English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Cormoran à face rouge
Ang: Red-faced Cormorant - Red-faced Shag
All: Rotgesichtscharbe
Esp: Cormorán Carirrojo
Ita: Cormorano facciarossa
Nd: Roodmaskeraalscholver
Sd: Beringskarv

Photographes:

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Otto Plantema
Trips around the world

Simon Tan
PBase Bird galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Audubon

Alaska Seabird Information Series

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia, the free encyclopaedia

The Birds of North America online

Birding Information

HBW Alive

 

Accueil

Page famille Phalacrocoracidés

Sommaire fiches

 

Cormoran à face rouge
Phalacrocorax urile

Ordre des Suliformes – Famille des Phalacrocoracidés

INTRODUCTION :
Le Cormoran à face rouge se trouve dans l’extrême nord de l’Océan Pacifique. C’est un oiseau marin qui ne vient à terre que pour dormir et se reproduire sur les façades abruptes des falaises. La principale cause de mortalité est la prédation par les animaux et oiseaux naturels et introduits comme les goélands, les renards et les rats. Plusieurs iles ont été débarrassées de ces prédateurs et des augmentations des effectifs ont été enregistrées. En revanche, quelques iles sont toujours infestées. L’espèce est également sensible aux pollutions aux hydrocarbures et autres désagréments chimiques.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 71-89 cm
Envergure : 110-122 cm
Poids : 1650-2550 gr

L’adulte en plumage nuptial a le plumage noir avec des reflets verts dans l’ensemble, bien que la tête et le cou soient plutôt irisés de bleu violacé. On peut voir une grande tache blanche de chaque côté du croupion qui s’étend jusqu’à la partie postérieure des flancs. Le manteau et le dessus des ailes ont un reflet bleu violacé nettement irisé de bronze-olive. Les rémiges sont en général plus ternes. Le dessous des ailes est noir et la queue est plus terne, plutôt noirâtre.

On note la présence de deux crêtes sur la tête, l’une sur la calotte et l’autre sur la nuque. Ces ornements, et plus particulièrement la crête nucale, sont réduits ou absents en dehors de la saison de reproduction, et l’ensemble du plumage est plus terne.
Quelques filoplumes blanches sont clairsemées sur le cou, mais elles disparaissent pendant la reproduction.

La peau faciale est rouge vif. Le bec est jaunâtre avec l’extrémité et le culmen gris foncé tandis que la base est soulignée de bleu ciel. Les yeux sont brun foncé mais deviennent vert brunâtre pendant les parades. Les pattes et les doigts palmés sont gris noirâtre. Les zones vivement colorées sont plus ternes en dehors de la période de reproduction.

Mâle et femelle ont le même plumage, mais la femelle est légèrement plus petite que le mâle.     
Le juvénile est beaucoup plus terne que les adultes, avec un plumage brun noirâtre ou brun charbonneux dans l’ensemble. Quelques zones plus pâles mais indistinctes peuvent apparaître en dessous.
Le bec et la peau de la face sont ternes et sombres au début, et les yeux sont très foncés.

Immature

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Cormoran à face rouge se trouve dans le nord de l’Océan Pacifique, depuis le nord du Japon au nord-est d’Hokkaido, à l’est dans la Péninsule du Kamtchatka, les Iles Kouriles, les Iles du Commandeur, vers l’est jusqu’aux Iles Aléoutiennes, aux Iles Pribilof et dans le Golfe de l’Alaska. 

HABITAT :
Le Cormoran à face rouge est un oiseau marin qui passe la majeure partie de son temps dans les eaux côtières, et plus particulièrement dans les baies rocheuses et les détroits entre les iles.
Il se reproduit le long des côtes rocheuses et sur les iles au large, habituellement sur les façades des falaises ou sur des pentes raides.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Cormoran à face rouge émet des « kwoor » bas et gutturaux, ainsi que des croassements enroués lorsqu’il se trouve à la colonie.   

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Cormoran à face rouge se nourrit principalement de diverses espèces de poissons, mais aussi de crustacés comme les crevettes, les crabes et les amphipodes.
Comme de nombreux Phalacrocoracidés, il plonge depuis la surface et se nourrit en poursuivant ses proies sous l’eau. Il utilise alors ses pattes palmées pour une meilleure propulsion sous l’eau. La majeure partie des proies est capturée près du fond.

Le Cormoran à face rouge se reproduit en colonie mixtes avec d’autres oiseaux marins. Le mâle effectue quelques parades nuptiales avec la tête renversée sur le dos et le bec pointé vers le ciel. La tête est alors déplacée de haut en bas tandis que les ailes repliées sont rapidement dressée et abaissées afin d’exposer les taches blanches des flancs.
Pendant la période de nidification, les offrandes de matériaux pour le nid à l’adulte en train d’incuber renforcent les liens du couple.

Le Cormoran à face rouge est sédentaire et ne fait que se disperser et se nourrir dans les eaux côtières proches des aires de reproduction.
Le vol est puissant, avec des battements réguliers et continus entrecoupés de quelques glissés.  Sur l’eau, il vole plutôt bas par rapport à la surface.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre mai et août, avec la ponte en mai-juin. Le Cormoran à face rouge nidifie en colonies établies sur des corniches rocheuses.
Le nid est assez large et fait avec des herbes et des algues cimentées par les déjections. D’autres matériaux comme de la mousse et des brindilles sont parfois ajoutés. Il y a un creux profond au centre du nid, souvent tapissé de plumes.  

La femelle dépose 2-4 œufs. L’incubation dure environ 27-34 jours, partagée par les deux adultes. Les poussins sont couverts de duvet gris. Ils sont nourris par régurgitation et quittent le nid au bout de 40-60 jours après l’éclosion.  

Le succès de la reproduction dépend de la disponibilité des proies dans les eaux proches des colonies, car la famine est l’une des principales causes de mortalité. La prédation par le Renard arctique et la destruction des nids par les tempêtes affectent également l’espèce.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Cormoran à face rouge est vulnérable aux pollutions par les hydrocarbures et autres produits chimiques. La prédation par les goélands, les renards et les rats sur certaines iles est aussi une cause de mortalité.
La population a été estimée à 155 000/200 000 individus en 2006, après l’augmentation des effectifs pendant la seconde moitié du 20ème siècle.
Le Cormoran à face rouge est actuellement considéré comme non menacé.