English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Goéland à bec cerclé
Ang: Ring-billed Gull
All: Ringschnabelmöwe
Esp: Gaviota de Delaware
Ita: Gavina americana
Nd: Ringsnavelmeeuw
Sd: ringnäbbad mås

Photographes:

John Anderson 
John Anderson Photo Galleries

Didier Buysse 
Vision d’Oiseaux

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures & Tom Grey's Bird Pictures 2

Ken Havard 
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

René Lortie
René Lortie photographe & Galeries d'oiseaux sur Pbase

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334202

BIRDS OF THE GREAT BASIN – by Fred A. Ryser - Univ of Nevada Pr -ISBN: 0874170796

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C. Helm - ISBN: 0713639601

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society -ISBN: 0792274512

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Audubon

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Bird Web (Seattle Audubon Society)

South Dakota Birds and Birding – (Terry L. Sohl)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Wikipedia, the free encyclopaedia

The Birds of North America online

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

NATIONAL GEOGRAPHIC

 

Accueil

Page Laridés

Sommaire fiches

 

Goéland à bec cerclé
Larus delawarensis

Ordre des Charadriiformes – Famille des Laridés

INTRODUCTION :
Le Goéland à bec cerclé est commun et largement répandu à travers l’Amérique du Nord, aussi bien dans les régions côtières qu’à l’intérieur des terres. Très familier et adaptable mais aussi très opportuniste, il est capable de dérober de la nourriture non surveillée par les humains, en particulier sur les plages très fréquentées. Pour cette raison et quelques autres, il est souvent considéré comme un parasite.
Les colonies de nidification et les sites de nourrissage hivernaux peuvent contenir des dizaines de milliers d’oiseaux. Il revient souvent à sa colonie natale pour se reproduire une fois adulte, et de nombreux oiseaux fréquentent toujours les mêmes zones en hiver.
Le Goéland à bec cerclé est migrateur. Il se reproduit au Canada et dans le nord des Etats Unis, et migre vers le sud après la reproduction. Il atteint alors le Golfe du Mexique, les côtes de l’Atlantique et du Pacifique et la région des Grands Lacs. 
Le Goéland à bec cerclé a une population importante et en augmentation, et ne semble pas menacé actuellement.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 46-54 cm
Envergure : 121-127 cm
Poids : 400-590 gr

Le Goéland à bec cerclé en plumage nuptial a la tête, le cou et les parties inférieures blancs. Les parties supérieures sont gris pâle. Sur le dessus des ailes, les extrémités sont noires avec des miroirs blancs sur les deux primaires externes, et l’on peut voir un bord de fuite blanc étroit. Le croupion et la queue sont blancs.
Le bec est jaune avec un anneau subterminal noir. Les yeux sont jaune pâle, entourés d’un cercle oculaire rouge. Les pattes et les doigts palmés sont jaune verdâtre.
Mâle et femelle sont identiques.  

L’adulte en hiver a la tête et l’arrière du cou striés et tachetés de brun foncé. Le cercle oculaire est noir.

Pendant les deux premières années de sa vie, le jeune goéland a le plumage tacheté de brun et de gris, le bec et les pattes sont rosâtres et les yeux sont brun foncé. Ils obtiennent le plumage adulte à l’âge de 3 ans.

Le premier hiver a le bec couleur chair avec l’extrémité noire, les pattes et les doigts rosâtres et les yeux bruns. La tête, le cou et les parties inférieures sont blancs, striés et tachetés de brun. Le dos est gris pâle. Le dessus des ailes est gris-brun avec un bord d’attaque sombre sur la partie externe de l’aile. Les secondaires ont une barre noirâtre. Les grandes couvertures et les primaires internes sont gris pâle. Le croupion et la queue sont blanchâtres avec une bande subterminale noire sur la queue.

Le second hiver est semblable à l’adulte mais il a le bec jaunâtre terne avec un anneau noir. Les extrémités des ailes sont noires mais les miroirs blancs sont réduits ou absents. La queue et les secondaires portent encore quelques traces noirâtres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Goéland à bec cerclé se reproduit dans le nord-ouest des Etats Unis (nord de la Californie et est de Washington), dans le sud du Canada (à l’intérieur de la Colombie Britannique), et dans la région des Grands lacs jusqu’aux provinces maritimes.
Il hiverne dans les régions du sud de ses aires de reproduction, vers le sud jusqu’aux côtes du Golfe du Mexique, en Amérique Centrale et aux Grandes Antilles. La distribution est en train de s’étendre dans les Petites Antilles.

