English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Wattled Crane
All : Klunkerkranich
Esp : Grulla Carunculada
Ital: Gru caruncolata
Nd: Lelkraanvogel
Sd: Vårttrana

Photographe:

Thonnérieux Yves
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:    

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Volume 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN : 8487334202

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

Avibase (Lepage Denis)

ARKive (Christopher Parsons)

BirdLife International (BirdLife International)

International Crane Foundation

The Department of Biodiversity & Conservation Biology
The University of the Western Cape

Northern Prairie Wildlife Research Center

 

Accueil

Page Gruidés

Sommaire fiches

 

Grue caronculée
Grus carunculatus

Ordre des Gruiformes – famille des Gruidés

QUELQUES MESURES :
L : 175 cm
Env : 230-260 cm
Poids : M : 8300-8500 gr – F : 7100-7900 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La Grue caronculée est l’une des plus grandes espèces de Gruidés, la seconde après la Grue Antigone, et la plus grande espèce Africaine.  
Cette espèce est classée comme étant Vulnérable avec des déclins rapides dans une population déjà faible.

L’adulte a les parties supérieures et les ailes grises. Les rémiges secondaires sont plus longues et s’étendent au-delà de la queue et presque jusqu’au sol. Les rémiges et la queue sont gris foncé à noirâtres. Le haut du dos est d’un gris plus sombre.
Cette grue a le cou et la poitrine blancs contrastant avec les parties inférieures noires et le haut du dos gris foncé.

Sur la tête, le front et le devant de la calotte sont gris. On peut voir une tache de peau nue, granuleuse et rouge sur la face autour de la base du bec et sur les lores, et s’étendant le long de la face antérieure de deux grandes caroncules couvertes de plumes blanches.

Le bec est long et droit, couleur corne. Les yeux sont rouge-orangé. Les pattes et les doigts sont gris foncé à noirâtre.

Les deux sexes ont le plumage identique, mais le mâle est plus grand que la femelle.
Le juvénile a le plumage du corps brunâtre. Les marques de la face sont  absentes et les caroncules moins importantes. La calotte est blanche et les rémiges secondaires sont plus courtes que chez les adultes.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO 
La Grue caronculée est plutôt silencieuse, mais elle peut quand même émettre des « kwaarnk » sonores qui portent loin, ainsi que des sons perçants et haut-perchés.

HABITAT :
La Grue caronculée dépend beaucoup des zones humides. Cette espèce fréquente les grandes étendues humides dans les bassins des fleuves Zambèze et Okavango, ainsi que les zones humides permanentes ou saisonnières sur les hauts plateaux d’Ethiopie et d’Afrique du Sud.
Elle se reproduit dans les zones humides aux eaux peu profondes où poussent des laîches, et au-dessus de 2000 mètres d’altitude.
En dehors de la saison de reproduction, on la trouve en dessous de 1000 mètres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Grue caronculée se trouve en Ethiopie, au Zaïre, en Zambie et en Tanzanie jusqu’au Botswana et au Mozambique.
Il existe des populations éloignées en Angola, en Namibie et en Afrique du Sud.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Grue caronculée se nourrit principalement de matières végétales comme les tubercules et les racines des plantes aquatiques. Elle capture aussi des insectes, des escargots, des grenouilles et quelques petits vertébrés.
Cette grue a un bec long qui lui permet de sonder dans le sol tendre et dans les zones humides. Elle fréquente aussi les champs cultivés et les plateaux plus secs où elle trouve des céréales et des graines d’herbes.
Ce sont des oiseaux grégaires en dehors de la saison de reproduction, et ils vivent en groupes.

Pendant la période nuptiale, la Grue caronculée effectue des parades superbes, comme les autres Gruidés, des danses avec des courbettes, des sauts, des courses et des jets de morceaux de plantes. Elles dansent avec les ailes relevées, entre partenaires pendant les parades nuptiales, mais aussi avec d’autres membres du groupe afin de maintenir la cohésion et les contacts.

