English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ara de Lafresnaye
Ara rubrogenys

Ordre des Psittaciformes – Famille des Psittacidés

QUELQUES MESURES :
L: 55-60 cm
Env: 80-86 cm
Poids: 500-650 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’ara de Lafresnaye est endémique de Bolivie où il vit dans une zone très restreinte des Andes.
L’adulte a le plumage vert-olive, avec les épaules rouge orangé. La queue graduée est vert- olive avec les extrémités des plumes bleues. Sur les ailes, les rémiges sont bleu turquoise.
Sur les parties inférieures, le corps est vert. Le dessous des ailes présente des petites couvertures rouge orangé, et des rémiges vert jaunâtre. Les cuisses sont rouges.

Sur la tête verte, le front, la calotte et les couvertures auriculaires sont rouge orangé. Les parties nues de la face sont rouge rosâtre, parcourues de fines lignes de plumes foncées.
Le bec puissant et crochu est noirâtre. Les yeux sont orange entourés d’un cercle oculaire nu rouge rosâtre. Les pattes et les doigts sont gris foncé.

Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile est plus terne que les adultes, et n’a pas les taches rouge orangé de la tête et des épaules, ou bien elles sont indistinctes. Les cuisses sont vertes et non rouges, mais teintées d’orange. Les yeux sont bruns.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’ara de Lafresnaye lance des cris aigus soudains. Le cri d’alarme est un « raa-aaah » rauque. Les couples émettent des duos mélodieux.

HABITAT :
L’ara de Lafresnaye vit dans les zones montagneuses semi-arides, où poussent des cactus, des arbres épineux et des arbustes. On peut le voir près des cultures où il se nourrit souvent.
Cette espèce a besoin de falaises près de l’eau pour nidifier et dormir. Il est visible de 1000 à 2500 mètres d’altitude, et il peut se disperser localement jusqu’à 3000 mètres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’ara de Lafresnaye vit dans une zone très restreinte en Bolivie, sur le versant Est des Andes dans le centre-sud de la Bolivie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’ara de Lafresnaye se nourrit de matériaux végétaux tels que les légumes, le maïs et les cacahuètes. Il consomme aussi des graines et des fruits, et les cactus du genre Cereus sont importants pour cette espèce.
L’ara de Lafresnaye vagabonde chaque jour en recherche de nourriture. On le voit habituellement en couples ou en groupes familiaux, mais des groupes importants se rassemblent autour des sources de nourriture et de l’eau.

Ils dorment dans des dortoirs communs la nuit sur les façades des falaises. A l’intérieur même du groupe, les couples et les groupes familiaux dorment ensemble. Ils abandonnent le dortoir à l’aube. D’abord, ils se posent sur des arbres proches de la zone de nourrissage pour émettre des vocalises et lisser leurs plumes. Ils volent d’un arbre à l’autre et ensuite, ils atteignent le lieu de nourrissage où ils sont actifs le matin et en fin d’après-midi. Ils boivent ensemble au bord d’un cours d’eau après s’être nourris.

L’ara de Lafresnaye se nourrit aussi bien au sol que dans les arbres. Il dort et se repose durant les chaudes heures de la mi-journée, perché à l’ombre dans les arbres proches de l’endroit où il se nourrit. Ces aras endommagent les cultures de maïs et de cacahuètes. 

L’ara de Lafresnaye est résident et effectue seulement quelques mouvements pour se nourrir.

VOL :
L’ara de Lafresnaye vole relativement haut sur les longues distances. Il est très agile en vol, capable de s’élever à la verticale et de voltiger. Son vol est puissant avec des battements fermes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu habituellement entre octobre et mars avec le début des pluies. Elle peut varier légèrement afin de procurer suffisamment de nourriture pour les jeunes.
L’ara de Lafresnaye nidifie sur les façades des falaises, dans des fissures ou des crevasses rocheuses, alors que la plupart des aras nidifie dans des trous d’arbres. Mais l’habitat de l’ara de Lafresnaye ne peut pas procurer de grands arbres à cause de la déforestation. Cette espèce nidifie souvent en colonies lâches.
La femelle dépose en général 1 à 3 œufs blancs. L’incubation dure environs 26 jours.
Les jeunes quittent le nid au bout de 70 à 73 jours après la naissance.
Un couple peut arriver à élever un jeune par an. 

ALIMENTATION :
L’ara de Lafresnaye se nourrit de graines et de fruits, mais aussi de maïs et cacahuètes dans les cultures.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’ara de Lafresnaye est une espèce classée comme étant en danger d’extinction. Cet ara vit dans des zones très restreintes où la dégradation de l’habitat et la déforestation pour l’agriculture et le bétail sont des menaces pour l’espèce.
L’ara de Lafresnaye est piégé de façon illégale pour le commerce des oiseaux d’ornements. De plus, il est beaucoup persécuté à cause des dommages dans les cultures.
Birdlife Bolivie gère un programme de conservation depuis 2002, afin de protéger cette espèce et son habitat.
L’ara de Lafresnaye se reproduit bien en captivité.    

Ang : Red-fronted Macaw
All :  Rotohrara
Esp : Guacamayo de Cochabamba
Ital : Ara fronterossa
Nd : Roodwangara

Texte et photo de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD volume 4 by Josep del Hoyo, Andrew Elliot and Jordi Sargatal – LYNX EDICION – ISBN 8487334229

PARROTS OF THE WORLD – An Identification Guide – by Joseph M. Forshaw – Princeton University Press – ISBN 0691092516

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Psittaciformes

Sommaire fiches