English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Demoiselle Crane
All : Jungfernkranich
Esp : Grulla Damisela
Ital : Damigella di Numidia
Nd : Jufferkraan
Sd : Jungfrutrana

Photographe :

Thonnérieux Yves
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources : 

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Volume 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN : 8487334202

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

BIRDS OF THE MIDDLE EAST by R.F. Porter, S. Christensen, P Schiermacker-Ansen C.Helm - ISBN: 0713670169

Avibase (Lepage Denis)

ARKive (Christopher Parsons)

BirdLife International (BirdLife International)

International Crane Foundation

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Gruidés

Sommaire fiches

 

Grue demoiselle
Grus virgo

Ordre des Gruiformes – Famille des Gruidés

QUELQUES MESURES :
L : 90 cm
Env : 150-170 cm
Poids : 2000-3000gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La Grue demoiselle est la plus petite espèce chez les Gruidés.
Elle est souvent mentionnée dans la littérature et la poésie du Nord de l’Inde et du Pakistan. Son apparence gracieuse entraine de nombreuses comparaisons entre les belles femmes et l’oiseau.

Comme la Grue de paradis, la Grue demoiselle a la tête entièrement emplumée, et n’a pas les plaques de peau nue et rouge des autres espèces.

L’adulte a le plumage d’un gris uniforme. Sur les ailes, les rémiges secondaires ont les extrémités noires. La tête et le devant du cou sont noirs également. Le devant du cou présente des plumes noires assez longues qui pendent sur la poitrine.

Sur la tête, le centre de la calotte est blanc grisâtre depuis le front jusqu’à l’arrière de la calotte. On peut voir des plumes blanches et plus longues sur la zone auriculaire, s’étendant depuis l’arrière de l’œil jusqu’à la nuque.

Le bec droit est gris à la base et son extrémité est rougeâtre. Il est relativement court. Les yeux sont rouge orangé. Les pattes et les doigts sont noirs. Les doigts courts permettent à la Grue demoiselle de courir facilement sur le sol sec.

Les deux sexes sont semblables en plumage, mais le mâle est légèrement plus grand que la femelle.
Le juvénile est gris pâle terne, avec la tête et le cou presque blancs. Les touffes de plumes sur la zone auriculaire sont grises et moins longues que chez les adultes. Les yeux sont brun foncé.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Grue demoiselle émet des cris claironnants gutturaux et râpeux, de tonalité basse « krrllaa-krrllaa… » ou « krrlll-krrlll ».

HABITAT :
La Grue demoiselle fréquente les plaines découvertes broussailleuses, les savanes, les steppes et différentes sortes d’étendues herbeuses, souvent près de l’eau, fleuves, lacs ou zones humides. Cette espèce peut être vue dans le désert et le semi-désert  si de l’eau est disponible.
Sur les aires d’hivernage, elle fréquente les champs cultivés en Inde, et dort dans les zones humides voisines. Lors de l’hivernage en Afrique, on peut les voir dans les savanes avec des acacias, les étendues herbeuses et les zones humides proches.
Elle est visible jusqu’à 3000 mètres d’altitude en Asie.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Grue demoiselle se reproduit dans le centre de l’Eurasie, depuis la Mer Noire jusqu’en Mongolie et au nord-est de la Chine.
Elle hiverne en Inde et en Afrique subsaharienne. Une population isolée se trouve en Turquie et une autre au nord-ouest de l’Afrique, dans les montagnes de l’Atlas.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Grue demoiselle se nourrit en marchant lentement et consomme principalement des matières végétales, mais elle capture des insectes en été, ainsi que des vers, des lézards et des petits vertébrés.
Au cours des migrations, les grands vols font des haltes dans les champs cultivés, comme c’est le cas en Inde où elles causent des dommages dans les cultures.

Comme toutes les espèces de grues, la Grue demoiselle effectue de belles  parades rituelles, aussi bien nuptiales que dans un but de sociabilité entre elles. Ces parades ou danses, consistent en courbettes, sauts, courses et jets de morceaux de bois ou de végétation en l’air.
Ces danses ont tendance à être plus énergiques que chez les espèces plus grandes et sont décrites comme ressemblant davantage à un ballet comparées aux parades des autres grues du genre "Grus", et avec des postures moins théâtrales.

La Grue demoiselle est migratrice et passe par les hautes montagnes de l’Himalaya, alors que d’autres populations traversent les immenses déserts du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord pour gagner leurs aires d’hivernage.
La petite population de Turquie semble être sédentaire dans son habitat.
Les vols migratoires peuvent compter jusqu’à 400 grues au départ, mais ce sont des rassemblements immenses constitués de plusieurs milliers d’oiseaux qui s’installent et se regroupent sur les aires d’hivernage.

VOL :   
La Grue demoiselle, comme ses compagnes, doit courir sur le sol pour prendre de la vitesse avant de s’envoler. Elle vole ensuite avec des battements profonds et puissants. Elle se pose debout, après avoir fait son approche avec les pattes pendantes et les ailes et la queue déployées.
Pendant les migrations au-dessus des hautes montagnes, elle peut voler jusqu’à une hauteur variant de 5000 à 8000 mètres.    

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu en avril-mai, et jusqu’à fin juin dans les régions les plus au nord de la distribution.
La Grue demoiselle nidifie sur le sol sec, sur des graviers, dans des zones herbeuses ouvertes ou des champs cultivés. Le couple s’isole du groupe, devient territorial et défend le site de nidification.

La femelle dépose deux œufs directement sur le sol. Quelques petits cailloux ou de la végétation sont parfois déposés par les adultes, afin de protéger et de cacher le nid qui est toujours une structure minimaliste. 
Les parents éloignent les prédateurs en feignant une blessure. 
L’incubation dure environ 27 à 29 jours partagée par les deux parents. Les poussins duveteux sont gris avec la tête brun clair, et le dessous est blanc grisâtre. Ils sont nourris par les deux adultes qu’ils suivent très tôt après la naissance sur les zones de nourrissage proches.
Ils sont emplumés au bout de 55 à 65 jours, ce qui est peu pour de grands oiseaux. Ils sont sexuellement matures à deux ans. 

ALIMENTATION :
La Grue demoiselle se nourrit principalement de matières végétales comme les graines d’herbes et les céréales. Elle capture aussi des insectes, surtout des Coléoptères en été, mais les vers, les lézards et les petits vertébrés font également partie de son régime.  
Elle se nourrit en marchant et en picorant sur le sol.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :

La Grue demoiselle est considérée comme un parasite des cultures dans certaines parties de sa distribution. Elle est tuée ou empoisonnée pour cette raison.
Ces grues sont menacées par la perte de l’habitat et le drainage des zones humides, et la chasse. Elles sont chassées pour le sport et leur chair, et de plus, le Pakistan et l’Afghanistan font du commerce illégal.
La dégradation de l’habitat sévit à travers la distribution dans les steppes, mais aussi sur les aires d’hivernage et le long des couloirs migratoires.
Plusieurs programmes de protection sont actifs dans plusieurs pays pour réguler la chasse et protéger l’oiseau et son habitat.
Mais cependant, l’espèce n’est pas menacée actuellement.