English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: Northern Ground-hornbill – Abyssinian Ground-hornbill
All: Sudanhornrabe
Esp: Cálao Terrestre Norteño
Ita: Bucorvo abissino
Nd: Noordelijke Hoornraaf
Sd: Nordlig markhornkorp

Photographes:

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 6 by  Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions, 2001 - ISBN: 848733430X

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

HBW Alive

Welcome to the Mabula Ground-Hornbill Project

The Maryland Zoo in Baltimore

Smithsonian National Zoological Park

 

Accueil

Page " Calaos "

Sommaire fiches

 

Bucorve d’Abyssinie
Bucorvus abyssinicus

Ordre des Bucérotiformes – Famille des Bucorvidés

INTRODUCTION :
Le Bucorve d’Abyssinie est le second membre de la famille des Bucorvidés, une famille qui rassemble les deux plus grands calaos du monde. C’est un oiseau terrestre mais qui peut voler, ne serait-ce que pour atteindre son dortoir dans un grand arbre. Il est principalement carnivore et consomme rarement des matières végétales.
Plusieurs légendes africaines parlent du Bucorve d’Abyssinie, mais selon les régions ou les villages, il peut soit porter bonheur, soit être annonciateur de malheur.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 80-100 cm
Poids : M : 4 kg

Le mâle adulte a le plumage noir dans l’ensemble, excepté les rémiges primaires blanches.
Sur la tête noire, les yeux sont entourés de peau nue bleue. La gorge présente une poche de peau nue bleue et rouge.
Le grand bec noir courbé vers le bas présente une tache orange-jaune à la base de la mandibule supérieure. Le casque haut est également noir. Il est « posé » sur la base supérieure du bec. On peut voir deux arêtes le long des côtés, et l’extrémité est ouverte.
Les yeux sont brun foncé, protégés par de longs cils qui sont en réalité des plumes modifiées. Les pattes et les doigts robustes sont noirs.       

La femelle a le plumage semblable et ne diffère que par la couleur de la peau de la gorge entièrement bleue.  
Le juvénile est plus brun que les adultes, et les rémiges primaires sont mouchetées de noir. Le casque est absent. La tâche du bec est jaune terne et la peau nue de la face est plutôt gris pâle. Il est sexuellement mature vers 3-4 ans.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Bucorve d’Abyssinie est présent depuis le sud de la Mauritanie et la Guinée, vers l’est jusqu’en Ethiopie, et dans le nord-ouest de la Somalie, le nord-est du Kenya et l’Ouganda.  

HABITAT :
Le Bucorve d’Abyssinie fréquente les savanes, les herbages ouverts, les bois épars, les lisières des forêts, les zones rocheuses avec de la végétation basse pour mieux chasser au sol. Il a besoin de grands arbres pour nidifier et dormir. Il est habituellement présent dans les endroits plus secs que le Bucorve du Sud. L’espèce est visible jusqu’à 3200 mètres d’altitude en Ethiopie.

CRIS ET CHANTS :
Le Bucorve d’Abyssinie émet des cris sonores, profonds et résonnants ainsi que des grognements, grâce à la poche gonflable de la gorge. Il est habituellement loquace avant l’aube. Il émet ses cris depuis une branche nue et à découvert, et la basse fréquence de ces sons se faufile à travers la végétation africaine « umm-hum-umm » ou encore « uuh-uh-uh ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Bucorve d’Abyssinie est principalement carnivore et se nourrit de reptiles, tortues, lézards, mais aussi de mammifères (lièvres) et de mangoustes. Il capture aussi des arthropodes, de nombreux insectes et des araignées. Les charognes ne représentent qu’un supplément de nourriture.

Il suit souvent les troupeaux d’ongulés et profite des proies dérangées par leur passage. Il est également présent lors des feux de forêt ou de brousse où il peut capturer les animaux qui s’enfuient devant les flammes. Il peut parcourir jusqu’à 10-12 km par jour tout en cherchant sa nourriture le long du chemin, saisissant les proies avec le bec.
Cependant, son grand bec est également utilisé pour creuser à la recherche d’invertébrés et de nids d’abeilles, mais il consomme rarement des matières végétales.

Le Bucorve d’Abyssinie est surtout un oiseau terrestre, bien qu’il vole également, aussi bien pour capturer une proie que pour défendre son territoire. On peut les voir souvent en couples, mais aussi en groupes familiaux car les jeunes restent dans le territoire parental pendant plusieurs années. Ils dorment en groupes dans de grands arbres pour éviter la prédation.  

Femelle

Le Bucorve d’Abyssinie est monogame et les liens du couple durent en général toute la vie. Ils nidifient dans des cavités dont l’entrée n’est pas entièrement fermée, contrairement aux autres espèces de calaos.
Pendant la saison de reproduction, la peau nue de la face et de la gorge devient plus éclatante. Durant la période d’incubation, la femelle dépend beaucoup du mâle pour la nourriture.

L’espèce est sédentaire dans sa distribution, mais les bucorves peuvent errer vers le sud au Kenya où ils empiètent alors sur le territoire du Bucorve du Sud.

Le Bucorve d’Abyssinie vole rarement et préfère habituellement courir ou marcher, mais s’il se sent menacé, il peut s’envoler dans un arbre pour échapper à un danger. En vol, les primaires blanches contrastant avec le plumage noir sont très nettes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie avec la distribution, entre juin et août en Afrique de l’Ouest, en janvier au Nigeria et en Ouganda, et en novembre au Kenya.
Le nid est placé dans une cavité d’arbre, souvent un baobab ou une souche de palmier. Il peut parfois se trouver dans un trou dans les rochers ou même dans une cavité artificielle, mais cela reste occasionnel.
La cavité est tapissée de feuilles sèches apportées par le mâle. L’entrée est partiellement scellée avec un mélange de plantes et de boue.

La femelle dépose 1-2 œufs sur une période de 4 ou 5 jours. L’incubation dure 37 à 41 jours. Le mâle nourrit la femelle à travers le trou de l’entrée, mais le nid n’est pas nettoyé. Le premier-né grandit rapidement, ce qui entraine la mort du plus jeune qui n’arrive pas à être nourri.
La femelle quitte le nid au bout de 21-33 jours, et les deux parents nourrissent le poussin restant. Il quitte le nid à son tour environ 80-90 jours après la naissance, mais il dépend de ses parents pour la nourriture pendant encore plusieurs mois.

PROTECTION/MENACES/STATUTS : 
Le Bucorve d’Abyssinie pourrait être affecté dans le futur par la destruction des arbres dans lesquels il nidifie. Il est encore tué pour sa chair dans certaines parties de la distribution, mais aussi pour certains aspects du folklore africain.
Mais cette espèce a une vaste distribution où la principale menace est la perte de l’habitat. Cependant, le Bucorve d’Abyssinie est actuellement considéré comme n’étant pas menacé avec des populations apparemment stables.