HABITAT : 
Le Goéland à bec cerclé se reproduit en colonies sur des îles basses au milieu des lacs d’eau douce, ainsi que dans les prairies humides. En dehors de la saison de reproduction, l’espèce est présente le long des côtes, sur les jetées, autour des décharges, dans les ports et les estuaires. Elle est également commune aux abords des villes, sur les docks et dans les cultures, et des dortoirs sont souvent établis sur les lacs et les réservoirs. Il se nourrit surtout à terre et préfère généralement les eaux douces. Il est rarement vu au large en mer.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Goéland à bec cerclé est habituellement silencieux en dehors des colonies. Il émet parfois un doux « kowk », mais il produit également une sorte de jappement « ky-ow », un miaulement « kee-a kee-a kee-a kee-a » et un gémissement ténu « wheeah ».
Le long cri est plus haut, plus rude et moins nasillard que celui du Goéland cendré. Lorsqu’il émet ce cri, il jette la tête en arrière. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Goéland à bec cerclé est omnivore et opportuniste. Il récupère souvent de la nourriture provenant des activités humaines. Son régime varie selon l’endroit et la saison, mais il se nourrit surtout d’insectes, poissons, vers de terre, rongeurs, débris et céréales. Il capture des vers de terre et des limaces dans les champs fraîchement retournés.
Il se nourrit en marchant, en pataugeant et en nageant, et même en vol. Il traine souvent autour des décharges et récupère des restes de nourriture. Il vole aussi de la nourriture aux autres espèces d’oiseaux.

Le Goéland à bec cerclé se reproduit en colonies et forme souvent des colonies mixtes avec le Goéland argenté et le Goéland de Californie. Quelques parades sont observées au cours desquelles les deux partenaires se tiennent bien droits et se tournent alternativement l’un vers l’autre et inversement. Le mâle fait aussi des offrandes de nourriture à la femelle.
Les couples se forment juste avant l’arrivée à la colonie ou juste après. Ils sont généralement monogames, mais il arrive que deux femelles s’accouplent avec un mâle polygame, surtout dans les grandes colonies.

Le Goéland à bec cerclé est migrateur et quitte les aires de reproduction en juillet-août. Quelques juvéniles peuvent partir plus tôt, vers fin juin. Certains oiseaux atteignent les Iles Galápagos, la Colombie, le Venezuela et le Brésil. De la même façon, l’espèce est fréquemment observée dans l’ouest du Paléarctique (Iles britanniques, Islande, Norvège, France, Péninsule Ibérique et dans d’autres pays européens). Quelques observations ont également été faites en Afrique (Maroc, Sénégal et Gambie) ainsi qu’aux Iles Canaries et à Madère.

Le Goéland à bec cerclé plane dans les courants thermiques. Son vol est puissant et direct avec des battements profonds et rapides.

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
La saison de reproduction a lieu de mai à août, avec la ponte fin avril/mai ou plus tard en fonction de la couverture neigeuse dans le nord de la distribution.
Le Goéland à bec cerclé nidifie en grandes colonies. Le nid est sur le sol, souvent à côté d’un rocher ou d’une touffe de végétation, à moins d’un mètre du nid voisin. Il est généralement placé près de l’eau au milieu d’une végétation éparse.
Les deux partenaires construisent une coupe peu profonde avec des herbes, des feuilles, des brindilles, des lichens et de la mousse. Le même site est généralement réutilisé d’année en année.

La femelle dépose 2-4 œufs (quelquefois davantage, mais des couvées de plus de 4 œufs sont déposées par deux femelles ou plus). Les œufs sont clairs et intensément tachetés de brun foncé. Les deux adultes incubent pendant 23-28 jours. Les poussins sont couvés et nourris par leurs parents. Ils quittent le nid à peine quelques jours après la naissance et restent aux alentours. Des petites crèches sont quelquefois formées dans certaines colonies. Les jeunes s’envolent environ 37 jours après l’éclosion. Ils sont indépendants 5 à 10 jours plus tard.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Goéland à bec cerclé est aujourd’hui une espèce abondante, après avoir subi un sérieux déclin vers la fin du 19ème siècle à cause des persécutions par les humains. L’espèce a bénéficié de la nourriture rendue disponible par les pratiques agricoles et les décharges.
La population globale est estimée à 1 500 000/2 000 000 de couples et semble toujours en augmentation.  
Le Goéland à bec cerclé est actuellement considéré comme non menacé.

Juvénile
1er hiver
1er hiver
2ème hiver