English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Bécasse des bois
Ang: Eurasian Woodcock
All: Waldschnepfe
Esp: Chocha Perdiz
Ita: Beccaccia eurasiatica
Nd: Houtsnip
Sd: Morkulla

Photographe:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN : 8487334202

SHOREBIRDS by Peter Hayman, John Marchant and Tony Prater – Christopher Helm – 1986 – ISBN: 0747014035

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Wikipedia, the free encyclopaedia

Game & Wildlife Conservation Trust

Animal Facts

 

Accueil

Page Scolopacidés

Sommaire fiches

 

Bécasse des bois
Scolopax rusticola

Ordre des Charadriiformes – Famille des Scolopacidés

INTRODUCTION :
La Bécasse des bois fait partie du genre Scolopax dans la sous-famille des Scolopacinés, avec quelques autres espèces comme la Bécasse d’Amérique (Scolopax minor) qui lui ressemble beaucoup mais elle est plus petite.
Cet oiseau n’est pas souvent facile à voir, et son plumage cryptique le rend pratiquement invisible dans la végétation des sous-bois. Cependant, il s’aventure aux lisières des forêts au crépuscule car il est plus actif pendant la nuit et jusqu’à l’aube.
La Bécasse des bois est différente des autres Scolopacidés car elle vit dans les bois où ses couleurs se confondent avec l’environnement tandis qu’elle marche sur le tapis de feuilles mortes.
Elle effectue des parades aériennes à l’aube et au crépuscule pendant la saison de reproduction, tout en émettant des sons bien particuliers.

La Bécasse des bois est considérée comme un gibier de choix dans de nombreux pays, et son vol spécial et rapide fait d’elle un enjeu très convoité par les chasseurs.
Cette espèce est mentionnée dans le folklore et les légendes au Royaume Uni, et elle a souvent figuré sur les timbres-poste de plusieurs pays.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 33-35 cm
Envergure : 56-60 cm
Poids : 144-420 gr

La Bécasse des bois est un oiseau forestier rondelet. Son plumage est intensément vermiculé et barré de brun. Elle a les ailes larges et ressemble à une chouette lorsqu’elle est aperçue en vol.
Les parties supérieures sont brun-roux tandis que les parties inférieures sont plus claires, plutôt blanc chamoisé, finement barrées de brun foncé.
Sur la tête, on note la présence de 3-4 barres sombres sur la calotte. La rayure malaire et la ligne oculaire sont également de couleur sombre. En revanche, le menton et la gorge sont blancs.
Le long bec est couleur chair avec l’extrémité noirâtre. Les grands yeux bruns sont placés haut sur les côtés de la tête, permettant à l’oiseau une vision monoculaire à 360°. Les yeux sont soulignés d’un large croissant blanc sur la paupière inférieure et plus étroit en haut. Les pattes et les doigts varient du rosâtre au gris.
Mâle et femelle ont des plumages identiques, mais le mâle est beaucoup plus grand. Il n’y a pas de variations saisonnières.
Le juvénile ressemble à l’adulte, mais sont front est davantage tacheté.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Bécasse des bois se reproduit en Europe, mais plus de 90% de la population du continent se reproduit en Russie et en Fennoscandie (péninsule Scandinave, Finlande et Laponie). Les aires de nidification s’étendent jusqu’à la Mer Méditerranée et aux Iles Canaries, et depuis l’ouest de l’Europe jusqu’à la Russie.
Les populations du nord-ouest et du sud de l’Europe sont en général sédentaires, mais les oiseaux du nord et d’Asie migrent vers le sud respectivement jusqu’au sud de l’Europe et jusqu’au sous-continent indien. Ils sont résidents dans l’ouest de l’Europe et sur les Iles des Açores, Madère et Canaries dans l’Atlantique.

