English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Bec-ouvert Africain
Anastomus lamelligerus

Odre des Ciconiiformes – Famille des Ciconiidés

QUELQUES MESURES :
L : 80-94 cm
Poids : 1000-1300 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Comme le seul autre membre du genre Anastomus, le Bec-ouvert Indien, le Bec-ouvert Africain possède un bec inhabituel très bien adapté aux comportements alimentaires de ces deux espèces. Ces oiseaux se nourrissent principalement d’escargots aquatiques du genre Pila, et ce genre de bec est utile pour extraire le mollusque de sa coquille.

Les deux adultes sont semblables, avec le mâle un peu plus grand que la femelle.
Le plumage est noir sur tout le corps, avec des plumes aux reflets verts, bruns ou violets sur le manteau et la poitrine.
Le grand bec est couleur corne brunâtre, plus clair vers la base. Les mandibules présentent un vide important entre elles d’environ 5 à 6 mm et se rejoignent à l’extrémité. La mandibule supérieure est presque droite, et présente plusieurs (20-30) petits tampons tubulaires qui aident l’oiseau à tenir la coquille de l’escargot pendant qu’il extrait le mollusque.
Les yeux sont gris, entourés d’un cercle oculaire de peau nue bleuâtre. Les lores sont de la même couleur. Les pattes et les doigts sont noirâtres.

L’immature est plus terne et plus brun, avec des plumes aux extrémités claires sur les parties supérieures. Le bec est presque droit, avec un vide très restreint entre les mandibules. Cette ouverture se développera avec la maturité.

IMMATURE

On  trouve deux sous-espèces :
A.l. lamelligerus se trouve en Afrique sub-saharienne.
A.l. madagascariensis se trouve à Madagascar. Cette race est plus petite. Le bec est plus fin et présente des arêtes plus prononcées que chez « lamelligerus ».

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Bec-ouvert Africain produit des claquements du bec pendant les parades comme la majorité des Ciconidés. Il émet aussi des croassements sonores et des sons résonnants.

HABITAT :
Le Bec-ouvert Africain fréquente principalement les vastes zones humides avec de l’eau douce, et on le voit souvent dans les marais, les  bordures des lacs et des fleuves, les rizières et les plaines inondées.
Il lui arrive de fréquenter les savanes humides et les prairies brûlées, et même occasionnellement les clairières des forêts. Il préfère en général les eaux bordées de grands arbres pour nidifier.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Bec-ouvert Africain vit en Afrique sub-saharienne, mais il est peu fréquent dans l’est du continent.
On le trouve aussi à Madagascar, surtout dans les régions qui bordent la  côte ouest.

Le Bec-ouvert Africain effectue quelques migrations avec des déplacements trans-équatoriaux réguliers d’oiseaux arrivant vers l’ouest pour la période sèche. Ils migrent en groupes mais ces mouvements ne sont pas toujours bien compris.
Les oiseaux d’Afrique du Sud sont souvent résidents si les conditions climatiques sont bonnes.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Bec-ouvert Africain se nourrit principalement d’escargots aquatiques, mais il consomme aussi des moules d’eau douce. Selon la distribution, et plus spécialement en Ouganda, il prend aussi des escargots terrestres ainsi que grenouilles, crabes, poissons, vers et grands insectes.

Le Bec-ouvert Africain se nourrit seul ou en petits groupes, marchant lentement dans l’eau peu profonde en enfonçant le bec dans la boue.
Il lui arrive de grimper sur le dos d’un hippopotame en train de se nourrir, afin de profiter des escargots dérangés par l’énorme animal.
Il revient souvent au même site pour se nourrir et petit à petit, les coquilles finissent par s’accumuler et par former une pile. 

Le Bec-ouvert Africain commence la reproduction au début, vers la fin ou juste avant la saison des pluies qui entraine l’émergence des escargots d’eau. Pendant la période de nidification, les adultes transportent les escargots au bout du bec jusqu’au nid pour nourrir les jeunes.  En dessous des arbres qui soutiennent les nids des colonies, on peut voir un  tapis de coquilles séchées.