Au cours des parades, le mâle déploie ses grandes ailes avant de se mettre brièvement à courir, ensuite il saute en l’air.
Pendant ces parades, la peau rouge de la face est enflammée et gonflée, et les caroncules sont étirées. Les liens du couple durent toute la vie.

La Grue caronculée se reproduit dans les zones humides où les nids sont espacés d’au moins 500 mètres. Les parents deviennent territoriaux. Ils maintiennent et défendent le territoire en adoptant des postures menaçantes et en attaquant les intrus.

La Grue caronculée ne migre pas, mais effectue quelques déplacements en fonction de la disponibilité de l’eau.
Les oiseaux qui vivent dans les zones humides saisonnières ou sur les hauts plateaux ont tendance à se déplacer davantage que les populations qui vivent près des eaux permanentes.

VOL :
La Grue caronculée a des ailes très grandes, mais elle doit quand même courir pour s’élever dans les airs. Elle vole avec des battements profonds et puissants et se pose avec les pattes pendantes pour rester en position debout. Elle doit encore courir un peu avant de s’arrêter. 

REPRODUCTION DE L’ESPECE : 
La saison de reproduction est très variable et dépend du niveau des eaux. Elle a lieu en juillet-août en Ethiopie, et entre avril et octobre chez les populations les plus au sud. 
La Grue caronculée se reproduit dans les zones humides, dans les étendues herbeuses humides ou les marais avec des laîches. Le nid est un grand monticule de végétation aquatique entouré d’eau, avec une bonne vue aux alentours. Il peut mesurer jusqu’à 120-180 cm de diamètre.

La femelle dépose habituellement deux œufs, mais bien souvent un seul poussin survit. L’incubation dure 33-36 jours partagée par les deux adultes. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet jaunâtre et ont des caroncules très petites. Ils sont capables de marcher et de nager très vite après l’éclosion, et ils suivent alors les parents. Près d’eux, ils apprennent à se nourrir eux-mêmes.
S’ils sont menacés, ils se cachent dans la végétation tandis que les parents distraient le prédateur et l’éloignent d’eux.
Les jeunes grandissent rapidement et sont emplumés au bout de 3 ou 4 mois. Ils restent en groupes familiaux jusqu’à la saison de reproduction suivante. 
Ils sont complètement emplumés à un an, et sont matures sexuellement entre 4 et 8 ans, mais cette espèce peut vivre 20-30 ans et même plus.   

ALIMENTATION :   
La Grue caronculée se nourrit surtout de tubercules et des racines de plantes aquatiques telles que Cyperus (laîches), Eleocharus dulcis (Châtaignes d’eau) et Nymphaea (Nénuphars).
Elle capture aussi des insectes, Orthoptères et Coléoptères, et des escargots, des grenouilles et plusieurs petits vertébrés. 
Cette grue a un long bec et sonde dans le sol pour trouver sa nourriture. Elle glane aussi dans les champs cultivés où elle récupère des céréales et des graines d’herbes.

PROTECTION/MENACES/STATUTS:  
La Grue caronculée est menacée par la dégradation et la perte de l’habitat à cause du drainage des zones humides pour l’expansion de l’agriculture, et par les inondations dues aux constructions de barrages.
Les dérangements sur les aires de reproduction, les feux de brousse, les empoisonnements, les collisions avec les lignes électriques, la chasse, les persécutions et l’augmentation du bétail qui détruisent les nids et les œufs font partie des menaces réelles et constantes.
Cette espèce est très sensible aux dérangements causés par les humains. 

Plusieurs zones protégées sont déjà établies dans certaines régions. La protection légale des oiseaux et la gestion de l’habitat sont actives en Afrique du Sud.
Cette espèce est considérée comme étant VULNERABLE avec des populations restreintes et un faible niveau de reproduction.