English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Bruant nain
Ang: Little Bunting
All: Zwergammer
Esp: Escribano Pigmeo
Ita: Zigolo minore
Nd: Dwerggors
Sd: dvärgsparv

Photographes:

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Otto Plantema
Trips around the world

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 16 by Josep del Hoyo- Andrew Elliot-David Christie – Lynx Edicions – ISBN: 9788496553781

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

A Field Guide to the Birds of South-East Asia by Craig Robson. New Holland Publishers. ISBN: 9781780090498

BIRDS OF THE MIDDLE EAST by R.F. Porter, S. Christensen, P Schiermacker-Ansen C.Helm - ISBN: 0713670169

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia, the free encyclopaedia

AVIBIRDS.COM

THE AVIANWEB - Beauty of Birds (Sibylle Faye)

Birds in Bulgaria Little Bunting

 

Accueil  

Page Emberizidés

Page Passeriformes

Sommaire fiches

 

Bruant nain
Emberiza pusilla

Ordre des Passériformes – Famille des Embérizidés

INTRODUCTION :
Le Bruant nain est un petit passereau de la famille des Embérizidés. Il a été décrit la première fois en 1776 par Peter Simon Pallas, un zoologue et botaniste Allemand.
Cette espèce migratrice se reproduit dans la taïga du nord-est de l’Europe et du nord de l’Asie, et hiverne au sud dans le nord de l’Inde, le sud de la Chine et la partie nord de l’Asie du sud-est.
Le Bruant nain est largement répandu dans ses aires de reproduction en été et sa population semble stable et non menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures : 
Longueur : 12-14 cm
Envergure : 20-22 cm
Poids : 12-19 gr

Le Bruant nain en plumage nuptial a la tête, le menton et le haut de la gorge d’une belle couleur châtain, avec un cercle oculaire blanc chamoisé. Comme tous les bruants, il a des rayures très nettes sur la tête dont une large rayure sombre de chaque côté de la calotte et une ligne sombre plus étroite qui s’étend depuis l’arrière de l’œil et descend autour des joues. On note la présence d’une petite tache chamois à l’arrière des couvertures auriculaires. La rayure malaire est noirâtre. La rayure sous-mustacienne et le sourcil chamois clair contrastent avec la chaude couleur châtain de la tête. Il existe quelques variations de couleurs selon les individus.  

Les parties supérieures sont brun grisâtre et intensément striées de brun foncé, mais le croupion présente des dessins moins nets. Sur le dessus de l’aile, les extrémités claires des moyennes et des grandes couvertures forment deux barres alaires pâles. Les rémiges sont brun foncé, avec des liserés roussâtres et clairs. La queue est brune avec des liserés clairs sur les rectrices externes.
Les parties inférieures sont blanc chamoisé avec des stries sombres très nettes sur la poitrine et les flancs.      

Le bec est gris foncé avec un culmen droit et une extrémité très pointue. Les yeux sont brun-roux foncé. Les pattes et les doigts sont rosâtres.

L’adulte en hiver a le même plumage mais les dessins de la tête diffèrent légèrement à cause des liserés plus clairs des plumes. La rayure médiane de la calotte, le sourcil, la rayure sous-mustacienne et la tache sur les couvertures auriculaires sont chamoisés. Les lores et le front sont roussâtres et le cercle oculaire est blanchâtre.
Sur les parties supérieures, les plumes ont des bordures plus larges et claires, tandis que les parties inférieures sont plus chamoisées, l’abdomen est blanchâtre et les stries sont plus indistinctes.
Mâle et femelle sont pratiquement similaires. 

Le juvénile ressemble à l’adulte mais il est plus terne dans l’ensemble y compris sur la tête. Le manteau est plutôt sable chamoisé et intensément strié de noir. La poitrine est chamois jaunâtre et également très striée. Les yeux sont gris-brun foncé.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Bruant nain se reproduit dans le nord du Paléarctique, depuis le nord-est de la Norvège, de la Suède et de la Finlande, et dans le nord de la Russie, vers l’est en Sibérie et dans l’extrême est de la Russie.
Il hiverne dans le nord et le nord-est du sous-continent Indien, vers l’est jusqu’au nord et au centre du Myanmar, dans le nord de la Thaïlande, le nord de l’Indochine et le sud de la Chine.

