English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr : Coucou jacobin
Ang : Jacobin Cuckoo – Pied Cuckoo - Black and White Cuckoo
All : Jakobinerkuckuck
Esp : Críalo Blanquinegro
Ita : Cuculo bianco e nero
Nd : Jacobijnkoekoek
Sd : jakobinskatgök

Photographes:

Callie de Wet 
Flickr Galleries

Jean Marc Rabby
Des Ailes et des Plumes

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

BIRDS OF EAST AFRICA vol 1 by C.A.W. Guggisberg – Mount Kenya Sundries Ltd. – ISBN: 9966889051

ROBERTS BIRDS OF SOUTH AFRICA by G. R. Mc Lachlan and R. Liversidge – The Trustees of the John Voelcker Bird Book Fund – ISBN: 0620031182

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa 

Roberts Online – Birds of Southern Africa

Wikipedia, the free encyclopaedia

JUSTAVES…for the love of birds…

Thaï National Parks

Birds of India

Wilkinson’s World

The Sunday news

 

Accueil

Page Famille des Cuculidés

Sommaire fiches

 

Coucou jacobin
Clamator jacobinus

Ordre des Cuculiformes – Famille des Cuculidés

INTRODUCTION :
Le Coucou jacobin fait partie de la sous-famille des Cuculinae dans la grande famille des Cuculidés, qui comprend les coucous parasites de l’Ancien Monde. Il est présent en Afrique subsaharienne, en Inde, au Sri Lanka et au Myanmar. Il est parfois confondu avec le Coucou de Levaillant, plus grand et plus lourd.  
Le Coucou jacobin fréquente les savanes boisées, les broussailles sèches et épineuses, et les bois ouverts. Il migre à l’intérieur du continent africain et entre l’Inde et l’Afrique, mais ses déplacements sont complexes et probablement associés aux pluies.
L’espèce a trois sous-espèces. La race « serratus » d’Afrique du Sud a deux formes de plumages, une forme sombre toute noire et une autre noire et blanche.
Le Coucou jacobin n’est pas globalement menacé pour le moment et sa population semble stable.

C.j. serratus

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 34-35 cm
Poids : 66 gr (Inde) – 72 gr (Afrique)

Le Coucou jacobin de la race nominale (non représentée) a les parties supérieures noires ou brun foncé, avec une barre alaire blanche visible au repos et très évidente en vol. La longue queue a l’extrémité blanche.
Les parties inférieures sont entièrement blanches.
La tête est noire mais le bas des joues, le menton et la gorge sont blancs. Une crête pointue se dresse sur la nuque.
Le bec est noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris.
Mâle et femelle sont identiques.

Le juvénile est plus brun sur le dessus et blanc chamoisé en dessous. Il a une crête réduite et la barre alaire blanche est moins étendue, mais l’extrémité de la queue est blanche comme chez l’adulte. Le bec est noir avec la commissure jaune orangé. Les yeux sont bruns.

C.j. serratus

Juvénile

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :   
Le Coucou jacobin a trois sous-espèces.
C.j. jacobinus (décrit plus haut et non représenté) se trouve dans le sud de l’Inde et au Sri Lanka. Il est plus petit que les autres races.

C.j. pica (représenté) se trouve en Afrique subsaharienne, vers le sud jusqu’en Tanzanie et en Zambie, et dans le nord-ouest de l’Inde  jusqu’au Népal et au Myanmar, et occasionnellement dans le sud du Tibet sur les pentes de l’Everest. Cette race est plus grande que la précédente avec les parties inférieures blanc uni.  

C.j. pica

C.j. serratus (représenté) se trouve en Afrique du Sud (vers le sud depuis la Zambie). Cette race est plus grande et a deux formes de plumages. La forme pâle (représentée) est blanc grisâtre ou blanche en dessous. La gorge est légèrement striée de noirâtre.
La forme sombre se trouve surtout sur la côte Sud-Africaine. Le plumage est noir luisant dans l’ensemble y compris la queue qui est entièrement noire, mais les barres alaires blanches sont présentes.   

