English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Spotted Flycatcher
All : Grauschnäpper
Esp : Papamoscas Gris
Ital: Pigliamosche europeo
Nd: Grauwe Vliegenvanger
Sd: Grå flugsnappare

Photographes:

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Paul Guillet
Photos d'Oiseaux

Jean Michel Peers
JMPN PHOTOGRAPHIE

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:  

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 11 by Josep del Hoyo, Andrew Elliott and David Christie - Lynx Edicions - ISBN: 849655306X

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Birds of Britain - The Web Magazine for Birdwatchers

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Famille Muscicapidés

Page Ordre Passériformes

Page Oiseaux des jardins

Sommaire fiches

 

Gobemouche gris
Muscicapa striata

Ordre des Passériformes – Famille des Muscicapidés

QUELQUES MESURES :
L : 13-15 cm
Poids : 11-22 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Gobemouche gris est un oiseau élégant au profil fin et élancé, surtout quand il est posé sur un perchoir exposé avant de partir en chasse après les insectes qui sont ses proies favorites.  

L’adulte a les parties supérieures gris-brun avec le dessus des ailes plus foncé. Les scapulaires, ainsi que les couvertures moyennes et petites sont finement bordées de blanc chamoisé.
Sur la queue, les couvertures sus-caudales présentent des liserés gris pâle alors que les rectrices sont brun foncé avec les extrémités étroites et blanchâtres.   

Les parties inférieures sont d’un blanc terne, avec une teinte gris-chamoisé clair sur la poitrine, les flancs et les cuisses. Le menton et les côtés de la gorge, la poitrine et le haut des flancs sont finement striés gris-brun. Les couvertures sous-alaires sont également gris-brun, largement bordées de chamois clair.

La tête est gris-brun et striée de brun-noir, avec le front et le devant de la calotte plus clairs. Les lores sont blanchâtres.
Le bec est brun noirâtre avec la base de la mandibule inférieure plus claire. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont brun noirâtres.

Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile ressemble aux adultes, mais il a le plumage « écaillé » sur le dessus, et tacheté en dessous, surtout sur la poitrine.

On trouve plusieurs sous-espèces qui diffèrent par la taille, par une apparence plus brune ou plus grise, plus ou moins de stries sur la poitrine, les ailes et la queue plus ou moins longues.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Les cris du Gobemouche gris comprennent des « zeee » ténus et un « chirrt » aigu et dur. Le cri d’alarme est un « zee-zucc » ou « tek-tek », ou encore un bruyant « ch-r-r-r-r-rer ».
Le chant est une série faible faite de notes courtes et grinçantes, certaines haut-perché alternant avec des trilles « sip-sip-sree… sree-tisree-sip… » ou un rapide « sip-sip-see-sitti-se-see ».

HABITAT :
Le Gobemouche gris a besoin de perchoirs exposés lui procurant une bonne vue des alentours. Il fréquente les forêts ouvertes, et sur les aires de reproduction, il préfère les arbres matures bien espacés, ce qui explique que cette espèce soit visible sur les grandes avenues, dans les parcs et les jardins arborés. On peut aussi le voir aux lisières des forêts, dans les clairières et dans les arbres le long des cours d’eau.    
En Afrique, sur les aires d’hivernage, on les trouve dans des habitats similaires, dans toutes sortes de forêts avec différentes espèces d’arbres.
Le Gobemouche gris se reproduit depuis le niveau de la mer jusqu’à 2000 mètres d’altitude, et en Afrique, il peut aller jusqu’à 3000 mètres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Gobemouche gris est une espèce de l’Ancien Monde. Il se reproduit dans la majeure partie de l’Europe et à l’ouest de l’Asie.
C’est un oiseau migrateur qui hiverne dans l’Afrique sub-saharienne et au sud-ouest de l’Asie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :   
Le Gobemouche gris se nourrit essentiellement d’insectes volants de différentes espèces, d’araignées, d’escargots et de vers de terre. Il lui arrive aussi de consommer des petits fruits et des baies.
Il chasse en faisant des sorties rapides depuis un perchoir, à un ou deux mètres au-dessus du sol. Il capture les proies en vol et retourne à son poste pour les dévorer.
Il happe les proies en se déplaçant continuellement d’un perchoir à un autre. Quelques insectes sont capturés sur la végétation, et d’autres sur le sol. Il peut voltiger devant les buissons où il picore des petits fruits et des baies. Il enlève le dard des abeilles et des guêpes en les frappant contre une surface dure.
Le Gobemouche gris est en général solitaire ou en couple, mais aussi parfois en groupes familiaux. Pendant les migrations, on peut les voir en grandes bandes.

Ce sont des oiseaux territoriaux qui nidifient en couples solitaires. Ils sont en général monogames et les liens du couple sont maintenus pour les deux couvées. Ils défendent le site du nid et leurs perchoirs favoris. On peut alors les voir agiter leurs ailes de façon saccadée et balancer la queue, des comportements observés dans plusieurs sortes de situations.

Pendant la formation du couple, le mâle chante fortement et parade sur le site de nidification. Il s’accroupit avec les plumes de la calotte et de la gorge gonflées, il fait des courbettes, et bouge sa tête de haut en bas et d’un côté à l’autre alors que la queue est agitée de soubresauts.

VOL :
Le Gobemouche gris est un migrateur longue-distance. Il a des ailes longues et pointues. Il chasse en volant de façon acrobatique prouvant son agilité en vol.   

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre mi-mai et mi-août.
Le nid du Gobemouche gris est construit essentiellement par la femelle, mais parfois, le mâle lui apporte un peu d’aide. C’est une coupe volumineuse faite de brindilles fines, radicelles, feuilles mortes, mousse et herbes sèches, et l’intérieur est tapissé de matériaux doux tels que poils et plumes. Le nid est souvent placé dans un trou d’arbre ou sur une branche plate.

La femelle dépose 2 à 7 œufs à un jour d’intervalle. Elle incube pendant 10 à 17 jours, en général environ 13 jours. Les poussins sont nourris par les deux parents et quittent le nid au bout de 12-17 jours après la naissance. Les parents les nourrissent pendant une période variable de 12 à 32 jours.
La femelle peut déposer une couvée de remplacement si la première est perdue. Cette espèce produit deux couvées par saison.

ALIMENTATION :   
Le Gobemouche gris se nourrit de plusieurs espèces d’insectes tels que diptères, hyménoptères, lépidoptères, orthoptères, hémiptères et coléoptères. Il consomme aussi des araignées, des vers de terre et des escargots, ainsi que des petits fruits et des baies.
Il s’élance brusquement de son perchoir pour capturer l’insecte en vol, et y retourne pour le manger. 

PROTECTION/MENACES/ STATUTS
Le Gobemouche gris est commun et largement répandu dans le Paléarctique occidental. Quelques déclins ont eu lieu en plusieurs endroits, au nord et au centre des aires de reproduction. Ces déclins ont été probablement causés par la dégradation de l’habitat, la suppression des vieux arbres et les longues périodes avec des étés trop frais.
L’espèce n’est cependant pas en danger actuellement.

Autres

images