HABITAT :
Le Bruant nain se reproduit dans la taïga où il fréquente les parcelles plutôt ouvertes de bouleaux et d’épicéas avec des sous-bois composés de bouleaux nains, et dans les bosquets de saules humides, souvent près de l’eau.
Il est également visible dans des habitats plus ouverts au moment du passage migratoire. Il fréquente alors les haies et les cultures herbeuses.
Pendant l’hiver, il est présent aux lisières des forêts jusqu’aux coteaux broussailleux, dans les champs labourés, les chaumes et les rizières, les zones buissonneuses près des marais, les jardins, les vergers, les bordures des routes et des chemins, jusqu’à 2600 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO   
Le Bruant nain  a pour cri un « tik » dur et métallique, ou un « tzik » encore plus dur lorsqu’il est agité.  
Le chant est variable, une série de notes plutôt métalliques « zree zree zree tsutsutsutsutsu tzriiitu » et autres variantes comme « pie-pie-sturisturi-tulee-tchee ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Bruant nain se nourrit surtout de graines et d’invertébrés, en particulier pendant la saison de reproduction. Les invertébrés comprennent divers insectes tels qu’Ephéméroptères, Plécoptères, Hémiptères, Lépidoptères, Trichoptères, Diptères, Hyménoptères et Coléoptères. Mais il consomme aussi des araignées et des vers de terre.
Les graines proviennent de plusieurs espèces de plantes, et sont principalement consommées en hiver. Elles comprennent des graines d’herbes et de laîches, mais aussi des céréales. Des invertébrés font aussi partie du régime hivernal.

Le Bruant nain se nourrit surtout sur le sol, mais il lui arrive aussi de glaner des insectes sur le feuillage et dans la végétation basse.
Il se nourrit seul, en couples ou en petits groupes d’environ 10-12 individus pendant l’hiver, parfois davantage. Il fait souvent dortoir commun avec le Bruant des roseaux à l’automne et en hiver.

Le Bruant nain est généralement monogame. Le mâle est territorial pendant la saison de reproduction, et il garde sa partenaire pendant la période de la ponte. La femelle construit le nid et incube seule car elle possède une plaque incubatrice que n’a pas le mâle. Celui-ci peut parfois la nourrir au nid, et les deux parents nourrissent les jeunes.
Les parades nuptiales sont peu connues, mais généralement, le mâle chante pour attirer les femelles. Les parades ont habituellement lieu sur le sol ou une branche basse. Là, le mâle parade en face de la femelle en laissant tomber ses ailes et en redressant la queue afin de mettre en valeur les dessins de son plumage.  

Le Bruant nain est migrateur et se déplace vers le sud à partir de fin juillet et en août, avec le passage en Mongolie et dans le nord de la Chine en septembre/début octobre.
La migration de retour vers le nord commence en mars, avec les derniers départs début mai.  

Le Bruant nain a un vol rapide et bondissant avec des battements très actifs alternés de glissés avec les ailes collées au corps.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre début juin et le mois de juillet, parfois jusqu’en août. Le Bruant nain ne produit qu’une seule couvée par saison.
La femelle construit le nid sur le sol, bien caché au pied d’une touffe d’herbes ou dans les branches basses d'un arbre. Le nid est fait avec des herbes, des feuilles sèches, des brindilles, de la mousse et des poils, et l’intérieur est tapissé de mousse et d’herbes plus douces.

Elle dépose 4-6 œufs verts, gris ou roses avec des marques brunes. Elle incube seule pendant 11-12 jours. Les poussins sont nourris par les deux parents et quittent le nid avant de pouvoir voler, environ 6-8 jours après l’éclosion, mais ils sont complètement emplumés 3-5 jours plus tard. Ils dépendent encore des parents pour la nourriture.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
Le Bruant nain a une vaste distribution dans laquelle il est relativement commun. La population globale est grossièrement estimée à 30 600 000/96 000 000 individus. En 2004, la population reproductrice européenne était estimée à 5 000 000/8 000 000 couples nicheurs. Mais une estimation plus juste sera nécessaire.
Cette population est stable et actuellement, le Bruant nain est considéré comme non menacé.