C.j. serratus

HABITAT :
Le Coucou jacobin fréquente les bois, les bosquets, les savanes sèches et boisées et les habitats herbeux marécageux. En Inde, il se trouve surtout dans les plaines et les collines, mais il peut aller jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Cependant, pendant les migrations, il peut se trouver jusqu’à 4200 mètres dans l’Himalaya. En Afrique, il est généralement en dessous de 1500 mètres, mais selon les régions, il peut aller jusqu’à 3000 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Coucou jacobin est plutôt bruyant. Le cri est dur, sonore et métallique « kleeuw-we-wip » mais on peut aussi entendre une sorte de rire répété « klee-klee-kleeuu-kleeuu » semblable à celui du Coucou de Levaillant mais moins dur. Ce cri est émis par le mâle et la femelle avant un « tacka-tacka-tacka-tacka » sonore qui s’estompe petit à petit.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Coucou jacobin se nourrit surtout de chenilles urticantes, mais il consomme aussi des insectes (mantes, sauterelles et termites), ainsi que quelques escargots et des baies. La femelle mange aussi les œufs de l’espèce hôte avant de déposer le sien.

Il est habituellement actif dans les broussailles épineuses basses, mais il cherche principalement dans les arbres et les buissons, prenant les proies sur le feuillage. Il lui arrive aussi de descendre sur le sol où il sautille en cherchant de la nourriture.
Il est souvent vu seul ou en couple. Il est très actif et les deux partenaires passent beaucoup de temps à voler ensemble.

Le Coucou jacobin est une espèce parasite qui pond ses œufs dans les nids de plusieurs espèces d’oiseaux comme ceux du genre Turdoides (cratéropes) en Inde et en Afrique subsaharienne. En Afrique du Sud, il parasite davantage les nids des bulbuls et des pies grièches.
On peut quelquefois voir deux oiseaux se poursuivre en vol, probablement en guise de parade nuptiale.

C.j. serratus
C.j. serratus

REPRODUCTION DE L’ESPECE :    
La saison de reproduction du Coucou jacobin a lieu pendant la saison des pluies, mais elle varie en fonction de la distribution.
La femelle dépose un seul œuf par nid, rarement deux. Mais certains nids abritent parfois les œufs de plusieurs femelles différentes. Ces œufs sont blanc brillant en Afrique du Sud, et plutôt bleu-verdâtre en Inde, au Sri Lanka et dans quelques régions d’Afrique.
L’éviction des œufs ou des poussins de l’hôte par le jeune coucou est un comportement peu développé chez cette espèce. Si cela doit se produire, ce sera pendant les premières 24 heures après l’éclosion.  Mais en général, les poussins de l’hôte sont refoulés au fond du nid et meurent souvent de faim. Ils sont ensuite enlevés par les parents qui élèvent alors uniquement le jeune coucou.
L’incubation dure 10-11 jours. Il quitte le nid au bout de 17-18 jours après l’éclosion, mais il ne sera complètement indépendant qu’un mois plus tard.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Coucou jacobin est généralement commun dans sa vaste distribution. La population semble stable et l’espèce est actuellement considérée comme non menacée.

C.j. serratus

Juvénile

Le Coucou jacobin migre à l’intérieur du continent africain et entre l’Inde et l’Afrique. L’arrivée sur les aires de reproduction est associée aux pluies et à l’abondance des chenilles. En Afrique du Sud, il gagne les zones boisées plus équatoriales pendant la saison sèche. En Inde, l’espèce est également associée aux pluies, et elle part habituellement au début de la saison sèche. La race nominale « jacobinus » de l’Inde hiverne dans l’est et le centre de l’Afrique. La race « pica » est rare en Asie pendant l’hiver, mais elle migre jusqu’en Afrique. Les déplacements de l’espèce sont généralement complexes.
Le Coucou jacobin a un vol bas, rapide et direct.   
C.j. serratus