English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Rufous-winged Sparrow
All : Rostflügelammer
Esp: Chingolo Sonarense
Esp (Mexique): Zacatonero ala rufa, Zacatonero Alirrujo, Zacatonero sonorense
Ital: Passero alicastane
Nd: Roestvleugelgors
Sd: Rostvingad sparv

Photographes:

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

René Lortie
http://rlortie.ca/

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 16 by Josep del Hoyo- Andrew Elliot-David Christie – Lynx Edicions – ISBN: 9788496553781

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Audubon

PLANETOFBIRDS.COM

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

 

Accueil

Page famille Embérizidés

Page ordre des Passériformes

Sommaire fiches        

 

Bruant à épaulettes
Peucaea carpalis

Ordre des Passériformes – Famille des Embérizidés

QUELQUES MESURES :
L : 13-14 cm
Env : 21 cm
Poids : 13-17 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Bruant à épaulettes est un oiseau timide et discret, souvent difficile à voir. Mais lorsque le mâle commence à chanter sur un perchoir à découvert, l’oiseau vaut la peine d’être vu.

Le mâle adulte de la race nominale ici représentée a les parties supérieures, le manteau et les scapulaires gris chamoisé avec des stries sombres bordées de roux. Le croupion est plus clair.
Le dessus des ailes est brun foncé avec les petites couvertures rousses formant une tache, alors que les grandes et les moyennes couvertures sont bordées de chamois et terminées de blanc chamoisé. Ces dessins forment deux barres alaires indistinctes. Les rémiges sont bordées de chamois grisâtre.
La queue est assez longue et arrondie. Les rectrices sont gris-brun foncé avec des liserés plus pâles.

Sur les parties inférieures, la gorge est blanchâtre alors que les côtés du cou et le reste du dessous sont gris pâle. L’abdomen est plus clair et les flancs sont chamoisés.

Sur la tête, la calotte et la nuque sont rousses avec une rayure médiane grise. On peut aussi voir un large sourcil gris. Les côtés de la tête sont également gris, avec une ligne post oculaire rousse. Les lores sont noirs. La moustache et la rayure malaire noirâtres sont séparées par une zone gris pâle.
Le bec est couleur corne pâle ou chair-rosâtre, avec l’arête centrale plus sombre sur la mandibule supérieure. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts sont brunâtre clair.

Mâle et femelle sont semblables.
Le juvénile ressemble aux adultes avec le plumage plus chamoisé dans l’ensemble, et des zones brun foncé et non rousses. La poitrine et les flancs sont intensément striés de brun foncé.

Il existe trois sous-espèces qui diffèrent par la taille et la tonalité du plumage.
P.c. carpalis (ici décrite) se trouve dans l’extrême sud des Etats-Unis (sud-centre Arizona) et le nord-ouest du Mexique voisin (vers le sud jusqu’au centre de Sonora). C’est la race la plus grande et la plus grise sur le dessus.

P.c. bangsi se trouve au nord-ouest du Mexique, dans le nord-centre de Sonora et vers le sud jusqu’au nord de Sinaloa. Cette race est légèrement plus brune sur le dessus que la race nominale. Elle est de taille intermédiaire.

P.c. cohaerens se trouve dans le nord et le centre de Sinaloa. Cette race est la plus petite et la plus sombre, avec une teinte rousse sur le dos et le croupion.

CRIS ET CHANTS :  SONS PAR XENO-CANTO 
Le cri du Bruant à épaulettes est un « seep » net et haut-perché, et l’on peut aussi entendre des « chink ».
Le chant est variable. C’est une série plaintive composée de « chip », suivie d’un trille accéléré « chip burr chip-ip-ip-ip-ip-ip-ip ». Il émet également un « chip chip whecoo ».

HABITAT :
Le Bruant à épaulettes se reproduit dans les déserts plats et broussailleux où poussent des épineux clairsemés et des touffes d’herbes, et aussi dans les zones agricoles ouvertes parmi les forêts de Proposis, Micocouliers (Celtis) et Acacias et avec des cactus du genre Opuntia. Ce bruant est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1200 mètres d’altitude.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Voir plus haut dans « sous-espèces ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Bruant à épaulettes se nourrit de graines et d’insectes. En hiver, il consomme surtout les graines de plusieurs espèces d’herbes. Mais pendant l’été, il se nourrit d’abord de chenilles de Géométridés et aussi d’autres espèces. Il capture aussi des araignées.
Le Bruant à épaulettes se nourrit principalement sur le sol ou au bas de la végétation en sautillant. Il lui arrive aussi de happer des insectes sur le sol au cours d’un vol bref. Il se nourrit en couples ou en petits groupes.

Le Bruant à épaulettes est monogame et les liens du couple peuvent durer toute l’année. Le mâle est territorial, et pendant la période de la ponte, il reste près de la femelle et la surveille. Les tâches liées à la reproduction comme la construction du nid et l’incubation incombent à la femelle, mais les poussins sont nourris par les deux parents. Dès que la femelle entame une seconde couvée, le mâle s’occupe des premiers juvéniles lorsqu’ils ont quitté le nid.

Les parades nuptiales n’ont pas été décrites, mais le mâle effectue probablement quelques vols nuptiaux.

Cette espèce est résidente dans sa distribution et les couples restent toute l’année sur leur territoire. Quelques déplacements peuvent être observés pour trouver de la nourriture. Les jeunes se dispersent après la nidification, à moins d’une centaine de kilomètres des aires de reproduction.

VOL :
Le Bruant à épaulettes a un vol direct sur longues distances, ou légèrement ondulant.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction se situe habituellement en été, de juin à début octobre selon les pluies. Mais dans les années très humides, l’espèce peut aussi se reproduire au printemps.
La femelle construit le nid dans un buisson bas, un cactus ou un arbuste épineux, à une hauteur qui varie de 15 centimètres à deux mètres. C’est une grande coupe profonde faite avec des herbes, des tiges sèches et des petites brindilles. L’intérieur est tapissé d’herbes plus fines et de poils d’animaux.

La femelle dépose 2-4 œufs blanchâtres ou verdâtre pâle, de couleur uniforme. Elle incube pendant 11 jours. Les poussins sont nourris par les deux parents et quittent le nid environ 8-9 jours après la naissance.
Cette espèce produit une ou deux couvées par an. Le nid est parfois parasité par le Vacher à tête brune.

ALIMENTATION :
Le Bruant à épaulettes se nourrit plutôt d’insectes et de graines. Le régime estival comprend des chenilles de Géométridés et autres espèces, et des araignées. En dehors de cette période, il consomme surtout des graines d’herbes.
Il se nourrit sur le sol, habituellement en couples ou en groupes familiaux, et parfois avec des Bruants à gorge noire.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Bruant à épaulettes est considéré comme étant « rare » aux Etats-Unis. L’espèce peut être commune dans un habitat adapté à ses besoins. Cette espèce est menacée par la dégradation de son habitat par le bétail et les développements humains.
Les nombres varient dans certaines parties de la distribution, et plus particulièrement dans le nord, en fonction de l’importance des pluies.
Cependant, l’espèce n’est pas menacée actuellement.