Le Bec-ouvert Africain est grégaire, y compris pendant la saison de reproduction. Ils effectuent les parades typiques des cigognes, surtout celle de l’accueil quand l’un des deux partenaires revient au nid, accompagnées de claquement du bec. Cette parade sert aussi à renforcer les liens du couple.

Son bec typique est adapté à ses comportements alimentaires. L’oiseau détecte l’escargot à la vue et au toucher. Il capture l’escargot entre ses mandibules. Ensuite, il introduit l’extrémité de la mandibule inférieure dans la coquille, tandis qu’il la maintient contre le sol avec l’autre, afin d’enlever l’opercule très dur et de sectionner le muscle robuste qui retient le mollusque. Il n’a plus qu’à extraire la chair et à la consommer immédiatement.

Une autre parade montre le mâle se balançant d’une patte sur l’autre avec la tête baissée entre les pattes. Cette parade se passe sur une branche. 

Les accouplements ont lieu fréquemment pendant la construction du nid, et en général dans le nid, accompagnés de claquements du bec par le mâle.

Le Bec-ouvert Africain nidifie en colonies de taille variable et habituellement au-dessus de l’eau.

VOL :
Le Bec-ouvert Africain pratique le vol battu pendant les migrations, et utilise aussi les courants thermiques sur les longues distances.
Il vole avec la tête et le cou tendus, et ses ailes longues et larges sont bien adaptées pour planer.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu pendant la saison des pluies, entre août et mai, avec un pic entre janvier et mars.
Le Bec-ouvert Africain nidifie en colonies dont le nombre de couples est variable. Ils nidifient dans des arbres et en général au-dessus de l’eau, parfois aussi dans les roselières.
Cet oiseau de taille moyenne construit un nid relativement petit d’environ 50 cm de largeur. C’est une plateforme faite avec des rameaux de bois et des roseaux, et tapissée de végétation aquatique comme les laîches, des herbes et des feuilles.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Bec-ouvert Africain peut être commun dans un habitat adapté à ses comportements.
Cette espèce est menacée par la perte de son habitat, les dérangements sur les lieux de nourrissage et la pollution par les pesticides employés pour l’éradication des moustiques.
Cet oiseau subit également la chasse et le piégeage, ainsi que la commercialisation sur les marchés de médecine traditionnelle au Nigeria.
La race « madagascariensis » est plutôt commune dans l’ouest et le centre de Madagascar, mais des déclins ont été observés dans les dernières années, dus à la destruction des colonies par les villageois.                   
Cependant, le Bec-ouvert Africain n’est pas globalement menacé actuellement.

Ang : African Openbill
All : Mohrenklaffschnabel
Esp : Picotenaza Africano
Ital: Anastomo africano
Nd: Afrikaanse Gaper

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

David Nowell
Virtually Home - Photo Gallery

Callie de Wet
Flickr Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa

 

Accueil

Page Ciconiidés

Sommaire fiches

 

La femelle dépose 3-4 œufs ovales d’un blanc crayeux. L’incubation est partagée par les deux adultes et dure environ 25-30 jours.

A la naissance, les poussins duveteux sont noirs et ont un bec normal. L’ouverture entre les mandibules se développera au fur et à mesure de leur croissance.

Ils sont nourris par les parents et surtout avec des escargots d’eau. Ils sont emplumés au bout de 50 à 55 jours après la naissance.

ALIMENTATION :
Le Bec-ouvert Africain se nourrit surtout de grands escargots aquatiques du genre Pila. Ce sont des escargots d’eau douce qui possèdent un opercule très dur, et c’est ce critère qui fait que le bec de ces oiseaux est extrêmement bien adapté pour extraire le mollusque de sa coquille après avoir sectionné le muscle. Ces escargots se trouvent dans des eaux très boueuses.
Le Bec-ouvert Africain consomme aussi des moules d’eau douce (Ampullaria), des grenouilles, des crabes, des vers, du poisson et de grands insectes comme des criquets et des scarabées.
Il se nourrit en petits groupes en marchant lentement dans les eaux boueuses peu profondes.