouplements. Dans ce cas, il ne s’occupera pas de l’élevage des jeunes. Le mâle partage les tâches liées à la nidification proportionnellement à son succès à la reproduction. Finalement, la majorité de ces oiseaux sont monogames, avec un couple normal comprenant un mâle et une femelle.

L’Accenteur mouchet est un hôte fréquent du Coucou gris (Cuculus canorus) en dépit des œufs pourtant très différents dans chaque espèce.

L’Accenteur mouchet est souvent vu seul, mais parfois, des groupes se forment là où les sources de nourriture sont abondantes. 

VOL :
L’Accenteur mouchet se déplace habituellement parmi les arbustes et rarement dans les zones découvertes. Mais quand cela se produit, il a un vol direct avec des battements rapides, et il vole assez bas au-dessus du sol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu au printemps et démarre en avril.
La femelle construit un nid volumineux dans un arbuste, un buisson dense ou une haie. Le nid en forme de coupe est fait de brindilles, mousse, feuilles sèches, radicelles et divers morceaux de plantes. L’intérieur est tapissé de mousse et de poils, parfois aussi de laine et de plumes. Il est situé à environ 1,50 à 2 mètres du sol.

La femelle dépose 4 à 5 œufs de couleur turquoise, indistinctement tachetés de roux. L’incubation par la femelle dure environ 12 à 13 jours. Elle abandonne le nid régulièrement pour se nourrir pendant dix minutes.
A la naissance, les poussins sont partiellement couverts de duvet noirâtre. Ils sont nourris par les deux adultes et abandonnent le nid au bout de 12 jours. Le mâle les nourrit seul les derniers jours, tandis que la femelle construit un autre nid pour la seconde couvée, et il arrive que cette espèce en produise une troisième dans la même saison.

ALIMENTATION :
L’Accenteur mouchet se nourrit surtout de graines et de petits insectes en automne et en hiver. Au printemps, il se nourrit principalement d’insectes et de leurs larves, d’araignées et de petites chenilles vertes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Les populations d’Accenteurs mouchet ne sont pas menacées actuellement, mais quelques déclins ont été observés à la fin du 20ème siècle à cause des changements dans l’habitat avec la déforestation. Cependant, les populations ont récupéré des chiffres satisfaisants pour l’instant.

Ang : Dunnock – Hedge Sparrow – Hedge Accentor
All: Heckenbraunelle
Esp: Acentor común
Ital: Passera scopaiola
Nd: Heggemus
Russe: Lesnaya zavirushka
Sd: Järnsparv

Photos des adultes par Jean Michel Peers
Son site : JMPN PHOTOGRAPHIE

Photos du juvénile et texte de Nicole Bouglouan

Sources :    

 THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

Avibase (Lepage Denis)

Pájaros de España (JL Beamonte)

British Garden Birds

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Longevity records

 

Accueil

Page Oiseaux de nos jardins

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Autres

images