HABITAT :  
La Bécasse des bois évite habituellement les habitats chauds et secs. Elle se reproduit dans les forêts humides et les bois plantés de conifères et de feuillus où elle fréquente une mosaïque d’habitats qui lui procurent de la nourriture et comprenant des sous-bois, des zones ouvertes, des parcelles humides et des cours d’eau.
En dehors de la période de reproduction, elle fréquente le même type d’habitats pendant la journée, ainsi que des plantations de jeunes conifères.
Lors du passage pendant la migration, elle se trouve parfois dans les broussailles côtières. Les oiseaux fatigués sont très affectés par le temps froid et s’arrêtent quelquefois dans les jardins urbains.  
Pendant la nuit, elles se rassemblent dans les herbages pour dormir et se nourrir.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Bécasse des bois émet un son étrange, étouffé et haut-perché « pitz » ou encore « tswik » en alternance avec des « aurk-aurk-aurk » bas, profonds et gutturaux. Ces sons sont émis pendant le vol nuptial, « la croule », et cette série de cris est constamment répétée.
Lorsqu’elle s’envole brusquement suite à un dérangement, elle est en général silencieuse, mais elle produit parfois un « scaap » bas qui rappelle celui de la Bécassine des marais, et qui peut être répété de manière rapide.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Bécasse des bois se nourrit principalement de vers de terre qu’elle trouve dans les champs et dans les bois. Elle capture aussi des araignées et des Pholcidae, des insectes et leurs larves, des crustacés et des limaces. Elle consomme également des matières végétales telles que graines, fruits, grains de maïs et de blé, racines et pousses de plusieurs espèces d’herbes.

Elle se nourrit en sondant avec son long bec sensible dans les sols humides, mais elle donne aussi des coups de bec à la surface et sous le tapis de feuilles mortes. Il lui arrive d’utiliser la méthode qui consiste à faire trembler sa patte sur le sol pour en déloger les invertébrés qui se cachent sous les feuilles. Elle se nourrit très souvent en solitaire.
En dehors de la période de reproduction, elle se nourrit plutôt la nuit lorsque les vers de terre sont abondants dans les pâturages et les prairies.

Pendant la journée, la Bécasse des bois se repose dans les champs près des bois, et se nourrit dans l’humus des forêts humides où elle trouve de nombreux vers. Elle choisit les zones avec un couvert végétal épais qui lui procure une bonne protection.   

Pendant la saison de reproduction, le mâle effectue des parades aériennes appelées « la croule ». Il quadrille son territoire au crépuscule et à l’aube en volant avec des battements saccadés. Il vole au-dessus de la cime des arbres tout en émettant son chant particulier. Il vole lentement tout en cherchant des femelles réceptives sur le sol.
Après l’accouplement, il lui arrive de rester avec la femelle jusqu’au moment de la ponte, mais il ne participe pas du tout à l’incubation ni à l’élevage des jeunes. Il est polygame.

La Bécasse des bois femelle est supposée porter ses poussins en les tenant entre les pattes et l’abdomen pendant le vol lorsqu’ils sont menacés. Il lui faut plusieurs voyages pour mettre tous les petits en sécurité. Cependant, ce comportement est sujet à discussion car il n’a jamais été observé. Il est certainement occasionnel et inhabituel, et ne peut être réalisé que sur de courtes distances.

La Bécasse des bois est plutôt migratrice. La migration de printemps commence en février et les oiseaux atteignent leurs aires de nidification entre mars et mai. Les femelles migrent en premier. Les jeunes et les adultes reviennent sur leurs sites de nidification habituels. Elles migrent pendant la nuit.

Lorsqu’elle s’envole brusquement, la Bécasse des bois s’élève soudainement et en silence, ou bien elle produit seulement un bruissement. Elle effectue un vol en zigzag en partant dans les arbres, hors de vue de l’intrus qui l’a dérangée.
Le vol habituel est relativement lent comparé à celui des autres bécasses et bécassines.     

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La ponte a lieu entre début mars et mi-avril. Le nid de la Bécasse des bois est une dépression peu profonde dans le sol, cachée au milieu de la végétation dans un bois ou dans la bruyère haute. Le nid est tapissé de feuilles mortes ou d’autres végétaux.

La femelle dépose 2-6 œufs, en général 4 de couleur blanc-crème avec des taches brunes. Elle incube seule pendant 21-24 jours. A la naissance, les poussins duveteux sont chamois rosé clair avec des taches et des rayures sombres sur le dessus. Ils sont nidifuges et quittent le nid juste après l’éclosion. Ils sont emplumés au bout de 15 à 20 jours, mais ils sont capables de faire des petits vols courts à l’âge de 10 jours.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
La Bécasse des bois a une vaste distribution et sa population est stable.
L’espèce est cependant affectée par l’intense fragmentation des bois et des forêts, et par la perte des herbages permanents et des haies, à cause de l’expansion de l’agriculture. La Bécasse des bois est également beaucoup chassée et les plus grands nombres sont tués en France, en Italie, au Royaume Uni et en Espagne.
Dans les années récentes, des oiseaux sont apparus avec un bec plus court et des malformations qui pourraient être la conséquence de l’usage des pesticides dans les cultures.
Mais actuellement, la Bécasse des bois est considérée comme non menacée avec une population globale estimée à 15/16 000 000 individus (2002).